Range Rover Velar D240 (13.10.2018)

Dès sa sortie, le Range Velar nous a totalement séduits. Difficile en effet de ne pas craquer face à ce style. Mais aussi par sa présentation et son comportement routier ! Sans oublier ses facultés en off-road… of course. Après avoir testé la version 300 ch diesel, nous tenions à savoir comment se comportait en version moins puissante ce 6e membre de la famille de Solihull. Verdict. (Marc Lacroix)

 

Story :

  • 2017 (1ère génération).

 

Dimensions

 

A : 4.80m

B : 1.93m

C : 1.66m

D : 2.87 m.

 

Prix : de 57.300 à 110.600€ (hors options)

Finitions : Velar, S, SE et HSE, plus R-Dynamic, R-Dynamic S, R-Dynamic SE et R-Dynamic HSE.

 

 

Equivalents

Range Rover Velar D240 4.80m 240 ch dès 61.600€
BMW X5 xDrive 30d 4.92m 265 ch dès 69.950€
Jeep Grand Cherokee 3.0 MultiJet II 4×4 4.83m 250 ch dès 65.700€
Mercedes GLE 350d 4Matic Coupé 4.90m 258 ch dès 70.059€
Range Rover Sport S 3.0 SDV6 4.88m 249 ch dès 70.200€
VW Touareg V6 3.0 TDI 231 4.88m 231 ch dès 76.380€
Volvo XC90 D5 AWD 4.95m 235 ch dès 64.000€

 

Design : S’il partage sa base (plateforme) avec le cousin Jaguar F-Pace, sa plastique est fort proche des autres modèles de sa famille, Range et Range Sport en tête. Mais en tous cas, quelle classe !

 

Avant tout, comme l’Evoque à sa sortie, le Velar s’admire : vitrages latéraux minces, poignées de portes rétractable, grandes jantes (jusqu’à 22 pouces) … Du bel œuvre. Un véhicule unique !

 

Habitacle : Le fonds d’écrans virtuels se compose d’une batterie d’écrans haute résolution disposés sur 2 niveaux. Tout se commande depuis ces écrans, non sans réclamer un petit temps d’adaptation tant les possibilités d’affichage sont nombreuses.

 

Une belle sensation d’espace s’ajoute à une finition et des matériaux cossus. Du bel œuvre… Ambiance moderne, chaleureuse et très personnelle se résument en un mot : magnifique. Il fait bon vivre dans un Velar. D’autant que la finition est impeccable.

 

A l’usage : Outre une appréciable position de conduite dominante, le confort est royal ; honnêtement, nous n’en attendions pas moins…

 

Bel espace aux jambes, dossiers qui se rabattent en 40/20/40 (coffre de 558 à 1795 litres), le Velar défend ses côtés pratiques.

 

Très maniable en dépit de ses plus de 1800 kg. Transmission intégrale permanente et amortissement piloté n’y sont pas pour rien.

D’aucuns lui reprocheront sans doute son manque de noblesse, voire sa sonorité, mais à l’usage, le 4 « pattes fioul » 2.0-240 ch (turbo à double étage), et tout de même 500 Nm de couple, s’en sort avec tous les honneurs, bien secondé qu’il est par la boîte 8 automatique (ZF), douce et réactive. Un exemple, le 0-100 km/h couvert en 7″3.

 

Souple à bas régimes, arrivée progressive de la puissance, vibrations bien contenues, sonorité discrète et consommation contenue complètent ce tableau des plus positifs.

 

Toutefois, en dépit de son allure dynamique, le Velar préfère clairement la balade à la sollicitation sportive. Pas surprenant en soi… Ce qui se confirme à une direction qui manque un peu de ressenti pour ce faire. L’endurance moyenne du freinage tempèrera également très vite vos ardeurs.

 

Le système de gestion « Terrain-Response » assurent pour sa part de remarquables aptitudes en tout-terrain.

 

Côté tarif, le côté élitiste se confirme. Situé entre l’Evoque et le Range Sport, il affiche ses prix plus près de ce dernier que du modèle d’accès à la noble famille anglaise. Mais le Velar est tellement chouette…

 

Quelques options :

  • Amortissement pneumatique : 1 654 €
  • Terrain Response 2 : 208 €
  • Contrôle de progression en tout-terrain : 292 €
  • Rouge Firenze : 936 €
  • Pack intérieur Tissu Premium : 1 769 €
  • Sièges full électriques + banquette AR inclinable électriquement : 3 988 €
  • Toit ouvrant panoramique : 1 744 €
  • Volant électrique : 408 €
  • Lumière d’ambiance étendue : 260 €
  • Jantes de 21’’ : 2 091 €

 

Rien ne perturbe le comportement du Velar, pas même nos belles routes belges ; c’est dire !

