Ludovic Sougnez bat les plus grosses cylindrées en D1-2-3

Bob Kellen a assuré le show sur sa Ford Escort Millington (J. Fiasse)

Alors que la pluie était annoncée, la région de Trois-Ponts a finalement été épargnée par les averses, ce qui a fait le bonheur de la majorité des concurrents et d’un public tout heureux lui aussi de retrouver la compétition. Ils étaient finalement 127 équipages à s’élancer pour les trois boucles de quatre spéciales dont deux nouvelles, Lierneux et Vielsalm. Une trentième édition que l’organisateur Marc Demain aurait voulu très festive, mais les circonstances sanitaires et la disparition en juillet 2019 de son épouse Ingrid Dehaye ont quelque peu terni la fête. Tout comme les nombreux forfaits. « Un petit goût de trop peu, mais l’hommage à Ingrid est là », explique avec émotion le boss du RCO. « Le protocole ASAF a été bien respecté, l’épreuve était bien sécurisée. La démonstration est faite que si tout le monde veut s’y mettre sérieusement, on peut faire quelque chose de bien ! »

Jean-Philippe Radoux s’est imposé pour la 15ème fois sur l’épreuve! (J. Fiasse)

Sur le plan sportif, le doute n’a jamais plané quant à la victoire finale en D4. Au volant de la Mitsubishi Evo 10 qu’il vient d’acquérir, Jean-Philippe Radoux était le grand favori, d’autant qu’Olivier Cartelle qui aurait pu lui mener la vie dure avec sa Skoda Fabia R5 était absent. Le Houffalois n’a laissé que des miettes à ses adversaires. Il s’adjuge les douze temps scratch et termine avec près de deux minutes d’avance sur Bob Kellen (Escort). Sébastien Luis et sa très belle Skoda Fabia S2000 complètent le podium. Tout heureux de sa victoire, Jean-Philippe Radoux l’était tout autant de sa nouvelle acquisition. « J’ai appris beaucoup et j’ai pris confiance au fil du rallye. Je suis vraiment ravi de piloter une telle voiture », déclarait-il à l’arrivée.

Ludovic Sougnez a maté une concurrence souvent mieux armée en D1-2-3 (L. Jacquemin)

Dans les divisions réservées aux pneus routiers, la lutte pour la victoire a été plus indécise. Premier leader, Thomas Delrez (Renault Clio) semble s’envoler vers une victoire facile. Au terme de la première boucle, il rentre avec une avance de 32 secondes sur Ludovic Sougnez (Citroën Saxo) et quarante sur Frédéric Jamoulle (Renault Clio). Delrez continue à dominer les débats jusqu’à la huitième spéciale dans laquelle des ennuis moteur le contraignent à l’abandon. Ce dont profite l’ex-pistard Ludovic Sougnez pour s’offrir une victoire aussi belle qu’inattendue avec plus de deux minutes d’avance sur Laurent Cravillon (Renault Clio), premier des nombreuses 2 litres (classe 3-10) qui suivent la « petite 1600 » (classe 3-9) victorieuse ! Au volant de sa Citroën DS3, Bertrand Baudoin s’adjuge la troisième place. Derrière, la bataille a fait rage entre les pilotes Clio. Eric Nandrin finit au quatrième rang quelques secondes devant François Briol et Thibault Janty, tous deux à stricte égalité au niveau des temps. Serge Pezzetti (Clio), Laurent Mottet (DS3), Philippe Marchal (Kadett Gsi) et Lionel Delbouille (Saxo), complètent le top 10.

Laurent Cravillon n’a pas ménagé ses efforts pour s’offrir le 1er accessit en D1-2-3 (J. Deskeuvre)

Les différents vainqueurs dans les autres classes sont Cédric Blaise (Saxo) en 2-5, 21e au général, Maxime De Fina (Peugeot 206) douzième du général et vainqueur en 2-6. Vingt-troisième au général Michaël Pirnay (Citroën AX) remporte la classe 8 alors que Dimitri Maziers et sa Focus (42′) gagnent la classe 11.

