Après une première saison réussie, SsangYong et Zelos poursuivent leur collaboration avec une deuxième saison de la SRX Cup encore plus attractive et avec quelques nouveautés qui devraient combler ceux qui ont déjà goûté aux joies de cette coupe monomarque unique, et attirer de nouveaux participants.

La réussite de la formule tient en quelques points : l’équité sportive avec des pick-up SsangYong Actyon Sports identiques, un réceptif de qualité et une ambiance conviviale qu’ont unanimement apprécié les participants de la première saison. De plus, les participants ont la possibilité d’emmener des copilotes pendant les manches qualificatives, les demi-finales et les finales, le tout pour un budget maitrisé. L’atmosphère sportive et conviviale devrait encore être au rendez-vous en 2018, grâce à l’ajout de deux courses d’endurance.

La saison 2017 a démontré que la SRX Cup avait attiré des pilotes de tout horizon et leur avait permis de découvrir une discipline encore relativement méconnue dans notre pays. Rappelons que cette première saison s’est soldée par une intense bagarre entre le Luxembourgeois Loris Cencetti Jr (Autodis) et le pilote Zelos Guillaume De Ridder (Arwac-GDRX), avec la consécration du premier nommé. Des pilotes confirmés comme Stéphane Lémeret, Benjamin Lessennes, champion TCR Benelux 2017, Stiennes Longin, Marc Duez, Cédric Cherain (sous les couleurs de SPEED Magazine, évidemment !), Ghislain de Mevius et bien d’autres ont eu l’opportunité de participer à l’une ou l’autre manche au volant de ces SsangYong pick-up développant 225 chevaux.

A l’issue de cette première saison prometteuse, il était donc clair que l’aventure se poursuivrait en 2018.

Les préparatifs de la seconde saison sont entretemps bien avancés et l’organisation peut annoncer une belle nouveauté : l’intégration de deux courses d’endurance au calendrier. Cette nouveauté permettra à chacun de découvrir d’une part des courses sprints intenses et très courtes, et d’autre part de participer à des courses d’endurance où la continuité de l’effort est centrale. Cette combinaison est idéale tant pour les débutants que pour les (semi-)professionnels.

Le calendrier 2018 comporte 7 rendez-vous, avec cinq sprints, disputées dans le cadre du championnat de Belgique, et deux endurances. Un de ces sprints aura pour cadre prestigieux la manche belge du World RX of Belgium à Mettet, avec une course en lever de rideau le vendredi 11 mai. Les pilotes pourront cette année découvrir deux nouveaux circuits : Valkenswaard aux Pays-Bas et Arendonk, en Belgique.

La SRX Cup, une véritable pépinière de talents

En à peine un an d’existence, la SRX Cup a déjà permis de faire découvrir le monde de la course à de nombreux jeunes talents mais aussi, et surtout, de les accompagner dans leur parcours de formation! Loris Cencetti Jr, champion 2017 de la SRX Cup, roule désormais en TCR au sein du team Autodis. Quant au vice-champion, Guillaume De Ridder, celui-ci vient d’annoncer sa participation au RX2 au volant d’une voiture du team Olsbergs-MSE. Ce n’est autre que l’équipe qui a permis à Cyril Raymond de remporter le titre en en RX2 2016 et 2017! Andreas Bakkerud a également roulé au sein de team Olsbergs-MSE en 2014 et 2015 dans la catégorie Supercars.

En plus du côté sportif, la SRX Cup, c’est encore et toujours une ambiance unique avec un réceptif de qualité à la disposition des participants et de leurs accompagnants. Le fait de pouvoir embarquer des copilotes pendant les essais et les courses ajoute une note exclusive à cette coupe monomarque.

La SsangYong Actyon Sports – 225 ch sous le capot, autobloquant et frein-à-main hydraulique – a subi quelques évolutions de détail. Dix voitures sont prêtes à en découdre et 8 d’entre elles ont déjà trouvé preneur. Il est donc temps pour les derniers hésitants de se décider ! Le choix de la formule a encore été élargi cette année avec la possibilité d’acheter la voiture ou de la louer, course par course ou à la saison.

Le rallycross est aujourd’hui la discipline du sport automobile en vogue. L’émergence d’un championnat du monde de la spécialité – le World RX -, la présence de pilotes prestigieux comme Sébastien Loeb, Petter Solberg ou Mattias Ekström et l’arrivée de grands constructeurs – VW, Audi, Peugeot et Hyundai – contribuent grandement au succès populaire grandissant du rallycross.

Et la Belgique n’est pas en reste puisque le circuit de Mettet organise, en partenariat avec Zelos, une manche de ce championnat du monde (11-13 mai).

Calendrier SRX Cup 2018 :

• 22 avril : Sprint 1 – Eurocircuit à Valkenswaard (NL)

• 11 mai: Sprint 2 – WRX of Belgium Circuit Jules Tacheny à Mettet (B)

• 16 juin: Endurance 1 – Eurocircuit à Valkenswaard (NL)

• 8 juillet: Sprint 3 – Duivelsbergcircuit à Maasmechelen (B)

• 19 août: Sprint 4 – Glossocircuit à Arendonk (B)

• 7 octobre: Sprint 5 – Duivelsbergcircuit à Maasmechelen (B)

• 3 novembre: Endurance 2 – Circuit encore à annoncer

Source : Com