Les premières épreuves régionales battent déjà leur plein au niveau du championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Lors du premier rallye-sprint de l’année, près de Libramont, Eric Cunin signait la première victoire de la Fabia R5 de Rent Speed Racing. Quant aux WRC, une des deux a déjà repris du service avec Cédric Hubin à Hannut.

Dimanche dernier, Cédric Hubin et Jérôme Riguelle ont franchi un nouveau cap lors du Rallye de Hannut. Pour leur incontournable course de l’année, les deux locaux réussissaient un joli projet en s’alignant en WRC : « En découvrant la Skoda dans des conditions très délicates, il fallait rouler intelligemment. Nous étions troisièmes à mi-rallye derrière l’intouchable Nicolas Ciamin, en essais avec sa Polo R5, et à 16 secondes seulement de l’incontournable Marc Turrion et sa performante Mitsubishi Lancer, mais devant la DS3 WRC au départ. Malheureusement, en deuxième boucle, nous avons effectué une petite erreur où nous avons cassé une jante. Obligé de s’arrêter en spéciale pour la changer, nous avons entamé une belle remontée pour finir à une petite seconde de la quatrième place. Pour nous, l’objectif était franchi puisqu’après deux abandons consécutifs avec d’autres teams, nous devions voir l’arrivée tant pour nos fidèles et nouveaux partenaires. La WRC de RSR n’a pas eu le moindre souci et le coaching de l’équipe était une réelle plus-value pour un pilote comme moi qui ne roule pas souvent. J’aimerais remettre le couvert avec eux l’an prochain tout en nous préparant encore mieux. »

Du côté des assistances, l’équipage ne passait pas inaperçu avec un carport en bois (réalisé par un partenaire) tant pour l’assistance de la voiture que le catering ou encore la réception des clients et partenaires. Assurément, une structure idéale par rapport aux conditions difficiles du week-end passé. Une semaine auparavant, la météo n’était guère plus réjouissante au Rallye-Sprint de la L’Homme où Eric Cunin débutait sa saison : « Après ma victoire en WRC l’an dernier, ce n’était pas la plus difficile mais c’était surtout la première avec notre R5. Pour moi, c’était un test grandeur nature avec une belle évolution sur la journée. Exploitée à 100 %, une R5 est certainement devenue plus efficace qu’une WRC mais elle demande de nombreux kilomètres d’essais. Quant à la WRC, l’amusement et les sensations restent toujours au rendez-vous tout en étant plus abordable. »

Après la VW Golf à Bastogne, la R5 à Landen puis à Freux ainsi que la WRC à Hannut, la Citroën Saxo de RSR a également repris la compétition. Et plus précisément lors du RS de la L’Homme avec Aurélien Jaminet qui continuera à accumuler de l’expérience lors des prochains Rallye des Ardennes et de Trois-Ponts. Le week-end suivant, direction le TAC Rally en championnat de Belgique pour y retrouver David Bonjean qui a confirmé sa participation avec une Fabia WRC du team de Wellin.

Source : Com