Après avoir copieusement insulté Citroën Racing samedi suite à « l’affaire » du drapeau rouge au Mexique, Kris Meeke s’est repenti et a présenté ses excuses à son ancien employeur pour ses propos diffamatoires.

« Je veux sincèrement m’excuser du fond du cœur auprès de tout le monde dans l’équipe Citroën », a déclaré Meeke dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux après l’arrivée du rallye. « J’ai fait quelques commentaires négatifs, je n’aurais pas dû utiliser les mots de ‘sales tactiques’. Dans le feu de l’action, quand c’est comme ça, avec tant de coïncidences à la fois, il est difficile d’imaginer ce qui est arrivé. Mais je m’excuse sincèrement. »