Une victoire incontestable en R-GT

Pascal Gaban n’a pas raté son retour au volant d’une Porsche (Q. Carpentier)

Le rallye c’est un peu comme le vélo, cela ne s’oublie pas. En remportant la catégorie R-GT le week-end dernier lors du Spa Rally, Pascal Gaban a démontré que les années d’absence n’avaient en rien altéré son coup de volant. Cinq ans après sa dernière compétition sur route en date (Legends Boucles 2014), huit ans après son dernier « vrai » rallye, si l’on excepte un galop d’essais grandeur nature aux Boucles Claviéroises, le duo qu’il forme avec Jean-Pierre Delmelle à sa droite a réussi son come-back sur la Porsche 997 GT3 3.6L acquise récemment par sa nouvelle structure, Gaban Motorsport.

« Nous nous sommes d’emblée hissés en tête de la catégorie GT devant d’autres Porsche disposant parfois de mécanique 3.8L. Je savais que les conditions climatiques délicates rencontrées lors de ce Spa Rally allait niveler les performances et nous avons finalement dominé les débats de bout en bout. », confiait l’ancien champion du monde Gr.N à l’arrivée. Seules de petites ratées moteurs occasionnées par une bobine défectueuse et un tête à queue très pénalisant dans l’ES de Theux samedi soir allaient entraver la marche en avant de l’équipage. « La petite quarantaine de secondes d’avance que je m’étais forgée face à Frédéric Bouvy se voyait ainsi fortement réduite, d’autant que j’allais caler dimanche matin dans la 1ère spéciale disputée dans l’enceinte du circuit de Francorchamps. Je ne me suis cependant jamais affolé et je tiens d’ailleurs à saluer la bonne ambiance régnant entre les protagonistes du groupe GT », poursuit le fringuant quinquagénaire.

L’équipage a pu sabrer d’emblée le champagne pour leur première course nationale de l’année (J. Fiasse)

Dans le siège de droite, Jean-Pierre Delmelle ne cachait pas une certaine émotion au dernier TRC, lui qui s’était vu retirer la victoire voici deux ans aux côtés de Cédric Cherain, lauréat de cette édition. « Pascal m’a de nouveau bluffé. Si certains doutaient après notre course aux Boucles Claviéroises, ce n’était pas mon cas. Il sait assurément tirer la quintessence d’une Porsche et la piloter avec une efficacité redoutable. « Gabanen » n’a rien perdu et j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir ce week-end. Nous avons roulé intelligemment sans jamais nous affoler. »

Victorieuse en GT, la Porsche aux couleurs de Gestanet termine également à une très belle 6ème place du classement général et s’impose en R-GT avec une quarantaine de secondes d’avance sur l’autre Porsche 997 de Fred’ Bouvy, pressé d’obtenir une revanche qui passera soit par le Rallye de Wallonie, et/ou le Rallye du Condroz en fin de saison.

Pour le Gaban Motorsport, la suite des aventures prendra cette fois la direction de la piste avec le début de la cuvée 2019 de la C1 Racing Cup à laquelle Andy Gaban et Willem-Jan Matchelinckx prendront part et dont les 8h de Zolder, fin du mois, donneront le coup d’envoi. Ancien lauréat du Patrick Snijers Rally Contest, le fils de Pascal a pour objectif de briller dans ce qui est certainement la coupe monomarque la plus accessible de notre pays. « Le point d’orgue de la saison sera les 24h 2CV de Spa-Francorchamps, au sein desquelles les C1 sont également intégrées. L’an dernier, pour mon retour en compétition, nous avions terminé 2èmes de cette course dans la course en compagnie de mon paternel. Il ne nous reste plus qu’une marche à gravir et en disputant la saison complète j’aurais plus de rythme. »

Les courses s’enchainent donc désormais pour la jeune équipe basée à Seraing. Pascal Gaban et Jean-Pierre Delmelle fixant, quant à eux, rendez-vous à tous leurs supporters lors du prochain Rallye de Wallonie, disputé fin avril dans la région namuroise.