Chamboulé par la crise sanitaire liée au Covid-19, le Championnat du Monde des Rallyes 2020 est en pause forcée depuis mi-mars. Récemment, les annulations du Rallye de Finlande, du Rallye de Nouvelle-Zélande et du Wales Rally GB laissaient craindre le pire: allait-on avoir malgré tout un championnat et un Champion du Monde cette année?

En coulisses, la FIA et le promoteur ont beaucoup travaillé ces dernières semaines pour trouver des solutions innovantes et faire preuve d’un maximum de flexibilité. Ainsi, un format de rallye «court» devrait être rapidement avalisé par la FIA avec un parcours réduit de quelque 20% et un schéma plus concentré dans le temps.

Même si rien n’est officiel et qu’il faudra sans doute encore attendre quelques semaines pour avoir des certitudes, le calendrier du WRC se précise. La saison devrait ainsi reprendre dans le courant du mois d’août avec une nouvelle épreuve: l’Estonie. Les concurrents du WRC se rendront ensuite en Turquie, comme prévu, avant de poser leurs tréteaux dans un pays qui n’avait encore jamais accueilli lui non plus une épreuve mondiale: la Belgique.

Le Rallye d’Ypres devrait ainsi constituer l’épicentre d’une épreuve qui ne se limitera peut-être pas au seul Westhoek et qui pourrait visiter d’autres régions du pays. Pourquoi ne pas rêver même, par exemple, d’un rallye qui se terminerait le dimanche du côté de Francorchamps, où se déroulera le même week-end la manche belge du World RX? C’est le moment pour toutes les forces vives du rallye et du sport auto en Belgique de faire preuve de solidarité et pour le monde politique de prendre conscience qu’il s’agit là, pour la Belgique, d’une opportunité unique. Notre devise n’est-elle pas «L’union fait la force»?

Après la Belgique, le WRC retrouvera son cours normal avec l’Allemagne puis la Sardaigne, qui devrait récupérer la date du Wales Rally GB. Si la situation continue à se normaliser dans cette région du monde, le Japon conservera sa place au calendrier mondial. Et pour conclure ce WRC 2020 qui devrait donc compter au total 10 manches malgré tout, les candidats aux titres mondiaux se déplaceront aux Canaries en décembre. Là aussi, c’est totalement inédit.

Après les mauvaises nouvelles de ces dernières semaines et dans un climat global toujours anxiogène, ces informations que nous avons pu obtenir de diverses sources nous rendent l’espoir d’assister à une belle fin de saison 2020. En WRC. Et en Belgique! (Vincent Marique/Photo Timothy David)