Rallye des Boucles Chevrotines: jolie première pour McCormack et Pirot à Sautin

Si les rallyes hennuyers ont souvent une petite ambiance typique et à nulle autre pareille, le public présent autour de Sautin ne regrettait pas le déplacement. Avec des Anglais, Hollandais, Français, Luxembourgeois et même un Coréen au départ, les pilotes venus de toute la Belgique n’avaient qu’à bien se tenir. Si Marty McCormarck était attendu en historique, l’impressionnant Cheone Lim terminait ce rallye derrière Jean-Noël Tournay, vainqueur en Division 4. Du côté des modernes également mais en Divisions 1-2-3, Dimitri Pirot en profitait pour signer sa première victoire au général.

TournayJN_Chevrotines 2016_Jacques Berger

Avec 125 voitures au départ réparties en modernes et en historiques, le plateau des Boucles Chevrotines avait très fière allure. Du côté de l’organisation, on mettait à l’honneur les véhicules historiques (Classic, SR puis Démo) qui démarraient devant les modernes dès la troisième spéciale. Et on pouvait le comprendre quand on suivait les impressionnants chronos signés par les pilotes « so british ». Pourtant à domicile et vainqueur à de nombreuses reprises, Christophe Jacob annonçait la couleur dès le samedi au contrôle technique en présentant McCormack comme le grand favori. Sur les anciennes routes du Bianchi qu’il appréciait beaucoup, le pilote irlandais a pris un pied d’enfer pour s’imposer avec plus de deux minutes d’avance, à la régulière, sur … l’Anglais Darren Moon et Christophe Jacob, lequel savourait surtout ce joli trio de Ford Escort sur le podium. Derrière, le premier des autres était Patrick Philips qui gagnait également sa classe 16 avec son Audi 50. La classe 18 revenait, quant à elle, à Philippe Hugla sur son originale Lancer Turbo. Du côté des Prov’Historic S/R pour les anciennes qui diffèrent de la fiche d’homologation de l’époque, un beau duel s’installait entre l’Anglais Bill Cook (Talbot Sunbeam) et le Néerlandophone Michel Smets (Opel Kadett). Malheureusement, pour le pilote de la Talbot, une petite erreur de sa part premier offrait la victoire au second cité. David Hugla et Francky Levecq complétaient le podium avec, respectivement, des Opel Ascona et Kadett.

McCormackM_Chevrotines 2016_Jacques Berger

En modernes, Julien Durbecq faisait plaisir à tout le monde en s’alignant avec la Peugeot 208 T16 R5 pilotée par Kris Princen en championnat national. Profitant de chaque instant avec son épouse Donatienne Servais, le local de l’épreuve alternait les hauts et les bas avant un souci de transmission dans la dernière ES. Sans cela, il aurait pu se rapprocher de Jean-Noël Tournay (Mitsubishi Lancer Evo8) qui n’a absolument pas volé cette nouvelle victoire au général. Le Français se souviendra surtout des chronos époustouflants réalisés par son dauphin, Cheone Lim, devenu une véritable star à Sautin. Très sympathique, le pilote officiel Hyundai Motorsport était là en essais avant la prochaine mondiale en Allemagne. Egalement disponible pour le public, le Coréen assurait également sa réputation en spéciale pour son troisième rallye seulement et son deuxième sur l’asphalte.

Il remportait, bien évidemment la palme en Classe 12 sur sa « petite » Opel Adam. Derrière lui, Jos Pennartz (Lancer Evo7) réalisait également une jolie course pour devancer le Français Benoit Boulanger (Evo9), venu se faire plaisir sur les routes des Chevrotines. Si Stéphane Delporte (Renault Clio) remportait la classe 13, Jean Degreef (VW Golf) était également dans le rythme avant des soucis mécaniques. Enfin, c’est Vincent François (Seat Leon) qui s’imposait une nouvelle fois en 4-15.

PirotD_Chevrotines 2016_Jacques Berger

La bagarre promettait également d’être animée dans les D1-2-3 regroupant les voitures équipées obligatoirement de pneus de tourisme. Parmi les favoris, Vincent Gallet (Peugeot 306) revenait en tête de la première boucle mais devait batailler ferme avec Dimitri Pirot (Clio) qui réalisait un joli retour. Cardan cassé par la suite, Gallet complétait la liste des abandons dans laquelle on retrouvait déjà Bastien Rouard (roulement sur la Peugeot 207 R3T) et Bertrand Piedboeuf (support moteur sur l’Opel Astra), en lutte pour le podium avec Jean-Yves Lejeune (Clio) et Eddy Marique (Astra). Au bout d’un final haletant, les trois premiers finissaient dans cet ordre et en neuf secondes seulement avec une première victoire dans ces divisions pour Pirot accompagné d’Eric De Bolle. En repassant Marique pour une seconde, Lejeune signait également une excellente opération au championnat F.W.B. qu’il menait déjà. Finalement quatrième face au local Michael Nuée (306), Steve Vermeiren ne ratait pas son retour en Peugeot 206 RC. Dans le top 5, on aurait également pu retrouver Xavier De Ro (soucis de boîte sur la 207 R3T) et Thomas Delrez (moteur sur la Peugeot 106).

