Le circuit de Mettet n’a pas d’équivalent dans le Championnat du Monde FIA World RX. Le tracé est connu pour ses virages serrés et techniques, une section extrêmement rapide à la fin du tour et un saut absolument impitoyable.

« Pour être très exact, ce n’est pas vraiment un saut mais plutôt un trou, » plaisante Nicolas Gueranger, ingénieur-concepteur de la Peugeot 208 WRX. « La piste s’arrête net sous la voiture et cet aspect en particulier a une incidence sur la manière dont nous devons régler la suspension. Il n’y a pas de compression pour « charger » la suspension quand la voiture décolle ; il faut alors jouer sur le débattement de l’amortisseur pour absorber le choc à l’atterrissage. »

Théoriquement, plus le débattement de suspension est important, meilleure est l’absorption du choc. La réception du saut est suivie immédiatement par un virage ; les pilotes doivent donc gérer cet enchainement – atterrir, freiner, tourner – en une fraction de seconde alors que la voiture est soumise simultanément à 3 forces de directions différentes.

« C’est l’un des passages les plus difficiles de la saison, » explique Kenneth Hansen, manager du team Peugeot Total. « Mais le circuit de Mettet dans sa globalité est très exigeant, notamment le dernier tronçon très rapide. »

Kevin Hansen ne connaît que trop bien le piège que représente cet endroit du tracé. L’an passé, en déviant légèrement de sa ligne, le jeune pilote a perdu l’arrière et est parti en tonneaux dans cette section rapide. « C’est exactement ce qu’il peut se passer à Mettet ; une petite erreur peut avoir de sérieuses conséquences! »

Pour permettre le meilleur pilotage possible dans les virages techniques à basse vitesse, les ingénieurs interviennent également sur les réglages moteur de la Peugeot 208 WRX: « Il faut que la puissance du moteur soit délivrée de manière linéaire et progressive, pas soudaine, » ajoute Nicolas Gueranger. « Pour un circuit comme celui-ci, nous travaillons donc sur l’accélérateur pour donner aux pilotes la réponse la plus immédiate possible dans les virages. »

Photos Johan Hendrickx