Un an après sa décision de se retirer du Championnat d’Europe des Rallyes, on peut dire que Superstage, le club organisateur du Rallye d’Ypres, a fait le bon choix. Un coup d’œil sur la liste des engagés en atteste: le Rallye d’Ypres a le vent en poupe. L’arrivée du championnat britannique, qui sort de ses frontières pour la première fois de son histoire, a généré une augmentation du nombre de participants de 30% ! De plus, le Rallye d’Ypres bat tous les records avec un nombre impressionnant de 35 R5 au départ.

Mais les 123 équipes présentes se battent aussi sur différents championnats, pour lesquels ils sont inscrits à Ypres. Petit tour d’horizon.

TER = Tour European Rally

Cette compétition, pour lequel l’inscription reste gratuite, est reconnue par la FIA. Le Rallye d’Ypres en constitue la deuxième manche du calendrier, après le Rally Transsilvania, en Roumanie, où s’est imposé Giandomenico Basso, devant Bogdan Mariska et Bernd Casier. La victoire en TER2 est quant à elle allée à Simon Vallentin Hansen.

Les épreuves suivantes sont Madère, Lizen et le Valais, avant une clôture du TER en Toscane. Les vainqueurs des TER et TER2 Cup reçoivent un merveilleux cadeau : un rallye intégralement financé avec une Hyundai i20 R5 !

Qui veut marquer des points en TER doit y être inscrit.

Benelux ERT = Benelux European Rally Trophy

Le Rallye d’Ypres compte cette année, pour la première fois, pour le Benelux European Rally Trophy, un championnat FIA composé de deux rallyes néerlandais (Zuiderzee Rally et GTC Rally), un allemand (Rallye Sulingen) et une épreuves danoise (Rally Denmark). Pour ce championnat aussi, les participants doivent s’inscrire.

Après deux rounds, Hermen Kobus est leader provisoire et le pilote Škoda néerlandais a sans doute de bonnes chances de victoire, puisqu’après Ypres il sera aussi au Rallye GTC. En TER2, Jim Van den Heuvel sera également à Ypres pour le TER.

Championnat de Belgique des Rallyes + British

Bien entendu, le Rallye d’Ypres compte pour le Championnat de Belgique (Belgian Rally Championship), dont il constitue la 6e manche, mais la classique flamande compte aussi pour la première fois pour le Prestone British Rally Championship, actuellement mené par… le Suédois Fredrik Ahlin. Les amis d’outre-Manche nous amènent une trentaine de voitures de pointe à Ypres, avec en guise de dessert, 5 Land Rover de l’armée anglaise en démonstration après les voitures « modernes ».