Essai Toyota C-HR Hybryde 184 ch C-UERO (10.02.20)

Sincèrement, nous, le C-HR nous l’avions apprécié lors de sa découverte voici 2 ou 3 ans. On regrettait toutefois son manque de vitalité, un fait pour le moins contrastant eu égard à son look, dynamique et musclé. Mais dès lors que Toyota décidait de proposer un ensemble technique de plus de 180 ch avec sa version revisitée, nous avions hâte de voir ce que cela donnerait… (Marc Lacroix)  

 

Nous avons donc découvert cette nouvelle variante durant quelques jours, dans sa finition haute C-UERO, d’office livrée en biton 2TBC Orange/noir, qui avec de surcroît des jantes noires fait tout son effet.

 

A BORD DE NOTRE EXEMPLAIRE

La planche de bord conserve ses défauts et qualités : modularité et rangements ne progressent toujours pas mais matériaux et finition sont de bons tons (notamment les « moussés ». Si l’ergonomie générale est bien pensée, les fonctionnalités – relativement complètes – proposées par le système multimédia « Touch & Go » de nouvelle génération ne sont pas des plus intuitives… Un système qui constitue pourtant la seule véritable nouveauté, puisqu’il intègre désormais Apple Car Play et Android Auto. En revanche, le GPS n’a rien gagné en attractivité et reste un peu simpliste (notamment son graphisme). Dommage… Comme déploré avec la première génération, le réglage longitudinal du volant reste trop réduit à notre goût (il manque 3 ou 4 cm vers le conducteur). A souligner qu’un siège conducteur à réglages électriques équipait notre exemplaire (série) ; parfait !

 

A l’arrière, l’espace habitable est intéressant mais ceux qui ont des enfants pourront déplorer le manque de visibilité latérale (et de luminosité) vu le dessin des vitres (le revers de la médaille…), ainsi que des dossiers de sièges en tissus et donc très vulnérables. La surface réduite des vitre arrière et l’imposant montant entravent forcément aussi la vue en 3/4 arrière mais à ce sujet, la technologie veille (excellente caméra).

 

SUR LA ROUTE

Si l’amortissement reste plutôt typé ferme, le niveau de confort est tout à fait satisfaisant. Si l’on doit déplorer quelque chose, ce sera l’acoustique sur autoroute (persistance de bruits d’air) mais honnêtement, ce n’est pas gênant. Dans l’ensemble la discrétion sonore est de mise, ce qui sera surtout apprécié par rapport à l’effet « moulin » de la boîte CVT, ici bien contenu.

 

Même si le C-HR hybride incite clairement à une conduite toute en souplesse, au besoin, les 62 ch supplémentaires se font clairement ressentir et c’est un plaisir. Ce que des accélérations franches et les chiffres confirment puisque ce sont presque 3 secondes qui sont gagnées au 0-100 km (8″2 au lieu de 11″0), le tout pour une consommation et des rejets à peine supérieurs. Pas mal ! Précisons que l’autonomie purement électrique reste limitée à quelques kilomètres mais une fois encore, on ne s’attendait pas à autre chose !

 

Pour couronner le tout, on appréciera un châssis efficace qui confère à cette version un dynamisme enfin en phase avec le style extérieur. La direction paraît de même bien calibrée.

BILAN

Nettement plus vif et dynamique que la 1.8, cette nouvelle version 184 ch du C-HR nous a beaucoup plu, d’autant que la transmission CVT a progressé. Ajoutez à cela un châssis enthousiasmant qui ne concède rien au confort, en plus d’un style qui ne laisse pas indifférent et d’une excellente finition d’ensemble, vous obtenez là un chouette véhicule relativement vertueux. Reste qu’avec un prix de 33.060€ en finition C-HIC (dès 34.210€ pour notre finition C-UERO), cette version n’est pas donnée. A sa décharge, nous soulignerons un bel équipement d’origine et des spécificités qui en font un modèle inédit, exempt de réelle concurrence.


Présentation Toyota C-HR 2020 (05.02.2020)

 

Lancé en 2016 dans un look musclé très personnel – voire osé – qui tranche pour le moins avec ce dont nous a habitué Toyota, le C-HR a soufflé un vent de fraîcheur sur une famille japonaise plutôt abonnée au classicisme. Après 3 ans d’une carrière qui l’a vu s’écouler à plus de 400.000 unités en Europe, dont 80% de modèles hybrides, le Toyota C-HR passe par la case mise à jour de mi-carrière, avec notamment une offre moteur désormais intégralement hybride, par apport d’une seconde version plus performante. (Marc Lacroix)

DESIGN

Réussie, du moins plaisante, à en croire le succès rencontré, la ligne spectaculaire aux allures de coupé du C-HR n’a guère nécessité de modification. Le petit SUV nippon (4,36m) peut en revanche jouir de trois nouvelles teintes extérieures, dont le 2TBC Orange, qui marié à un toit noir est proposé d’office sur la finition haute.

 

HABITACLE

Mis à part l’implantation de deux molettes à la base de l’écran de console, la planche de bord n’évolue pas. Pas plus que la diversité des rangements, qui restent toujours limités (boîte à gants rikiki, pano de porte avant/arrière peu pratiques…).

 

En revanche, on appréciera un équipement toujours complet dès l’entrée de gamme, avec une liste d’options limitée, ainsi que la nouvelle compatibilité Android Auto/Apple Car Play.

 

A comparer de la version hybride 1.8, le volume de coffre perd 19 litres à 358 litres, ceci en dépit du fait que les batteries soient logées sous les sièges arrière.

