Gallet, Oosterlinck et Boulanger également à la fête

Steve Becaert s’est cette fois imposé sans failles à Solre-Saint-Géry (J. Berger)

Si le 21 juillet est bien sûr la fête nationale belge, c’est également la fête des amateurs de rallye-sprint qui se retrouvent chaque année à la même date dans le village de Solre-Saint-Géry près de Beaumont. Et après un écart de trajectoire il y a un an, Steve Bécaert l’a emporté en D4 au même titre que Vincent Gallet qui a une nouvelle fois dominé la D1-2-3. En historique, Sascha Oosterlinck et Thierry Boulanger ont respectivement pris la victoire en historique Classic et S/R.

Proposant un parcours similaire à 2018, aussi apprécié que complet avec autant de parties rapides que techniques, les organisateurs du Hainaut Motor Club n’ont pourtant pas vécu une journée de tout repos. Avec plusieurs sorties, heureusement sans mal pour les équipages, la première boucle a été très longue mais n’a finalement pas eu de conséquences sur les autres qui se sont bien déroulées. Déjà en tête l’an dernier avant de partir à l’erreur, Steve Bécaert (Mitsubishi Lancer Evo10) n’a pas raté la victoire cette année. Si Jean-Noël Tournay (Lancer Evo9) signait le premier meilleur temps pour quelques dixièmes, il n’était ensuite plus en mesure de suivre le rythme du Néerlandophone. Avec les forfaits de Philippe Dewulf et Manu Bouts puis le rapide retrait de Vincent Vertommen (pompe à essence avant le départ), Kurt Boone (Lancer) occupait la dernière marche du podium jusqu’au bout malgré la belle remontée de Bert Truyens (Subaru Impreza) qui n’échouait qu’à deux secondes. Premier deux roues motrices, Valentin Vertommen ne pouvait espérer mieux qu’un top 5 au général sur sa Ford Fiesta R2T. Sans soucis de freins, Patrick Thiry et sa nouvelle Peugeot 306 auraient pu se battre avec lui mais il repartait tout de même avec la victoire de classe 13. Pas de chances non plus pour Constant Gamblin (Peugeot 206) qui était également en mesure de jouer avec les précédents avant que la mécanique n’en décide autrement.

Quinzaine fructeueuse pour Vincent Gallet qui enchaine une seconde victoire après Achene (J. Berger)

En collant plus d’une minute trente à son premier dauphin, Vincent Gallet et sa Peugeot 306 ont encore fait très fort dans le classement où les pneus de tourisme sont obligatoires. Derrière, une autre 306 suivait avec celle de Michaël Nuée qui précédait Julien Delleuse (Opel Corsa) pour deux secondes seulement. Avec son 1600cc, il aura fait forte impression au même titre que Nicolas Colyns (Citroën Saxo) qui signait le premier meilleur temps. Entre eux, seulement 10 secondes mais aussi la Renault Clio de Tony Clerbois et l’autre 306 de Quentin Clignet. Très généreux dans l’effort avec sa Toyota Corolla GT, Hervé Nicolas prenait une superbe septième place au général ainsi que le prix du spectacle. Une fois de plus, la bagarre en 3-8 aura été superbe entre Philippe Brion (VW Polo), Guillaume Meunier (Peugeot 205) et Christophe Le Nouvel (205). Finalement, c’est ce dernier qui s’imposait, à la huitième place du général tout de même, devant Meunier tandis que Brion cassait son câble d’embrayage.

Victoire indiscutable en classe 5 pour Jean-Michel Lacaille (J. Berger)

Dans les autres catégories, Jean-Michel Lacaille (Citroën Saxo) prenait une belle 13ème place et la victoire en classe 5 après avoir mené dès le début. En 2-6 et aux portes du top 20, c’est finalement Axel Blockmans (Honda Integra) qui s’imposait à Thomas Cheron (Seat Ibiza) pour trois secondes. En solitaire, Pascal Delmotte (BMW E30) s’imposait en classe 11, trois places devant Sylvain Cunin (VW Polo). Après une belle bagarre avec Julien Delmoitiez (qui rencontrait quelques soucis sur sa Citroën AX), Sylvain Cunin remportait sa première victoire, dès son deuxième RS. A six secondes seulement et 28ème du général, Luc Delfosse gagnait une nouvelle fois la 1-1 avec sa Suzuki Swift d’origine.

