Avec Zig Zag Racing au Castellet

Dans la foulée de son triple podium dans les rues de Pau en F4 française, Gilles Magnus a eu l’occasion, le week-end dernier, de disputer ses premières courses en Formula Renault 2.0 dans le cadre du meeting VdV Series du Castellet.

« Le team français Zig Zag Racing avec lequel nous avions déjà eu l’occasion de tester au Luc et au Castellet durant l’hiver, nous a fait une excellente proposition que nous ne pouvions pas refuser, » explique Patrick Magnus, le papa du jeune Anversois de 16 ans. « A son âge, toute expérience est bonne à prendre. »

Plus jeune pilote d’un plateau de trente et une Formule Renault 2 litres (la sienne datait de 2013 avec déjà les palettes au volant) confiées à un mélange de « gentlemen drivers » mais aussi quelques bons jeunes comme le champion David Droux (un ancien de l’Auto Sport Academy) ou l’Australien Alex Peroni, l’ancien kartman créait la sensation en signant d’emblée le meilleur temps des essais libres.

« Avec quinze minutes seulement et autant de voitures en piste, il n’a pas été simple de trouver un tour clair en qualifications, » confiait Gilles qui réussissait néanmoins à signer le 3e meilleur chrono. « La grille de départ pour la course du dimanche était établie en fonction du 2ème meilleur tour. Le mien était le meilleur mais il a malheureusement été supprimé car il y avait un drapeau jaune. Je me suis donc retrouvé deuxième. »

Gilles-MAGNUS--2016-Taille-5-(00288264) (1)Une très bonne performance qui allait déboucher sur son premier podium en FR2.0. « Lors de la première course, j’ai raté mon départ et rétrogradé de la 3ème à la 5ème place, » poursuit l’étudiant en 5ème année. « Le dimanche matin, je suis parti deuxième. Mon envol n’a pas été génial non plus mais j’ai pu préserver la troisième marche du podium. »

Au final, c’est logiquement lors de la troisième confrontation que Gilles a livré sa meilleure prestation. « Cette fois je suis parti 4ème. J’ai perdu une place que j’ai vite récupérée. Droux s’était envolé en tête mais cela se bagarrait avec un petit peloton de la 2ème à la 5ème place. Dans le dernier tour, j’ai réussi à porter une attaque sur le troisième, mais, hélas, j’ai dû lever le pied pour éviter un concurrent attardé se trouvant au mauvais endroit et j’ai raté ainsi mon deuxième podium pour quelques millièmes. »

Le bilan de ce troisième week-end en monoplace était néanmoins très positif. « La vitesse (240 km/h en pointe) et le freinage sont bien sûr différents de la 1600cc, mais l’important pour moi était de m’entraîner à prendre des départs et à me battre en peloton avec une monoplace ce qui est tout de même fort différent du kart. Je me suis régalé. L’ambiance au sein du team Zig Zag est géniale et il n’est pas exclu du tout que je refasse une course cette année avec eux. Par ailleurs, je suis certain que cette expérience va me servir pour la prochaine course de l’Academy à Lédenon. »

Rendez-vous est pris les 3, 4 et 5 juin, juste avant les examens, avec l’objectif pour Gilles Magnus de défendre sa 3ème place actuelle au championnat.