Il est de retour aux affaires sportives, et ça va se savoir ! Ayant multiplié les participations à différentes courses d’endurance – dont les 24 Heures du Mans en 2006 au volant d’une Porsche 996 RS GT2 ! –  il y a plus d’une dizaine d’années déjà, le pilote belge Tom Cloet avait par la suite donné la priorité à ses activités professionnelles, non sans s’adonner à des épreuves d’endurance… mais à pied ! Triathlons, Iron Man, Cloet a renforcé sa résistance physique et mentale, sans jamais perdre de vue sa passion pour le sport automobile. A 45 ans, alors que son fils évolue désormais en karting, Tom a décidé de replonger pour une saison complète, avec en point de mire une nouvelle participation dans la Sarthe !

« En accompagnant mon fils sur les circuits de karting, j’ai eu envie de reprendre moi-même le volant, explique le Néerlandophone. L’an dernier, j’ai disputé une épreuve historique à Spa avec Anthony Schrauwen et Bart Blommaert, avant d’effectuer plusieurs courses de… Formule Ford au sein de l’équipe de John Svensson ! Moi qui n’avais jamais pratiqué la monoplace par le passé, c’est un peu comme si je passais le film de ma carrière à l’envers ! Nous avons pris part à des manches du championnat d’Allemagne, mais aussi au légendaire Formula Ford Festival à Brands Hatch ! Magique… »

L’hiver dernier, avant que le coronavirus n’immobilise la société au niveau mondial, Tom Cloet a pris part à des séances de tests avec l’équipe SRT de la famille Selleslagh, mais aussi avec Mühlner Motorsport, la bien connue formation de Bernhard Mühlner. Et c’est au sein de cette équipe germanophone que le pilote va disputer une saison sportive 2020 intense, même si réduite à une poignée de mois. La mise à feu aura d’ailleurs lieu ce prochain week-end sur le circuit de Portimao, à l’occasion d’une épreuve de 24 Heures organisée dans le cadre de la 24 Hours Series. « Il s’agira de la toute première course d’endurance sur circuit depuis le début du déconfinement en Europe, explique Tom. Pour l’occasion, et histoire de me remettre dans le bain, je piloterai une Porsche 991-II Cup Mühlner Motorsport en compagnie de l’Allemand Moritz Kranz, du Hollandais Jeroen Bleekemolen et du Portugais Jose Carlos Gomez Castro Vieira. L’objectif est clairement d’intégrer le top 5 absolu, ce qui est possible vu le plateau présent à Portimao. »

La suite sera nettement plus ambitieuse, puisque Tom Cloet disputera l’intégralité de la Michelin Le Mans Cup 2020 au volant d’une Duqueine D08 LMP3 Mühlner Motorsport en compagnie de Moritz Kranz. « Tous les voyants sont au vert, poursuit Tom. Les tests avec ce proto se sont très bien passés, et avec Moritz, nous formons un duo homogène. L’équipe Mühlner a pour ambition de briller dans cette compétition qui passera par le Circuit Paul Ricard, Spa-Francorchamps, Barcelone, Le Mans, Monza et Portimao, le tout entre la mi-juillet et le début novembre ! L’épreuve disputée dans la Sarthe, baptisée ‘Road To Le Mans’, me tient particulièrement à cœur, car à moyen terme, cette saison en Michelin Le Mans Cup est destinée à me permettre de décrocher un volant en vue des 24 Heures du Mans 2021 ! Je n’ai jamais été aussi bien préparé que maintenant, tant physiquement que mentalement, et disputer les 24 Heures au volant d’un proto reste un rêve que j’entends concrétiser. »

 

Signalons encore que Tom Cloet prendra part aux trois premières manches de la Nürburgring Langstrecken-Serie, mieux connue sous l’appellation VLN, au volant d’une Toyota GT86 en compagnie d’Olivier Muytjens. Avec une première épreuve de quatre heures programmée le 27 juin.

Pas de doute, alors que bon nombre d’acteurs du sport auto semblent se réveiller d’une longue léthargie, Tom Cloet est fin prêt à célébrer son retour aux affaires. Action dès ce week-end à Portimao !

Source: Com