Guillaume De Ridder savait qu’il n’aurait pas la partie facile en Bretagne le week-end dernier pour la troisième manche de la saison 2021 du FIA RX2e. La faute à un parterre de pilotes chevronnés dont Cyril Raymond (triple champion Supercar Lites) et Reinis Nitiss (double champion d’Europe et plus jeune vainqueur d’une étape du championnat du Monde FIA de Rallycross) venus se joindre aux hostilités.

En effet, la réglementation n’autorise que quatre pneumatiques neufs par épreuve pour les concurrents permanents du RX2e contre huit pour ceux qui s’engagent pour une première course. Et sur une piste au revêtement aussi abrasif que celui de Lohéac, il était entendu que l’expérience accumulée depuis le début du championnat par Guillaume De Ridder et son adversaire majeur pour le titre Jesse Kallio ne serait guère suffisante pour faire pencher la balance en leur faveur.

Néanmoins, le pilote de Nivelles aura parfaitement su gérer son effort. Contraint de s’en tenir à des gommes usées durant les qualifications, Guillaume De Ridder aura aligné pas moins de trois Top 3 lors des trois premières manches qualificatives avant de profiter de la Q4 pour décrocher son cinquième scratch de la saison.

Une performance de choix qui permettra au pilote belge de s’emparer des 15 points de la deuxième place au terme des manches qualificatives tout en s’assurant de décrocher la pole position en vue des demi-finales. Des phases finales que l’intéressé a pu aborder armé de quatre pneumatiques neufs qui lui ont enfin permis de jouer à armes égales avec des concurrents avides de s’imposer en France devant les 10 000 spectateurs autorisés à assister à l’événement.

Vainqueur tranquille de sa demi-finale, Guillaume devra néanmoins se contenter de la troisième marche du podium en raison d’un envol difficile depuis le deuxième couloir de la première ligne en finale.

Une performance qui lui permet toutefois de faire passer son avantage sur Jesse Kallio au classement général du championnat de un à sept points en amont de la prochaine étape de Spa-Francorchamps à venir en octobre prochain.

« C’était un week-end difficile avec toutes ces « wild-cards ». Le niveau depuis le début du championnat n’avait sans doute jamais été aussi relevé et les quatre pneumatiques supplémentaires que la réglementation leur a alloués nous ont fait mal d’entrée de jeu lors des qualifications. Je savais qu’il me faudrait être patient et attendre que l’efficacité de leurs gommes neuves s’estompent au fur et à mesure des runs. Ma seule solution était de tout mettre en œuvre pour limiter la casse durant les quatre manches qualificatives afin de préserver mes chances en vue des phases finales »

Une mission parfaitement exécutée par le leader de la série 100 % électrique du FIA World RX.

« Cette victoire décrochée lors de la dernière manche qualificative a clairement été le tournant de mon week-end car cela m’a permis de m’élancer depuis la pole position en demi-finale. Je me suis même permis de signer le meilleur tour absolu du meeting à cette occasion avant de gérer tranquillement mon effort et mes pneumatiques en demi-finale »

Si Guillaume s’est contenté de la troisième marche du podium, ce dernier admettait avoir réussi la course la plus aboutie de sa saison.

« Honnêtement, j’ai réalisé le week-end parfait! A Barcelone, j’avais réussi à signer un week-end sans la moindre fausse note mais cette troisième place à Lohéac, il a vraiment fallu aller la chercher. Je suis rarement satisfait de mes performances mais je n’aurais pas pu faire beaucoup mieux que ce que j’ai réalisé à Lohéac. Nous faisons une très bonne opération pour le classement général du championnat, je grappille des points supplémentaires sur Jesse Kallio et c’est l’essentiel. J’ai hâte d’être à Spa-Francorchamps désormais. On veut clairement aller chercher le premier titre de l’histoire du Rallycross dans une catégorie électrique et on espère que le public belge répondra présent en octobre présent pour nous accompagner dans cette aventure! »

Résultats de la finale de l’épreuve Lohéac – France 

1. Dorian DESLANDES (FRA) 6 laps
2. Reinis NITIŠS (LAT) +0.334
3. Guillaume DE RIDDDER (BEL) +0.730
4. Jesse KALLIO (FIN) +1.353
5. Conner MARTELL (USA) +4.037
6. Isak SJÖKVIST (SWE) +6.348

Classement général après l’épreuve de Lohéac (Round 3)

1. Guillaume DE RIDDER (BEL) 76pts
2. Jesse KALLIO (FIN) 69pts
3. Fraser MCCONNELL (JAM) 49pts
4. Patrick O’DONOVAN (IRL) 45pts
5. Pablo SUÁREZ (ESP) 41pts
6. Isak SJÖKVIST (SWE) 33pts
7. Dorian DESLANDES (FRA) 30pts
8. Nils ANDERSSON (SWE) 29pts
9. Reinis NITIŠS (LAT) 24pts
10. Damien MEUNIER (FRA) 23pts
11. Ole Henry STEINSHOLT (NOR) 21pts
12. Linus ÖSTLUND (SWE) 19pts
13. Cyril RAYMOND (FRA) 16pts
14. Conner MARTELL (USA) 14pts
15. José Luis GARCÍA MOLINA (ESP) 13pts
16. Isak REIERSEN (SWE) 13pts
17. Mark FLAHERTY (GBR) 10pts
18. Jan Oscar ORTFELDT (SWE) 9pts

Source: Com