Après que des trombes d’eau se soient abattues sur le speedway de Daytona dimanche matin et après-midi, la 57ème édition du Rolex 24 a connu un fin prématurée à l’issue de 23 heures et 50 minutes de course. L’épreuve s’était déroulée dans des conditions météorologiques extrêmes rarement vues en Floride.

Pour la première fois de son histoire, le double tour d’horloge floridien a été interrompu à deux reprises par un drapeau rouge. La première fois, ce fut au matin pendant 1 heure et 45 minutes. La deuxième et dernière a débuté à partir de 12h39, heure locale.

La victoire est revenue à la Cadillac DPi n°10 Wayne Taylor Racing de Fernando Alonso, Kamui Kobayashi, Renger Van der Zande et Jordan Taylor. Alonso devient le troisième champion du monde de Formule 1 à s’imposer à Daytona. Le Top 3 est complété par la Cadillac n°31 Whelen Racing de Curran-Nasr-Derani et l’Acura n°6 Penske de Castroneves-Taylor-Rossi.

Victoire en LMP2 de l’Oreca n°18 Dragonspeed de Pastor Maldonado, Sebastian Saavedra, Roberto Gonzalez et Ryan Cullen.

En GTLM, la BMW M8 GTE n°25 d’Augusto Farfus, Connor De Phillippi, Phillip Eng et Colton Herta s’est imposée. Troisième place pour Laurens Vanthoor et ses camarades sur la Porsche 911 RSR n°912.

Deuxième succès consécutif en GTD pour la Lamborghini Huracan GT3 n°11 Grasser Racing de Mirko Bortolotti, Christian Engelhart, Rolf Ineichen et Rik Breukers. La médaille d’argent est revenue à l’Audi R8 LMS n°29 Land Motorsport de Dries Vanthoor et ses camarades tandis que Fred Vervisch et WRT ont 4èmes sur l’Audi R8 LMS n°88.

Dries Vanthoor