 

TECHNIQUE

En abandonnant le 1.2-116 ch, tout en ajoutant une variante hybride plus puissante, le C-HR impose donc désormais l’hybridation. Le nouvel ensemble conjugue un 2 litres essence 4 cylindres de 152 ch et un moteur électrique de 80 kW et 202 Nm, pour une puissance cumulée de 184 ch (+ 62 ch que la 1.8). Soulignons une capacité de batterie accrue de 0,1 kWh (à 1,4 kWh) par rapport au 1.8, qui de son côté adopte une batterie de type lithium-ion, annoncée plus légère, plus rapide à recharger et utilisable plus souvent que la Nickel-Métal-Hydrure qu’elle remplace.

 

FINITIONS/PRIX

En Belgique, Toyota propose 5 finitions : C-ENTER, C-LUB, C-ULT, C-HIC ET C-UERO.

La version 1.8 Hybrid démarre désormais à 25.860€, la 2.0 Hybrid à 33.060€.


Story Toyota C-HR (05.02.2020)

 

En septembre 2014, au Salon de Paris, Toyota présentait un modèle conceptuel au look pour le moins particulier. Un an et demi pus tard, version commerciale était lancée sur le marché, tout en conservant le nom du concept : C-HR (pour Coupe-High Rider). Après un début de carrière plus que prometteur, le petit SUV de Toyota se met à jour. (Marc Lacroix)

 

09/2014 : Présentation Concept C-HR, pour Coupe-High Rider (Paris) ;

09/2015 : Nouvelle apparition Concept C-HR (Francfort) ;

 

03/2016 : Présentation (Genève) ;

11/2016 : Commercialisation ;

 

2020 : Mise à jour ; nouvel ensemble hybride 2 litres de 184 ch (du RAV4/de la Corolla).


Présentation Toyota C-HR (26.11.2016)

C-HR, c’est un acronyme qui signifie « Coupé High-Rider ». La dernière nouveauté de Toyota. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’elle affiche un style très personnel. (Marc Lacroix)

toyota-chr-cox4

Le Toyota C-HR commercial reste assez proche des concepts vus dès le Mondial de Paris 2014, d’abord en coupé, silhouette grandement conservée, ensuite en 5 portes.

toyota-chr-x2

Partie supérieure façon coupé et puissante partie basse caractéristique d’un SUV, le Toyota C-HR affiche un style distinctif dynamique.

toyota-chr-frl

On aime ou on n’aime pas, mais avec ce modèle, Toyota entend cibler un profil de clients motivés par des considérations émotionnelles.

toyota-chr-lsid

Mensurations L/ l/ h : 4,36m/ 1,79m/ 1,55m et 2,64m d’empattement.

toyota-chr-lgt-det

La face avant exhibe une nouvelle déclinaison des codes stylistiques identitaires de la marque. L’étroite calandre supérieure semble déployer des ailes jusqu’aux projecteurs.

toyota-chr-det

A noter les poignées de portes arrière dissimulées dans le montant C pour amplifier l’allure de coupé. Le mouvement élancé de la ligne de pavillon s’achève par un grand becquet de toit. À l’arrière, les passages de roues sont particulièrement évasés. Émergeant ostensiblement de la carrosserie, les blocs feux arrière peuvent recevoir des diodes électroluminescentes à la signature lumineuse expressive.

toyota-chr-in

L’intérieur propose un cockpit orienté vers le conducteur, dans un style qui, dans une certaine mesure, reste sensiblement spectaculaire, notamment au niveau de l’écran tactile 8″ du système audio posé sur la planche de bord.

toyota-chr-seat

Les sièges sont conçus en 2 parties : section haute étroite sport et section basse de soutien aux coussins plus rembourrés.

toyota-chr-in-det

La plupart des commandes reprennent le motif « diamant » de la carrosserie, une thématique qui se retrouve aussi dans les motifs des contre-portes, du ciel de pavillon, la forme et les grilles des haut-parleurs JBL, jusqu’aux aiguilles des cadrans de l’instrumentation analogique.

toyota-chr-sky

Sièges chauffants, d’accès sans clé, sellerie spécifique micuir, système Blind Spot Monitor (BSM), système audio JBL® Premium Sound system… comptent parmi les équipements disponibles selon niveau de finition ou option.

toyota-chr-boot

Trois ambiances sont proposées pour l’intérieur : Gris foncé, Noir/Bleu et Noir/Brun. Le coffre est modulable.

toyota-chr-dash

Le Toyota C-HR peut recevoir les équipements de sécurité les plus récents : pack Safety Sense sur toutes les finitions. Selon les niveaux, Système de précollision PCS avec détection piétons, Régulateur de vitesse adaptatif, Alerte de franchissement de ligne/ aide au maintien dans la file, Gestion automatique des feux, Lecture des panneaux de signalisation…

toyota-chr-eng

Sous le capot, le 4 cylindres turbo essence 1.2-116 ch inauguré par l’Auris ; couplé au choix à une boîte 6 manuelle ou une transmission CVT. Le C-HR 1.2T CVT peut recevoir une transmission intégrale avec Contrôle dynamique de motricité. Par ailleurs, le groupe hybride de 4e génération fournit 122 ch (moteur essence VVT-i 1.8-98 ch et 1 électrique de 53 kW). Les composants du système ont été repositionnés, allégés et leur encombrement réduit afin de gagner de la place et d’abaisser le centre de gravité.

toyota-chr-rrl

Prix : de 22.580€ à 33.090€ (dès 27.850€ en hybride) ; Finitions : C-ITY, C-ENTER, C-ULT, C-HIC, C-SHOW & C-BUSINESS… A vos souhaits !

Autres vidéos Toyota C-HR