Dans chaque malheur, il y a du bon. La purge réalisée par la pandémie de Covid-19 parmi les championnats fait les affaires d’un pilote qu’on connait particulièrement bien : Thierry Neuville. Vu que l’Argentine, le Portugal et la Sardaigne sont passés à la trappe en WRC, l’agenda du Saint-Vithois s’est considérablement dégagé.

Mais, alors qu’il s’attendait à tourner en rond dans son salon, Thierry tournera bien en rond… mais sur circuit ! Notre multiple vice-champion du monde des rallyes disputera, en complément de son programme en WRC, l’intégralité du World TCR, évidemment sur une Hyundai i30 TCR ! On se souvient que le germanophone avait fait forte impression lors de sa pige en TCR Germany en août dernier. « J’avais effectivement gagné la première course sur le Nürburgring », rappelle Neuville, interrogé par SPEED Magazine. « En soi, piloter un i30 TCR n’est pas si différent qu’une i20 WRC. Ça pousse moins fort mais c’est très facile à prendre en mains. Au final, la principale différence est que je n’entendrai plus la voix de Nicolas dans mon casque (rires) ! »

Mais comment un tel programme a-t-il pu se monter en un temps record ? Suivant de près les dernières tribulations de la FIA et l’évolution du calendrier, Hyundai Motorsport a en effet flairé le poisson pour offrir à sa star un double programme circuit-rallye. « Les planètes se sont alignées d’un coup », commente Andrea Adamo, l’inimitable directeur sportif de la firme coréenne. « A l’exception de Macao qui tombe en même temps que le Rallye du Japon, il n’y a plus le moindre clash de dates entre le WTCR et le WRC. De même, la FIA et Eurosport Events ont bien compris qu’ils devaient impérativement lever cette stupide restriction à quatre voitures par marque. Cela signifie que nous engagerons non pas quatre mais six i30 TCR en 2020 ! »

Pour rappel, BRC Squadra Corse fera confiance aux derniers champions Gabriele Tarquini et Norbert Michelisz tandis que Team Engstler engagera Nick Castburg et Luca Engstler. Initialement réquisitionnée par Alzenau pour le futur E-TCR, Sébastien Loeb Racing retrouvera finalement le WTCR après avoir été victime de l’arrêt du programme Volkswagen Motorsport.

Cerise sur le gâteau, la formation alsacienne a décidé de jouer la carte belgo-belge puisque l’équipier de Neuville sera… Maxime Potty ! Trois ans après sa pige en TCR International à Spa-Francorchamps, le jeune loup de Hamoir, qui roule en i20 R5 en BRC, retrouvera le fleuron du TCR, cette fois à temps plein. « C’est une relation win-win », a confié Maxime à votre site favori. « Vu que je fais partie des Belges ayant le plus de kilomètres au compteur au volant d’une TCR, je tâcherai d’aider au maximum Thierry, même si je sais qu’il sera vite dans le coup. Et de son côté, il m’a promis de me donner des conseils pour ma carrière naissante en rallye… et des cours d’anglais (rires) ! »

(M.B)