Troisièmes en piste le vendredi, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia voyaient leur début de course être contrarié par une crevaison à six kilomètres de l’arrivée de la première ES. Mais ils remontaient en 3eposition dès la spéciale suivante, avant de conclure la journée au 2e rang, à 17’’7 de leurs équipiers, à la faveur notamment de deux 3e temps consécutifs.

Un choix de pneus osé par les très fortes chaleurs rencontrées (3 Michelin médiums et 2 durs) dès la reprise le lendemain leur permettait de signer leur premier scratch du week-end dans Yesilbelde (33 km) et reléguer tous les équipages de teams adverses à une minute.

Ils s’attachaient dès lors à limiter la prise de risques et préserver leur capital, non sans s’adjuger un deuxième meilleur temps à la répétition de Yesilbelde et se porter en tête, pour se présenter ce matin en très bonne position pour concrétiser leur troisième succès au volant de C3 WRC, une performance synonyme également de septième podium pour eux en 2019.

« On avait bien besoin de cette victoire si on voulait avoir une chance de recoller au championnat et je suis très heureux de la ramener à l’équipe. », commente Ogier. « On savait que tout pouvait arriver sur un tel rallye cassant mais nous avons su passer au travers des embuches en adoptant une approche intelligente. C’est un bon coup de boost pour tout le monde en vue de la fin de saison ! Nous savons tous que nous devons continuer à travailler très fort et nous allons nous y atteler dès demain. »