Porsche fête une deuxième victoire consécutive sur les Total 24 Hours of Spa après une fin de course passionnante cette année qui a vu ROWE Racing arracher la victoire au cours de moments décisifs.

L’équipage de la #98 composé de Nick Tandy, Earl Bamber et Laurens Vanthoor n’a pas été en tête de la course avant la fin de la 23ème heure, mais sur la dernière partie de course et sous une météo typiquement ardennaise, elle s’est imposée.

Aux deux tiers de la distance, la voiture se situait au fond du Top 10, mais faisait preuve de patience sur une course qui comportait une période nocturne plus longue que jamais. En effet, il a fallu attendre la marque des 22 heures pour que la Porsche #98 devienne une sérieuse concurrente aux avant-postes, se rapprochant de l’arrière d’un peloton qui comprenait Audi Sport Team Attempto, Audi Sport Team Sainteloc et les Ferrari AF Corse et SMP Racing.

Alors que la bagarre était à son comble, c’est la voiture Attempto qui semblait avoir le contrôle, malgré des précipitations de plus en plus fortes sur Spa-Francorchamps. Frédéric Vervisch a confié le volant à Patric Niederhauser à deux heures de l’arrivée, donnant au pilote suisse un avantage de sept secondes sur la voiture Sainteloc de Dorian Boccolacci.

Derrière eux, cependant, Tandy se faisait pressant. À 90 minutes de la fin, le pilote britannique a fait un dépassement déterminant sur Alessandro Pier Guidi sur la Ferrari #51 AF Corse pour s’installer à la troisième place, puis il a commencé à réduire son retard sur Boccolacci.

Une période de full-course yellow alors qu’il restait 75 minutes se révélait cruciale. Tous les leaders se sont précipités dans les stands, mais la Porsche ROWE a choisi de doubler la durée de son relais avec les pneus Pirelli et a donc pu dépasser les deux équipages Audi Sport.

Désormais, avec la voiture de sécurité en piste, cet avantage devait s’avérer crucial, car le passage final aux stands ne changerait pas l’ordre. Au début de la dernière heure, la Porsche ROWE était en tête.

Cependant, la course n’était pas encore gagnée, car Tandy a du parer des attaques lors de deux restarts séparés avec des pneus plus usés et avec des ennuis mécaniques en perspective. Le deuxième et dernier drapeau vert de la journée a libéré la course à un peu plus de 35 minutes du damier. Alors que Tandy levait un peu le pied, Niederhauser a accéléré à l’approche du décompte final.

Le pilote suisse reprenait quelques dixièmes, secteur par secteur, sur la Porsche, le ramenant à moins de deux secondes de Tandy. C’était le prélude à quelques derniers tours passionnants, d’autant plus que sur le dernier tour la Porsche semblait rouler avec ce que Tandy évoquera plus tard comme un problème de boîte de vitesses.

En fait, la Porsche perdait de l’huile, rendant impossible pour l’Audi Sport Team Attempto de lancer une quelconque attaque à l’approche du drapeau à damier. Dans un remarquable retournement de situation, le problème qui se profilait a en fait aidé l’équipe ROWE à remporter la deuxième victoire consécutive de Porsche sur les Total 24 Hours of Spa, après le triomphe de GPX Racing l’année dernière.

Tandy était au volant sur les relais déterminants, mais ses coéquipiers ont également joué un rôle crucial dans la victoire. Bamber est celui qui a roulé le plus longtemps du trio, prenant le volant pendant près de neuf heures sur toute la course. L’expérience de vainqueur de Vanthoor a également été inestimable alors que le pilote belge remportait sa deuxième victoire sur les Total 24 Hours of Spa. L’équipe ROWE peut être satisfaite après avoir remporté sa deuxième victoire au classement général et un quatrième podium en cinq ans.

