Christian Lavieille se retrouve 3ème sur un BAIC chinois

Après avoir fait une bonne opération lors de la 3ème journée de course, Sébastien Loeb a sans doute fait un grand pas vers la victoire dans cette édition 2017 du Silk Way Rally.

Particulièrement superstitieux, Stéphane Peterhansel doit en revanche se demander quel mauvais sort lui a encore été jeté ici au Kazakhstan. Un an, jour pour jour, après son crash sur l’édition 2016, le pilote Peugeot est à nouveau parti en tonneaux après seulement 43 km, alors qu’il cravachait pour recoller à la 3008 DKR Maxi de son équipier Loeb, ouvrant la piste ce matin. Sans dommage pour l’équipage, la pirouette du buggy Peugeot lui a coûté plus de 2h30 au classement général.

Une hiérarchie où Loeb, encore intouchable aujourd’hui, mène maintenant largement les débats, avec plus d’une heure d’avance sur Cyril Despres, qui a perdu 50 minutes dans un trou après avoir raté un freinage.

« Ça s’est bien passé pour nous aujourd’hui, » commente Sébastien Loeb. « Nous avons évité les grosses erreurs. Mais je dois avouer que les conditions étaient les plus difficiles que j’ai jamais rencontrées dans ma carrière en rallye-raid. Avec les pluies torrentielles, nous n’avions aucun grip et il était impossible de dire si nous étions au bon endroit. Les freinages étaient particulièrement difficiles. La route était si glissante que la voiture ne voulait pas s’arrêter; elle surfait sur la boue. Malgré ça, je pense que nous avons trouvé le bon rythme et Daniel a été parfait en navigation. La Peugeot 3008 DKR Maxi me procure davantage de confiance sur ce type de routes. Elle donne la sensation d’être plus stable et c’est important lorsque les conditions sont aussi extrêmes qu’aujourd’hui. »

3ème ce matin, l’Américain Bryce Menzies (Mini John Cooper Works) a aussi payé cher un excès d’enthousiasme en vue de la première arrivée du jour, concédant à son tour plus de 41 minutes supplémentaires sur le pilote alsacien.

Les meilleurs derrière Loeb ont été Yazeed Al Rajhi et Tom Colsoul sur l’autre Mini John Cooper Works. Ils ont concédé 20′ à Loeb mais remontent au 23ème rang du classement général.

Yazeed Al Rajhi et Tom Colsoul se sont bien tirés d’affaire dans cette très délicate 4ème étape. (photo Eric Vargiolu/DPPI)

« Le début de journée était très agréable avec une spéciale rapide et quelques passages délicats en navigation, » raconte Tom Colsoul. « C’était cool. Mais 50 ou 60 km avant la fin de la 1ère spéciale, il s’est mis à pleuvoir très fort. Les conditions ont complètement changé. C’était horrible, terriblement glissant. J’étais persuadé que la 2ème spéciale serait annulée mais il n’en fut rien. Nous avons encore dû parcourir 160 km sous l’averse et avec une adhérence très précaire. Ce n’était pas amusant. Nous avons réussi à faire le 2ème temps en ne commettant pas d’erreur. Je pense que c’est la seule façon de faire dans de telles conditions. »

L’exploit du jour est à mettre à l’actif du Français Eugenio Amos qui complète le podium du jour avec son Buggy 2WD. 4ème de l’étape, Christian Lavieille (BAIC) s’est hissé en 3ème position au général, à 1h12’35 » de Loeb.

En T2, le Japonais Akira Miura (Toyota Land Cruiser) avait pris la direction des opérations lors de la 3ème étape mais aujourd’hui, Adrian Di Lallo s’est rebiffé et a repris l’avantage sur son Isuzu.

Dans la catégorie Camions, la lutte bat son plein entre le Tchèque Martin Kolomy (Tatra Phoenix), vainqueur de l’étape pour 21″ seulement et toujours leader au général, et Gerard De Rooy, qui avait dominé la matinée et pointe maintenant à 11 minutes.

Le Tchèque Martin Kolomy a légèrement augmenté son avance sur De Rooy lors de la 4ème étape. (photo Marian Chytka/MCH)

Littéralement transcendé par cette première spéciale sur ses terres, le Kazakh Artur Ardavicius (Iveco Powerstar) complète le podium du jour et le top 3 au général. Les malchanceux du jour se nomment van den Brink (Renault Sherpa), victime d’un début d’incendie, Siarhei Viazovich (MAZ), le vainqueur de l’étape d’hier, couché sur le flanc au km 378, et Pascal De Baar (Renault), à nouveau victime d’ennuis mécaniques. Tous les trois concèdent un temps précieux avant de rallier Astana… (B. Verstraete)

Classement général après la 4ème étape:
1. S. Loeb / D. Elena (F/MC-Peugeot 3008 DKR) 8h56’10 »
2. C. Despres / D. Castera (F-Peugeot 3008 DKR) +1h07’56 »
3. C. Lavieille / J-P. Garcin (F-BAIC) +1h12’35 »
4. B. Menzies / P. Mortensen (USA-Mini John Cooper Works Rally) +1h19’08 »
5. Wei Han / Liao Min (CHN-Geely SMG Buggy) +1h28’23 »
6. J. Pélichet / Eugénie Decré (F-Toyota Hilux) +1h36’40
12. St. Peterhansel / J-P. Cottret (F-Peugeot 3008 DKR) +3h04’20 »
23. Y. Al-Rajhi / T. Colsoul (UAE/B-Mini John Cooper Works Rally) 13h37’31 »

Classement général Camions après la 4ème étape:
1. Martin Kolomy (CZ-Tatra) 10h30’57
2. Gerard De Rooy (NL-Iveco) +11’08
3. Artur Ardavicius-Serge Bruynkens (LT/B-Iveco) +14’37
4. Anton Shiblov (RUS-Kamaz) +18’57
5. Ayrat Mardeev (RUS-Kamaz) +19’15
10. Tom Van Genugten (NL-Iveco) +3h42’22
14. Michel Boucou-Dave Berghmans (F/B-DAF) +48h04’03…