Pas de doute, Thierry Neuville est actuellement dans une forme olympique. Particulièrement en confiance, le leader du clan Hyundai a livré une prestation parfaite ce vendredi, concluant la première journée complète du Rallye de Pologne en tête alors que les conditions ne lui étaient guère favorables.

En matinée, s’il était un peu plus intéressant de partir aux avant-postes sur des chemins de terre détrempés, ce n’était absolument pas le cas durant l’après-midi, le terrain étant devenu horriblement difficile et glissant. Deuxième sur la route, Thierry Neuville faisait la différence par rapport à Sébastien Ogier, contraint de faire la trace, mais qui reconnaissait ne pas pouvoir suivre le rythme des deux pilotes le suivant directement, à savoir Thierry Neuville et Ott Tänak.

Une course solide de Thierry Neuville, pourtant pas idéalement placé sur la route. (c) Photo Helena El Mokni / Hyundai Motorsport GmbH.

En ajoutant deux meilleurs temps à ceux signés en matinée, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul se hissaient en tête du classement général à l’issue de la 9e spéciale, prenant de peu le meilleur sur Ott Tänak et Jari-Matti Latvala, les deux seuls pilotes à pouvoir rester au contact du pilote Hyundai. Ce vendredi soir, Neuville dormira en leader avec une mince avance de 1″3 sur Tänak et 6″6 de boni sur Latvala.

Quatrième, Sébastien Ogier pointe déjà à plus de 35 secondes, devançant de peu Hayden Paddon (+39″) et Dani Sordo (+51).

Jari-Matti Latvala peut espérer signer une 2e victoire cette année. (c) Photo @World

S’il convient de souligner le premier meilleur temps de Teemu Suninen dans l’ES7 alors qu’il découvre la Fiesta WRC 2017, plusieurs pilotes ont perdu gros ce vendredi. Très bien parti, Esapekka Lappi a brisé sa suspension dans une corde et devra passer par le Rally2.

Suspension cassée aussi, suite à un contact avec un arbre, pour Andreas Mikkelsen, 12e à 2’48 pour son deuxième rallye avec Citroën. Craig Breen ayant directement perdu de nombreuses minutes en devant évoluer en 3 roues motrices, le meilleur pilote Citroën ce soir est Stéphane Lefebvre, 9e à 1’37.

Sébastien Ogier pourra-t-il remonter ce samedi? (c) Photo @World

En WRC2, les débats sont menés par Ole-Christian Veiby sur sa Skoda privée, qui devance la Fabia R5 officielle de Pontus Tidemand et la Ford Fiesta R5 de Pierre-Louis Loubet.

En WRC Trophy, Gorban mène très largement les débats. 17e au général sur sa Mini WRC, l’Ukrainien devance Raoux (DS 3 WRC, 28e) de 6 minutes et Serderidis (DS 3 WRC, 36e) de 11 minutes. Quant au Junior WRC, il est mené par Nils Solans devant Denis Radström, occupant respectivement de très belles 29e et 30e places avec leur Ford Fiesta R2.