Sébastien Ogier avait bien des raisons de se mordre les doigts. Vendredi matin, le Français a abandonné après avoir endommagé sa suspension suite à un choc avec une pierre. Réduit au rôle de spectateur en Sardaigne, le pilote Citroën va perdre gros au championnat…

« Cet abandon est clairement de ma faute. », regrette-t-il. « J’ai pris trop corde dans un gauche très serré et j’ai tapé un gros rocher à l’intérieur, qui a aussitôt cassé une biellette de direction. Je savais exactement qu’il y avait ce rocher à cet endroit-là, on était passés trois fois par là au shakedown mais peut-être ai-je braqué un poil tôt sur ce léger ciel un peu en aveugle. »

« On a essayé d’effectuer une réparation de fortune, mais faute d’y être parvenus, on n’avait pas d’autre choix que celui d’abandonner. Désormais, nous n’avons plus grand-chose à espérer de ce week-end. Je pense que l’on a aucune chance de marquer cinq points dans la Power Stage en s’élançant devant, sur un terrain particulièrement sablonneux, aussi nous allons observer ce que font nos rivaux. »