Aux côtés des valeurs sûres que sont Joel Eriksson et Philipp Eng, Sheldon van der Linde, troisième pilote du BMW Team RBM, effectue ses débuts en DTM. Une sacrée expérience et un grand pas en avant pour ce Sud-Africain de 19 ans à peine, mais lors de la manche d’ouverture, il a négocié avec excellence son baptême du feu dans cette compétition tourisme de haut vol.  

Sheldon, quel regard as-tu sur tes débuts en DTM à Hockenheim? 

Sheldon van der Linde: « Vous ne m’entendrez pas me plaindre à propos de ma toute première course en DTM : dans des conditions plutôt difficiles – une piste mouillée, avec des risques d’incident -, j’ai réussi à décrocher une sixième place, et ainsi d’emblée marquer mes premiers points! Ce n’était pas un challenge facile, certes, mais au final, je jette un regard satisfait sur ma première course en DTM. »

Quelles sont les attentes lors de la deuxième confrontation sur le Circuit de Zolder? 

Van der Linde: « A Hockenheim, j’ai énormément appris, et j’espère que nous poursuivrons sur la voie de la réussite. J’ai hâte de terminer encore plus haut dans le classement que cette sixième place, et il en va de même pour ma position au championnat – je suis actuellement au dixième rang – que j’espère améliorer. Pour concrétiser tout ça, j’aimerais surtout que ce week-end en Belgique se déroule sur une piste sèche. »  

As-tu déjà piloté sur le Circuit de Zolder? 

Van der Linde: « Je n’y ai même jamais mis les pieds! Je connais un peu la piste via un simulateur, ce qui me donne une certaine idée de la physionomie de l’endroit. Vu le nombre réduit de journées d’essais, nous utilisons au maximum avant chaque course le simulateur de BMW Team RBM. Chaque pilote dispose d’une session de deux heures et demie, et nous ‘roulons’ la même distance qu’un week-end de course complet. Ce qui signifie deux essais libres, les qualifications et une course! Cela devrait suffire pour tirer la quintessence de l’ensemble dès les premiers essais libres. » 

Tu roules sous les couleurs du BMW Team RBM, qui est à la fois belge et performant, au point d’avoir décroché trois titres de champion du monde par le passé. Comment se sont passés tes grands débuts en DTM? 

Van der Linde: « J’ai d’emblée eu l’impression que tout le monde m’a chaleureusement accueilli. Il règne une atmosphère à la fois professionnelle et très agréable, et je me suis d’emblée senti à l’aise. Les mécanos, les ingénieurs, mais aussi Bart Mampaey, ont tout mis en œuvre pour que je puisse accomplir ma première mission sans pression sur les épaules. Bon, d’accord, lors de la Course 2, tout ne s’est pas passé comme prévu, mais j’ai totale confiance en vue des épreuves à venir. » 

BMW Team RBM se produira devant son public sur le Circuit de Zolder? 

Van der Linde: « Oui, avec pour effet que ce meeting à Zolder, ce sera aussi un peu ma course à domicile. Il est donc encore plus important pour nous de signer un bon résultat, et ainsi permettre aux BMW M4 DTM du BMW Team RBM de se mettre en évidence devant les fans. »

Est-ce néanmoins la première fois que tu te produiras sur un circuit belge au sein d’une équipe belge? Nous nous souvenons d’une certaine manche d’ouverture du TCR Benelux en 2017. 

Van der Linde : « En effet, on m’avait demandé de partager la voiture avec Stefano Comini à Spa. Nous avons disputé ensemble la Long Race, et après, chacun a pu disputer deux des quatre sprints au programme. C’était des courses passionnantes, avec un plateau complet de bolides de type TCR, et je me souviens que lors de la dernière course, j’ai pris la tête dès le deuxième tour et j’ai gagné. »

Source: Com