La période est intense pour BMA. Ce week-end, le team alignera quatre voitures au départ du Herock Spa Rally. Deux VW Polo R5 pour Kris Princen et Patrick Snijers et une Opel Adam R2 pour Grégoire Munster, qui le week-end dernier, en compagnie de son frère Charles, était en action dans le cadre du Saarland-Pfalz Rally en Allemagne. La quatrième voiture, une Skoda Fabia R5, sera pilotée par Vincent Prégardien.

“Cette épreuve en Allemagne était une préparation idéale au Herock Spa Rally du côté des conditions météorologiques, » explique Bernard Munster. « Mon fils cadet, Charles, prend part cette année à l’ADAC Rallye Cup. Comme il n’a pas encore 18 ans, et qu’il n’est donc pas en possession d’un permis de conduire, c’est Grégoire qui a piloté, tandis que Charles lisait les notes. La première journée s’est particulièrement bien déroulée. Grégoire se trouvait en tête de la catégorie devant un certain Pietarinen, champion de Finlande en titre. Le samedi, une faute lui a coûté une minute, ce qui l’a fait retomber en 15ème position, soit la 2ème place de l’Adam Cup. Il a fini 2ème à une minute du même Pietarinen. Dennis Rostek était au départ au volant d’une Polo R5 BMA. Il n’a pas beaucoup d’expérience en rallye, et même pas du tout avec une R5. Hélas, il n’a pas été en mesure d’atteindre l’arrivée. Sur une portion en terre, une pierre saillante a sectionné un conduit de frein, ce qui a mis un terme à sa course.’’

Cette semaine, BMA se produira à proximité immédiate de ses ateliers. Les voitures sont mises en état en vue du Herock Spa Rally, dont le shakedown est programmé vendredi. Samedi et dimanche, ce sont deux fois douze spéciales qui seront disputées. “Je m’attends à une course très difficile, » poursuit Bernard Munster. « Pour Kris, j’espère qu’il fera tout simplement aussi bien qu’à l’Haspengouw, ce qui lui permettra de remporter l’épreuve. Spa est un rallye qui convient à Kris. Patrick doit de son côté accumuler les kilomètres, gagner en confiance et en expérience au volant de la Polo, afin d’en connaître rapidement toutes les subtilités. Si Grégoire veut concrétiser ses ambitions et décrocher un nouveau titre chez les Juniors, il doit gagner à Spa. J’espère juste que ce week-end, il aura davantage de concurrence. Il en a besoin pour devenir encore meilleur.’’

Kris Princen a fait forte impression lors de son épreuve à domicile, le Rally van Haspengouw. Le Limbourgeois y a signé six scratches, faisant preuve d’une aisance impressionnante au volant. Comme s’il maîtrisait cette voiture depuis longtemps. “Cela pouvait sembler facile, mais une course doit d’abord être disputée. Même si je dois reconnaître que je n’ai jamais dû m’employer à fond. Dès les premiers mètres, le feeling était bon au volant de la VW Polo R5. Le Herock Spa Rally a subi quelques modifications, avec un parcours qui ressemble davantage aux Boucles de Spa d’antan. Il est juste dommage que nous ne puissions plus disputer la Clémentine. Je m’attends à une compétition difficile. Lors des reconnaissances, le parcours était très gras. Et vu la météo des derniers jours, je ne pense pas que cette situation va s’améliorer. Il s’agira d’un vrai challenge ce week-end.’’

Patrick Snijers a entamé la saison de manière dramatique. Au Rally van Haspengouw, il est parti à la faute dès la 2ème spéciale. “Dans le premier tronçon, nous étions trop prudents, et dans le deuxième, j’étais décidé à résorber le temps perdu à la force de mon enthousiasme. J’ai donc freiné un peu plus tard. Un peu trop tard, en fait. Ce week-end, nous voulons mieux faire. Vendredi, je vais avoir l’occasion de reprendre la voiture en main lors du shakedown. L’objectif de ce week-end sera avant tout d’aller au bout du rallye, d’engranger les kilomètres et d’accumuler de l’expérience en vue de la suite du championnat. Si cela se traduit par un résultat de qualité, je serai un homme heureux’’, conclut Snijers.

Pour Grégoire Munster, la période est intense. La semaine prochaine, il effectuera ses grands débuts en qualité de pilote Opel Motorsport lors du Rallye des Açores, manche d’ouverture de l’ERC. Mais avant cela, il y a le Herock Spa Rally. “Le rallye dans la Sarre a constitué une préparation parfaite en vue de Spa. Les conditions météorologiques ont rendu les spéciales, partiellement semblables à ce qui nous attend à Spa, difficiles et délicates. A l’Haspengouw, nous avons pu rouler à notre rythme, mais ce week-end, Timo Van der Marel se présentera au départ avec une Opel Adam identique, ce qui va nous obliger à attaquer la journée de manière plus agressive. C’est idéal, car la semaine prochaine, le rythme sera encore un peu plus élevé lors du Rallye des Açores. Mais l’objectif est d’abord de terminer Spa de la meilleure des façons.’’

Source: Com