 

A ce titre, nous ne pouvons que vous recommander l’option suspension pneumatique, qui peut abaisser la garde au sol pour faciliter l’accès à bord, ou à l’opposé l’élever jusqu’à 25 cm (4 de plus que la suspension classique).

 

Certes, le tarif n’est « pas piqué des vers ». Mais son look fabuleux et son habitacle hypnotisant vous feront assurément tomber sous le charme, avant qu’un petit test vous séduise à son tour. Même avec  » seulement » 240 ch. De quoi vous convaincre. Mais quelle personnalité ce Velar ! Surtout par rapport aux sempiternels concurrents allemands, que la rigueur extrême rend nettement moins sexy.

 


Range Velar 3.0D 300 ch (vidéo) – 02.01.2018

Dès le moment où les premières photos de ce top-modèle ont été dévoilées, on a senti qu’une nouvelle star était née. A fortiori en découvrant les illustrations de son habitacle et en prenant connaissance de ses caractéristiques. Inutile de dire que nous avions hâte de découvrir le dernier-né de la famille Range de Land Rover, le Velar. Nous l’avons découvert en version D300 (anciennement SDV6) First Edition ; nous ne sommes pas déçus… (Marc Lacroix)

 

Nom : Velar désigna le prototype de ce qui est devenu le 1er Range Rover en 1970.

 

Situation familiale : 4e Range Rover ; s’intercale entre l’Evoque au look de concept et le Range Sport, dont il reste plus proche (seulement 5 cm plus court, mais 10cm plus bas) tout en n’en reprenant pas – encore ? – le V8.

 

 Base : Structure massivement faite en alu ; dérivée des Range Sport et Jaguar F-Pace.

 

Design : Révolutionnaire ! ; un de ses gros atouts, sinon son majeur ; silhouette captivante, profil élancé, formes viriles et imposantes, ligne de caisse haute et toit fuyant (CX de 0,32).

 

Emprunte logiquement quelques traits de caractère à ses frères de gamme (forme et style des phares, capot plat, planche de bord taillée à l’horizontale…).

 

Capot long, phares effilés full LED à signature visuelle particulièrement percutante, clignotant à défilement, poignées de portes rétractables,

 

Habitacle : Spacieux et somptueux ; matériaux de qualité ; tableau de bord épuré et quasiment dénué d’interrupteur ; sobriété impressionnante.

 

 Console centrale imposante et lisse du plus bel effet ; seul hic, son revêtement, qui « imprime » la moindre trace de doigt : pas fait pour les maniaques de la propreté !

 

Résolument high-tech ; nouveau système Touch Pro Duo à 2 écrans tactiles de belles tailles, doublés de molettes plus traditionnelles ; supérieur pour GPS, téléphone et musique, inférieur pour les options de confort (climatisation, sièges) et Terrain Response ; esthétique, rapide et réactif.

 

Face au conducteur, 3e écran (5′, ou 12,3′ sur option) entre compteurs analogiques ; affichage tête haute couleurs paramétrable à l’envi.

 

Volant à touches tactiles et multi-affichage ! ; sièges cuir chauffants, ventilés et massant optionnels ; éclairage d’ambiance LED.

 

Coffre : de 673 à 1731 litres ; banquette arrière (40:20:40) avec trappe à skis ; hayon électrique activable par mouvement du pied sous le bouclier arrière (option).

 

Sécurité : Nombreux systèmes dont freinage autonome d’urgence avec détection de piétons, détection du trafic en marche arrière, contrôle de vigilance du conducteur, assistant au maintien de voie, régulateur de vitesse adaptatif…

 

Suspension : à ressort ou pneumatique (pas pour « petits » moteurs, optionnelle pour intermédiaires et série pour plus puissants).

 

Moteurs : 6 cylindres Diesel « D300 » (3.0-300ch double turbo) et essence « P380 (3.0-380ch) ou 4 cylindres aluminium « Ingenium » (diesel D180 et D240 et P300 à essence), tous Euro 6, avec boîte 8 automatique et traction intégrale de série.

