Championne en Am Cup dans l’European GT4 Series en 2019, l’équipe Street-Art Racing avait la ferme intention de repartir pour une saison complète dans la compétition européenne. Mais les conséquences de la crise sanitaire du COVID-19 ont poussé la formation belge à revoir ses plans.
« La période que nous vivons actuellement est un bouleversement pour de nombreuses personnes », explique Albert Bloem, le Team Principal de Street-Art Racing. « Depuis le début de cette crise, nous sommes attentifs aux mesures qui sont prises et nous réfléchissons à notre implication. Nous avons toujours gardé un leitmotiv en tête : le respect de nos pilotes, le respect de notre personnel, le respect des autres membres du paddock et… le respect de nos sponsors. »
L’organisation des premières épreuves de la saison à huis-clos a donc de quoi décontenancer l’équipe dirigée par Albert Bloem et Damien Hellebuyck, le Team Manager. « Dans le retour que nous proposons à nos sponsors, il y a notamment toute une partie d’activation marketing par l’accueil de leurs clients et invités sur les courses », précise Damien. « Avec des courses à huis-clos, c’est quelque chose qui n’est malheureusement pas possible. Même si nous comprenons que le promoteur du championnat n’a pas d’autre choix, cela nous pose un problème vis-à-vis de nos sponsors. Notre spécialité, c’est soit de faire vivre la course à des gentlemen qui invitent des partenaires, soit d’aider des jeunes à se révéler. Mais sans public ça n’a pas la même saveur. »
Face à l’évolution de la situation, Street-Art Racing a donc estimé qu’il était urgent… d’attendre. « Dès le départ, nous ne voulions rien précipiter », poursuit Albert. « Les limitations de voyages ont encore compliqué les choses, notamment vis-à-vis de certains pilotes qui auraient dû rouler avec nous. Et nous ne voulons pas nous engager si ce n’est pas pour être dans de bonnes conditions. Pour la première fois en cinq saisons, nous ne participerons donc pas à la GT4 European Series dans son intégralité. »
Est-ce dire pour autant que l’on ne verra pas le Street-Art Racing sur les circuits cette année ? « Certainement pas ! », reprend Damien. « Nos Aston Martin Vantage GT4 sont prêtes à rouler. Nous effectuerons certainement plusieurs journées de tests privés et nous ne fermons pas la porte si une occasion se présente de disputer l’une ou l’autre course en fin d’année. De plus, nous allons aussi ressortir notre Aston Martin Vantage GT2 de 2010. Nous aimerions l’engager dans différents meetings pour véhicules historiques à l’avenir et cette saison 2020 atypique nous permettra peut-être de goûter à ces épreuves. »
L’année 2020 doit donc être considérée comme une année de transition. Mais malgré les contretemps dus à cette crise sanitaire sans précédent, il y a une chose que l’équipe Street-Art Racing n’a clairement pas perdu. Cela s’appelle… la passion !
Source: Com