Sacha Oosterlinck était au-dessus du lot en Prov’Historic « Classic » (J. Berger)

De beau monde, il en était également question en historique avec une bonne vingtaine de montures au départ. Néanmoins, Sascha Oosterlinck n’a eu aucun mal à signer l’ensemble des meilleurs temps pour s’imposer avec plus de 50 secondes sur l’autre Escort de Christophe Dupon. Troisième, Carl Deridder (Opel Manta) remportait également sa classe au même titre que Jelle Campforts (Lada 2105 en PH17) et Marvin Jussiant (Opel Corsa en PH16). Du côté des montures PH/SR qui ne correspondent plus à la réglementation de l’époque, Thierry Boulanger (BMW 325i) menait dès le début et précédait finalement Patrick Michiels (BMW E21) et Louis Degroote (VW Golf GTi).

 

Victoire pour Thierry Boulanger en PH/SR (J. Berger)

CLASSEMENTS GÉNÉRAUX

Division 4 :

1. St. Bécaert-H. Van de Walle (Mitsubishi Lancer Evo10-1er 4/14) en 26’43

2. J-N. Tournay-L. Mouton (Mitsubishi Lancer Evo9-4/14) +22’’

3. K. Boone-D. Delbecque (Mitsubishi Lancer Evo-4/14) +1’05

4. B. Truyens-Y. Stercken (Subaru Impreza WRX STi-4/14) +1’07

5. Va. Vertommen-L. Dominé (Ford Fiesta R2T-1er 4/12) + 1’55

6. St. Tjoens-G. Passchyn (Mitsubishi Lancer Evo10-4/14) +2’04

7. F. Gomet-Gr. Valentin (Mitsubishi Lancer Evo8-4/14) +2’21

8. M. Delplace-Th. Sohier (Suzuki Swift-4/12) +3’01

9. P. Thiry-D. Demoulin (Peugeot 306-1er 4/13) +4’51

10. J-M. Larivière-P. Pirotte (Citroën C2-R2 Max-4/12) +5’28

(10 classés)

Divisions 1-2-3 :

1. V. Gallet-L. Blaton (Peugeot 306 GTi-1er 3/10) en 27’51

2. M. Nuée-Fr. Hannoteau (Peugeot 306 GTi-3/10) +1’32

3. J. Delleuse-M. Wilmet (Opel Corsa GSi-1er 3/9) +1’34

4. T. Clerbois-J-Fr. Pirard (Renault Clio-3/10) +1’42

5. Q. Clignet-C. Jacquemin (Peugeot 306-3/10) +1’44

6. N. Colyns-Fr. Boussifet (Citroën Saxo Kit Car-3/9) +1’44

7. H. Nicolas-C. Delrue (Toyota Corolla GT-3/9) +2’20

8. Chr. Le Nouvel-C. Focant (Peugeot 205-1er 3/8) +2’21

9. S. et R. Hiernaux (Peugeot-3/10) +2’31

10. M. Michaux-A. Herpol (Citroën Saxo-3/9) +2’34

11. G. Meunier-J. Wautier (Peugeot 205 Rallye-3/8) +2’40

12. Fr. et C. Lahaye (Honda Civic-3/9) +2’45

13. J-M. Lacaille-X. Collard (Citroën Saxo-1er 2/5) +3’02

14. Fr. Listrez-M. Londero (Skoda Fabia R2-3/9) +3’15

15. B. Coulon-O. Lobet (Opel Corsa-3/9) +3’16

21. A. Blockmans-J. Manderick (Honda Integra-1er 2/6) +5’02

23. P. Delmotte-A. Bruxelmanne (BMW E30-1er 3/11) +5’14

26. S. Cunin-Th. Surson (VW Polo-1er 2/4) +5’21

28. L. Delfosse-A. Detre (Suzuki Swift-1er 1/1) +5’27

(42 classés)

Prov’Historic Classic :

1. S. Oosterlinck-N. Verleye (Ford Escort MK2-1er PH/18) en 29’46

2. Chr. Dupon-D. Latour (Ford Escort-PH/18) +53’’

3. C. Deridder-A. Defoin (Opel Manta-1er PH/19) +1’48

4. M. Renson-Br. Maurice (Ford Escort MK2-PH/18) +1’57

5. A. Lacassaigne-D. Durbecq (Volvo-PH/18) +4’30

8. M. Jussiant-V. Bastien (Opel Corsa A-1er PH/16) +5’33

(10 classés)

Prov’Historic S/R :

1. Th. Boulanger-V. Scouperman (BMW 325i-1er PH/SR) en 30’29

2. P. Michiels-G. Van Hoppe (BMW E21-PH/SR) +37’’

3. L. et L. Degroote (VW Golf GTi-PH/SR) +1’14

4. T. et J. Lyphout (Opel Kadett-PH/SR) +2’33

5. S. Defer-P. Bauwens (Toyota Corolla-PH/SR) +3’57

(8 classés)