Cédric Blaise s’est offert une nouvelle victoire en classe 5 (L. Nautet)

Du côté des PH Classic, Luc Caprasse (Audi Quattro) et Philippe Hellings se sont partagé les meilleurs temps. Au final, le pilote Audi s’impose avec un peu moins de deux minutes d’avance sur Hellings. Gilles Merche (Escort) termine sur le podium devant la Lotus Elan de Grégoire Destexhe vainqueur en PH17.

En signant dix meilleurs temps, Maxime Hébran impose sa Manta en PH/SR. Il devance d’un peu moins d’une minute.

Philippe Weykmans remporte la classe 12 et apporte toujours de l’originalité sur sa Toyota MR (L. Nautet)

CLASSEMENTS GENERAUX

Division 4 : 1. J.-P. Radoux- F. Forclaz (Mitsubishi Lancer Evo 10- 1er en 4/14) en 58’26 ; 2. B. Kellen- N. Hoffmann (Escort) + 1’55 ; 3. S. Luis- G. Detrait (Fabia S2000- 1er 4/13) + 2’04 ; 4. J. Kessel- H.-P. Loth (BMW M3) + 2’52 ; 5. T. Rollinger- M. Brachtenbach (Peugeot 208 R5) + 3’35 ; 6. K. Hommes- M. Hommes (BMW M3) + 4’38 ; 7. P. Hubin- P. Sibille (Lancer Evo 10) + 5’10 ; 8. R. Feltes- N. Schoepges (Escort) + 6’00 ; 9. F. Delplace- M. Delplace (Porsche 911) + 6’05 ; 10. O. Martin- S. Hick (Lancer Evo6) + 6’20..… 14. P. Weyckmans- H. Driessens (Toyota MR- 1er en 4/12) + 9’32. (18 classés)

Divisions 1-2-3 : 1. L. Sougnez- A. Mawet (Citroën Saxo- 1er en 3/9) en 1:01:22 ;2. L. Cravillon- G. Razzi (Clio- 1er en 3/10) + 2’13 ; 3. B. Baudoin- J. Grandmont (Citroën DS3) + 2’42 ; 4. E. Nandrin- A. Nandrin (Clio) + 2’44 ; 5. F. Briol- G. Lommers (Clio) + 3’06 ; 6. T. Janty- P. Lemaire (Clio) + 3’06 ; 7. S. Pezzetti- D. Drieskens (Clio) + 3’11 ; 8. L. Mottet- B. Falmagne (Citroën DS3) + 3’46 ; 9. P. Marchal- J. Briclet (Kadett Gsi) + 3’51 ; 10. L. Delbouille- T. Brassine (Saxo) + 4’49.…  12. M. De Fina- V. Thonnard (Peugeot 206- 1er en 2/6) + 5’01 ; 21. C. Blaise- M. Andernack (Saxo- 1er en 2/5) + 7’05 ; 23. M. Pirnay- M. Maquinay (Citroën AX- 1er en 3/8) + 7’57 ; 42. D. Maziers- R. Close (Ford Focus- 1er en 3/11) + 14’46. (50 classés)

PH Classic : 1. L. Caprasse- C. Marquet (Audi Quattro- 1er en PH/19) en 1:08:05 ; 2. P. Hellings- J. Frankenne (Escort- 1eren PH/18) + 1’42 ; 3. G. Merche- M. Sevrin (Escort) + 2’44 ; 4. G. Destexhe- L. Destexhe (Lotus Elan- 1er en PH/17). (10 classés)

PH SR : 1. M. Hebran- W. Wiard (Manta) en 1:07:19; 2. J.- L. Fuger- P. Iserentant (Escort) + 54″ ; 3. G. Vaes- B. Machiels (Kadett Gte) + 3’32. (8 classés)