 

Tarifs/ finitions : élitistes : à partir de 57.300 € (Velar, S, SE et HSE, plus Pack R-Dynamic) ; notre exemplaire (« First Edition« , finition somptueuse disponible durant les premiers mois de commercialisation) : 109.900€.

 

Sur la route : Caisse bien isolée des défauts de la route ; excellente insonorisation ; confort de haut vol ; possibilité de limiter le roulis mais au détriment du confort ; logique !

 

Impression de sécurité et de sérénité ; inspire une conduite cool mais réagit vivement au besoin.

 

Performances (V6 diesel 3.0-300 ch) : 0-100 km/h en 6″5 ; 241 km/h maxi ; bloc silencieux et vigoureux

 

Capacités tout-terrain : exceptionnelles grâce à angles d’attaque et de rampe hors-normes, profondeur gué de 650 mm et suspension pneumatique Terrain Response qui permet de monter la garde au sol jusqu’à 25 cm.

 

Capacité de remorquage : 2500 kg (assistance à l’accouplement et fonction semi-autonome d’assistance au remorquage pour faciliter les manœuvres).

 

Look fascinant, espace de vie spacieux, confortable et bien fini, équipement sécuritaire et high-tech, dont le tactile aussi joli que pratique et efficace… Les qualificatifs ne manquent pas pour désigner ce Velar qui fait franchement le plein de qualités. Regardé, admiré, adulé presque, il jouit d’une « gu… » qui assène un coup de vieux au grand frère Range Sport. Sans parler de la concurrence, qu’il affronte à des tarifs tout à fait concurrentiels eu égard aux équipements. Un seul regret : avoir dû le rendre à l’importateur…

More videos Range Velar.


Présentation (03.03.2017)

Un vide persistait entre le Range Rover Evoque et le Range Rover Sport, la marque anglaise l’a comblé avec le Velar, 4e membre de la famille Range Rover, qui vient d’être présenté mercredi soir au Design Museum de Londres. (Marc Lacroix)

Dès cet été, le Range Velar intégrera la catégorie des SUV de luxe de taille moyenne, dans un style qui ne peut renier sa famille, sans aucun doute plus proche du Range Sport (photo de droite) que de l’Evoque.

Velar fut le nom donné dès 1969 aux prototypes originaux de ce qui allait devenir le Range Rover 2 ans plus tard.

Phares matriciels laser à LED « super intelligents », poignées de porte affleurantes déployables et détails couleur cuivre incarnent les tendances de demain du dernier rejeton de la famille Range.

Unique dans le segment, le Velar offre un matériau de siège textile durable et haut de gamme comme alternative au cuir.

Parmi les technologies embarquées, on découvre ces larges écrans tactiles face au conducteur et en haut de la console, par où se commande notamment un tout nouveau système d’infodivertissement appelé « Touch Pro Duo ».

Cinq moteurs seront offerts au lancement, du diesel 2.0-180 ch « Ingenium », au puissant V6 suralimenté 3.0-380 ch à essence. Un moteur essence « Ingenios » 300 ch rejoindra la gamme plus tard dans l’année.

Le Range Rover Velar sera mis en vente à partir de l’été 2017 au prix de base de 57.300 €.

 


Présentation : Range intermédiaire (23.02.2017)

Le 1er mars, Land Rover présentera un 4e membre de sa ligne de produits Range en Première Mondiale : le Velar (du latin velare qui signifie cacher ou couvrir). L’origine de ce nom remonte à la période de développement des premiers prototypes de ce qui allait devenir le Range Rover, à la fin des années 60. (Marc Lacroix)

Land Rover ne diffuse pour l’instant qu’une seule illustration de son dernier-né. De quoi déjà imaginer un style bien dans le ton des dernières créations-maison.

Il se dit que le Range Velar, qui se situera entre le Range Evoque et le Range Sport, sera le premier Land Rover à partager sa plateforme avec les Jaguar XE et F-PACE (D7A all-wheel/rear-wheel-drive). Aucun autres détails pour l’heure mais on imagine pour lui la nouvelle gamme 4 cylindres, dont un 2.0-247 ch essence et un 2.0- 237 ch diesel, voire en haut de gamme des 6 cylindres. Plus de détails le 1er mars prochain.