L’équipage de l’Audi Sport Team Attempto #66 terminait à une très belle deuxième place après un une solide gestion de Niederhauser, Vervisch et Mattia Drudi. Dinamic Motorsport a mis une deuxième Porsche sur le podium, délogeant la Ferrari #51 AF Corse de la troisième place dans la dernière partie de course après une bataille passionnante entre Matteo Cairoli et la Ferrari #51 de Pier Guidi. Le pilote AF Corse a ensuite terminé derrière la Porsche #12 GPX Racing, permettant à la marque de Stuttgart de placer quatre voitures parmi les cinq premiers.

Trois équipages se sont fait remarquer en Pro-Am très tôt dans la course, chacun se relayant pour mener la catégorie. En fin de compte, c’est la Lamborghini #77 Barwell Motorsport qui a signé la victoire avec une belle 16ème place au général, après avoir fait un bond au classement en choisissant les pneus pluie alors que de fortes averses commençaient à tomber.

La star du spectacle fut Sandy Mitchell, dont le rythme et l’équilibre sur piste mouillée ont été essentiels au succès de Barwell. En effet, il s’agissait de la deuxième victoire consécutive pour le jeune Écossais avec cette équipe, après un triomphe en Silver Cup l’année dernière. Leo Machitski a également effectué une course solide pour ajouter la victoire en Pro-Am à celle en Am Cup en 2018. Quant au duo père-fils, Rob et Ricky Collard, il a apporté l’expérience et la vitesse permettant à l’équipage un résultat probant.

Ils ont battu deux adversaires très solides, la Ferrari #93 Sky Tempesta Racing et l’Aston Martin #188 Garage 59, toutes deux un temps aux commandes. Les trois premiers équipages Pro-Am figuraient parmi les 20 premiers au classement général sous le drapeau à damier, un magnifique résultat au terme d’une édition particulièrement difficile des 24 Heures. Le résultat a également permis de décrocher les titres GT World Challenge Europe Powered by AWS Pro-Am pour l’équipe Sky Tempesta Racing et ses pilotes, Chris Froggatt et Eddie Cheever III.

HRT s’est imposé en Silver Cup avec sa Mercedes-AMG #5, ne rencontrant pas vraiment d’opposition durant le dernier quart de la course après que sa rivale, la Lamborghini #78 Barwell Motorsport fut éliminée dans un accident impliquant plusieurs voitures au Raidillon. L’équipage HRT d’Hubert Haupt, Gabriele Piana, Sergey Afanasiev et Michele Beretta était dans coup dès les premières heures et prêt à se battre pour la victoire dans la catégorie jusqu’au bout.

Les dégâts aux premières heures du matin leur ont coûté du temps, mais ils n’ont jamais rien lâché. La tâche leur a été simplifiée avec le retrait de la voiture Barwell avec laquelle ils échangeaient la tête depuis plusieurs heures. La victoire sera particulièrement douce pour Piana et le patron de l’équipe Haupt, qui a terminé sur le podium de la Silver Cup en 2018 et 2019. À juste titre, ce dernier était au volant pour passer sous le drapeau à damier.

La Mercedes-AMG # 84 HTP a terminé deuxième après avoir réussi un excellent retour après quelques problèmes. Rapide depuis le début des essais, l’équipe s’est fait prendre dans les premières escarmouches et est tombée en fin du classement Silver, mais a bien progressé ensuite pour revenir comme outsider dimanche matin. La Lamborghini Orange1 FFF Racing complète le podium de la catégorie, poursuivant la belle progression de Lamborghini dans la catégorie Silver et contribuant à la victoire de la marque italienne à la Coupe du Roi.

La Bentley #108 CMR a remporté la Am Cup grâce à Clément Mateu, Romano Ricci, Stéphane Tribaudini et Stéphane Lémeret, ce dernier célébrant sa deuxième victoire de classe dans les Ardennes après avoir décroché la victoire Pro-Am en 2015. La Bentley était la dernière des quatre AM à l’arrivée, se classant à une excellente 30ème place au général.

