Pas moins de trente voitures en piste, soixante-quatre pilotes, quatorze heures de roulage au cours de deux journées d’essais et, surtout, des sourires aux quatre coins du paddock. Le Championnat de France FFSA GT a donné le ton ces mardi et mercredi à Nogaro : le sport automobile français a bel et bien repris ses droits. Plus que jamais, le décompte avant le début de la saison, du 21 au 23 août à Nogaro, est lancé !

« Quel plaisir de retrouver l’ambiance des circuits ! » En une seule phrase, Olivier Estèves résumait l’opinion général qui a régné sur les deux journées d’essais du Championnat de France FFSA GT qui se sont tenues à Nogaro. Après cette longue période sans ressentir l’adrénaline du pilotage, le représentant du Saintéloc Racing affichait un large sourire. « Je n’avais plus piloté une voiture de compétition depuis fin 2019 et j’étais partagé entre l’excitation et une pointe de stress au moment de m’installer dans l’Audi R8 LMS GT4. Mais je me suis rapidement senti dans mon élément. Tant du côté de SRO Motorsports Group que de mon équipe Saintéloc, j’ai retrouvé à la fois le professionnalisme et la convivialité qui font la force de ce Championnat de France FFSA GT. Malgré la période que nous traversons, on sent que c’est un championnat qui vit et ces deux jours furent une magnifique bouffée d’oxygène. »

Promoteur de ce Championnat de France FFSA GT, incontestable référence au niveau national, SRO Motorsports Group avait en effet mis les petits plats dans les grands pour le retour en piste des concurrents. Avec pas moins de 14 heures de roulage, réparties sur deux journées, les équipes ont pu préparer au mieux le début de saison, programmé également sur le Circuit Paul Armagnac de Nogaro du 21 au 23 août prochains.

« Il y a encore du travail pour être au top, mais nous avons bien bossé durant ces deux jours », confiait pour sa part Charly Bourachot, dont l’équipe CMR présentait pour la première fois en public deux toutes nouvelles Toyota GR Supra GT4. « La voiture est bien née et tout évolue dans le bon sens. Nous nous attendons à vivre une saison très intense avec des Toyota et des Alpine en GT4, en plus de notre engagement en GT World Challenge Europe Powered by AWS avec des Bentley Continental GT3. Le travail de préparation est donc primordial. »

Dans le même registre, on pouvait parler de découverte pour l’équipe AGS Events, lauréate des classements Pilotes et Équipes en AM l’an dernier. « Nous avions déjà effectué sept journées d’essais avec nos nouvelles Aston Martin Vantage GT4 avant d’arriver à Nogaro », précise Nicolas Gomar, le patron-pilote de la structure héraultaise. « Avec quatre exemplaires engagés pour ces deux journées, nous avons pu partir dans des directions très différentes pour les réglages et c’était particulièrement intéressant. La voiture est fiable et nous avons notamment travaillé sur le rythme en qualification. Sur un plan purement personnel, je suis très impressionné par la rapidité de la mise en action de mon équipier Mike Parisy. Il atteint un niveau après trois virages qu’il me faut huit tours pour approcher (Il rit, NDLR). En tout cas, l’ambiance est au top tant dans l’équipe que dans le paddock et nous avons passé deux très belles journées. Vivement la première épreuve de la saison ! »

Comme souvent dans le cadre de journées d’essais comme celles-là, les chronos enregistrés étaient anecdotiques. Difficile en effet de savoir qui a visé la performance pure, qui a travaillé sur des réglages pour la course ou encore qui a pu pleinement profiter de la piste lorsque celle-ci offrait la meilleure performance. Surtout qu’une brève averse est venue quelque peu modifier la donne mercredi matin… Avant le premier vrai verdict, qui sera rendu lors des essais qualificatifs du samedi 22 août, retenons toutefois que le meilleur temps fut signé par les vice-champions Pro-Am 2018 Jean-Luc Beaubelique et Jim Pla sur la Mercedes-AMG GT4 de l’équipe AKKA ASP. Les bolides étoilés étaient d’ailleurs très en verve dans le Gers avec le deuxième meilleur chrono de Thomas Drouet et Paul Petit (AKKA ASP) devant la BMW M4 GT4 de l’équipe L’Espace Bienvenue. Ricardo van der Ende et Benjamin Lessennes furent d’ailleurs parmi les grands animateurs de ces deux jours en figurant constamment parmi les leaders. Mais les Aston Martin d’AGS Events n’étaient pas très loin derrière, tout comme la Ginetta Speed Car de Thomas Hodier ou la Mercedes-AMG de la formation CD Sport. Voilà qui promet à nouveau des bagarres très intenses cette saison.

Après cette reprise très réussie, les équipes et les pilotes vont se remettre au travail pour préparer au mieux la cuvée 2020 d’un Championnat de France FFSA GT qui, malgré la période de crise sanitaire que le monde traverse actuellement, s’annonce sous les meilleurs auspices. Qu’on se le dise, il ne faudra pas manquer le rendez-vous des Coupes de Pâques de Nogaro – avec trois courses de 60 minutes au programme – du 21 au 23 août !

Les chronos de ces deux journées peuvent être trouvés ici :

 

TOP 10 

1/ Jean-Luc Beaubelique / Jim Pla (Mercedes-AMG GT4 #87 – AKKA-ASP Team) 1:31.817

2/ Thomas Drouet / Paul Petit (Mercedes-AMG GT4 #88 – AKKA-ASP Team) 1:31.949

3/ Ricardo van der Ende / Benjamin Lessennes (BMW M4 GT4 #17 – L’Espace Bienvenue) 1:32.291

4/ Valentin Hasse-Clot / Théo Nouet (Aston Martin Vantage GT4 #270 – AGS Events) 1:32.767

5/ Thomas Hodier (Ginetta G55 GT4 #9 – Speed Car) 1:32.770

6/ Edouard Cahaupé / Julien Canal / Maxime Boulin (Mercedes-AMG GT4 #2 – CD Sport) 1:32.817

7/ Pierre-André Nicolas / Ruben Del Sarte / Lluc Ibanez (Ginetta G55 GT4 #23 – ABM GRAND PRIX) 1:32.831

8/ Eric Debard / Simon Gachet (Audi R8 LMS GT4 #14 – Sainteloc Racing) 1:32.917

9/ Nicolas Gomar / Mike Parisy (Aston Martin Vantage GT4 #89 – AGS Events) 1:32.921

10/ Olivier Esteves / Anthony Beltoise (Audi R8 LMS GT4 #21 – Sainteloc Racing) 1:33.031