Après le Kodia, voici le Karoq (contraction de « Ruq » (flèche) et de « Qaarac » (voiture) en dialecte inuit). L’expansion des SUV au sein de la gamme Škoda (et du marché tout court…) se poursuit. Cette fois, celui qui remplacera le Yeti se présente comme un cousin extrêmement proche du SEAT Ateca (les deux partagent de nombreux éléments techniques et technologies), dans un style toutefois typé Škoda. (Marc Lacroix)

 

Base : plateforme globale MQB du Groupe VW.

 

Design : face avant robuste, façon Kodiaq ; feux Full LED (option).

 

Optiques arrière en crochet ; 4,38 m de long.

 

Habitacle : Dessin de planche de bord proche du Kodiaq, avec toutefois un cockpit virtuel (Première chez Škoda) ; fonctionnel avant tout ; qualité perçue et matériaux soignés (aluminium, bois) ; « astuces » Škoda habituelle (parapluie sous le siège passager, grattoir dans la trappe à essence…).

 

Coffre : de 521 à 1630 litres ; astucieux systèmes d’ancrages.

 

Equipement : Skoda Connect avec écran tactile de 9,2 pouces ; aide au maintien de voie, régulateur adaptatif, détection des piétons…

 

Moteurs/ Boîte/ Transmission : essence TSI 1.0-115 ch et 1.5-150 ch, diesel TDI 1.6-115 ch, 2.0-150 et 190 ch ; boîte manuelle ou DSG7 double embrayage (série ou option selon modèle) ; 4×4 à 5 modes (Normal, Sport, Eco, Individual et Snow (4×4) disponible sur option ou en série (selon modèle).

 

Premier prix annoncé/ Commercialisation : 21 990€ ; janvier 2018.