Comme à chaque édition, il y a eu plusieurs histoires de malchance. En particulier, la Lamborghini #63 Orange1 FFF Racing prétendante à la victoire avant que Dennis Lind ne sorte de la piste au Raidillon aux premières heures du matin. Voir Lind affolé, affalé au bord de la piste n’était pas une vision agréable, mais elle résumait parfaitement l’émotion et la passion qui poussent les concurrents à se mesurer aux Total 24 Hours of Spa.

C’était aussi un événement marquant. Plus tôt dans la course, le coéquipier de Lind, Marco Mapelli, avait réalisé le meilleur tour en course sur une GT3, affichant un chrono en 2m18.146s au volant de la Lamborghini #63. Un autre record, celui de voir terminer huit voitures dans le même tour après une journée et une nuit de bataille féroce.

Mais l’événement n’était pas vraiment plein et entier sans les fans qui se rassemblent chaque année à Spa-Francorchamps et donnent vie au week-end. Leur absence a été vivement ressentie tout au long de la semaine, en particulier pendant les 24 heures.

SRO Motorsports Group tient à remercier toutes les personnes impliquées dans la réalisation des Total 24 Hours of Spa 2020 malgré les défis posés par les restrictions actuelles en lien avec le COVID-19. Au cours d’une année aussi difficile, ce fut un plaisir de partager cette grande course avec le monde entier.

Nick Tandy, Porsche #98 ROWE Racing – vainqueur au général: «À la moitié de l’avant-dernier tour, j’ai eu un petit blocage dans le virage huit, et quand je suis sorti du virage, j’ai entendu un bruit, comme quelque chose qui cognait. Je pensais qu’une transmission s’était cassée, mais la voiture roulait toujours. Apparemment, le carter de la boîte de vitesses a également été endommagé et, malheureusement, pour nos concurrents, nous avons enduit la piste d’huile. Nous ne pouvons que nous excuser pour cela, mais cela nous a en quelque sorte sauvés ! J’ai dû rouler le dernier tour et demi sans attaquer, et j’ai dû couper les virages pour ne pas causer plus de dégâts. Mais, au final, gagner cette course avec ces deux gars est un sentiment incroyable, tout comme le partager avec toute l’équipe de ROWE. Ils ont été vraiment bons cette semaine, et je suis vraiment heureux qu’ils aient pu gagner Spa et le Nürburgring la même année. »

Leo Machitski, Lamborghini #77 Barwell Motorsport – Vainqueur Pro-Am : «2020 a été difficile pour tout le monde. Avec Barwell, nous avons fait une très bonne course ici à Spa en remportant la Am Cup en 2018, mais il semblait que nous n’avions pas de chance cette année. C’était mes septième ou huitième Total 24 Hours of Spa, et j’ai déjà terminé à quelques reprises sur le podium, mais celle-là est une très, très belle victoire. Être la première Lamborghini à l’arrivée, battre les vainqueurs de la Silver Cup et certains anciens pilotes de F1 … Je suis sûr que cela ne sera réel que demain! »

Hubert Haupt, #5 HRT Mercedes-AMG – Vainqueur Silver Cup: “«Nous n’avons démarré ce projet qu’en juin et remporter la Silver Cup ici, à Spa, est fantastique. C’est un rêve devenu réalité. Nous avions un équipage solide et l’équipe a fait un formidable travail. Notre objectif principal était d’éviter les ennuis, et mis à part un petit problème à l’avant de la voiture, qui nous a coûté cinq minutes, nous avons roulé sans problème jusqu’à la fin. Fantastique. »

Stéphane Lémeret, #108 CMR Bentley – Vainqueur Am Cup: « C’était ma 22ème participation aux Total 24 Hours of Spa, et cette édition a été de loin la plus difficile. Lors de mon premier relais, j’ai appelé l’équipe à la radio pour leur dire que je voulais revenir au stand et pleurer! Ces conditions étaient incroyables. Je dois remercier mes coéquipiers, ils ont fait un travail parfait. »

Source: Com