Dans la foulée d’un Tour Auto Optic 2000 conclu sur deux podiums retentissants, Gipimotor, la structure de Christophe Van Riet, a pris la direction de la Lombardie afin de participer au meeting Monza Historic signé Peter Auto. Avec plus de 200 bolides en piste dans les différents plateaux, c’est un nouveau tour de force qui a été réalisé par l’organisateur français en ces temps qui restent perturbés.

Pas moins de huit bolides concourant en Heritage Touring Cup (HTC), Sixties Endurance et Greatest’s Trophy étaient réunis sous l’auvent du team bruxellois. Avec au bout du compte des résultats de nature à réjouir les clients Gipimotor. « Monza reste une piste incroyablement rapide, où le jeu consiste à accélérer à fond et freiner à fond, explique Christophe Van Riet. Résultat : le temple de la vitesse, comme on l’appelle, est terriblement dur envers les mécaniques, surtout pour des bolides du temps d’avant. Je n’ai personnellement pas été servi par la chance, mais les autres voitures du team ont bouclé la distance des différentes épreuves, ce qui nous réjouit… »

En HTC, si Van Riet pointait en 2ème position du classement général avec sa spectaculaire Ford Capri 3100 RS, un bris de pont l’empêchait hélas de jouer la gagne jusqu’au bout. Davantage de réussite pour Anthony Schrauwen, qui signait un très beau podium dans la catégorie Groupe A avec la BMW 635 CSi #12 ! Moins de réussite pour Serge Libens, dont la Ford Mustang renonçait à mi-parcours suite à un contact.

Trois voitures étaient alignées lors de la traditionnelle épreuve des Sixties Endurance, disputée sur 120 minutes, et une fois encore, c’est Christophe Van Riet qui assurait le show, remontant de la 4ème à la 2ème place… avant que le moteur de la Shelby Cobra 289 #16 ne manque de souffle. D’autres Cobra, et non des moindres, ont d’ailleurs souffert du même mal sur le tracé rectiligne de Monza. Pas de souci par contre pour la Ford Shelby 350 GT #20, traduisez Mustang, de Christian Dumolin et Pierre-Alain Thibaut, qui croisait le drapeau à damier à une flatteuse 12ème place générale, tandis que Serge Libens signait un top 3 dans sa classe avec l’Austin Healey 3000 MK2 #161, confirmant l’excellent tenue de ce bolide britannique dans cette compétition de plus longue haleine.

Enfin, Anthony Schrauwen a fait le plein de bons résultats dans le Greatest’s Trophy au volant d’une superbe Lister Knobbly 1958, concluant la première joute en 6ème position, avant de grimper au 4ème rang au terme de la Course 2. Christian Dumolin terminait la joute initiale dans le sillage de la Lister avec son immaculée Ferrari 250 GT Berlinetta #20, avant de renoncer en cours de seconde manche.

Plusieurs de ces voitures seront de retour en piste dès ce vendredi 25 septembre à Francorchamps, dans le cadre de l’Historic Track Day organisé par Caroline Grifnée, tandis que le Portugal sera la prochaine étape à l’agenda de Gipimotor, avec d’une part le meeting Peter Auto d’Estoril les 9, 10 et 11 octobre, avant l’Algarve Classic Festival, sur le circuit de Portimao, du 23 au 25 octobre. Action !

Source: Com