Leader du Rallye du Mexique avant l’entame de cette dernière journée de course, Sébastien Ogier va désormais s’atteler à ramener sa Citroën C3 à bon port et offrir aux chevrons leur deuxième victoire en trois épreuves.

« J’avoue ne pas être mécontent que la journée de samedi ait touchée à sa fin », commente Ogier. « J’ai beaucoup roulé sous pression et je priais pour ne pas crever à nouveau. Sinon, c’était fini pour nous. J’ai vraiment fini la journée en galère. »

« J’étais bien heureux de revenir à l’assistance pour remettre la voiture en état car elle commençait à déconner. Le différentiel n’allait plus et la pompe hydraulique commençaient à rendre l’âme. Peut-être aurais-je dû aussi rouler de manière plus safe. Toujours est-il que la voiture ne répond pas encore à toutes mes attentes sur plusieurs points et je compte mettre les bouchées doubles pour encore l’améliorer. »

« Je vais désormais m’atteler à finir le job, même si c’est plus facile à dire qu’à faire », poursuit-il. « Je devrais notamment me méfier du passage dans El Chocolate dont la première partie est très piégeuse. »