SmetsM_Chevrotines 2016_Jacques Berger

Une fois de plus impressionnant avant son abandon, Delrez laissait sa place en 3-9 à Julien Delleuse (Opel Corsa), lui-même précédé un moment par Anthony Kirsch sur une autre Corsa. Bonne opération également pour Cédric Speleers (Honda Civic) qui remportait une fois de plus la classe 5 et de nombreux points au championnat. Septième, il devançait Jimmy Turquin (Citroën C2) qui confirmait ses excellents chronos du Desoil. Marc Delfosse (Suzuki Swift) suivait avec une nouvelle victoire en 3-8 devant Olivier Saucez (Clio) qui clôturait le top 10. En 2-6, Valentin Vertommen (306, 14ème du général) était attendu et il répondait présent au même titre que Denis Willem (BMW 323i, 16ème) en 3-11. Enfin, Joël Borgnet (Swift d’origine en D1, 33ème) se permettait même de repasser Julien Delmoitiez (Citroën AX, 35ème), vainqueur néanmoins en 2-4 après l’abandon de Benoit Mathy (carter de boîte cassé sur la VW Polo).

FICHE TECHNIQUE

Cinquième manche du Championnat FWB des Rallyes

Météo : ensoleillé puis nuageux
Partants : 125
Classés : 70 (56 %)
Principaux abandons : Jacobs, Regnier (mécanique), Gallet (cardan), Rouard (roulement), Piedboeuf (support moteur), Dupon, De Ro, Coulon (boîte), Degreef (pont), Delrez, Vanderweerde (soucis moteur), Mathy (carter de boîte cassé), Vanlanguenakers Cook (sortie)

Prochaine épreuve :
Rallye de la Famenne (Marloie), les 20 et 21 août

CLASSEMENT (www.asaf.be/annee_en_cours/classements/classements.htm)

Division 4 :
1. J-N. Tournay-L. Mouton (Mitsubishi Lancer Evo8-1er 4/14) en 1h09’54
2. Ch. Lim-M. Wydaeghe (Opel Adam R2-1er 4/12) +1’04
3. J. Pennartz-Kr. Botson (Mitsubishi Lancer Evo7-4/14) +1’15
4. B. Boulanger-M. Vilmot (Mitsubishi Lancer Evo9-4/14) +1’32
5. J. Durbecq-D. Servais (Peugeot 208 T16 R5-4/14) +1’49
6. St. Delporte-S. Jacquemin (Renault Clio RS-1er 4/13) +4’32
7. K. Bril-B. Vandeputte (Opel City-4/14) +6’12
8. Cr. Algoedt-St. Rotsaert (BMW 1M-4/14) +6’13
9. B. et S. Howlett (Peugeot 306-4/13) +6’28
10. N. Demeire-P. Houthoogd (Opel Ascona-4/13) +6’38
13. V. François-Y. Vandenbroeck (Seat Leon-1er 4/15) +9’37
(16 classés)

Divisions 1-2-3 :
1. D. Pirot-E. De Bolle (Renault Clio RS-1er 3/10) en 1h12’29
2. J-Y. Lejeune-L. Denis (Renault Clio RS-3/10) +8 »
3. E. Marique-E. Lesire (Opel Astra GSi 16v-3/10) +9 »
4. St. Vermeiren-J-L. Hottelet (Peugeot 206 RC-3/10) +51 »
5. M. Nuée-Fr. Hannoteau (Peugeot 306 GTi-3/10) +58 »
6. J. Delleuse-I. Vandepontseele (Opel Corsa GSi-1er 3/9) +3’03
7. C. Speleers-S. Lemaire (Honda Civic VTI-1er 2/5) +4’07
8. J. Turquin-P. Gaveriaux (Citroën C2-3/9) +4’43
9. M. Delfosse-L. Blaton (Suzuki Swift GTi-1er 3/8) +4’47
10. O. Saucez-F. Baurent (Renault Clio RS-3/10) +5’14
11. Cl. Feltus-J. Duton (Peugeot 306 GTi-3/10) +5’20
12. A. Munaro-D. Guislain (Peugeot 306-3/10) +5’38
13. G. Grosjean-G. Bollette (Peugeot 205-3/10) +5’54
14. V. Vertommen-A. Rochez (Peugeot 306-1er 2/6) +6’11
15. A. et M. Kirsch (Opel Corsa GSi-3/9) +6’49
16. D. Willem-D. Desmet (BMW 323 Ti-1er 3/11) +6’51
33. J. Borgnet-P. Marie (Suzuki Swift-1er 1/1) +14’00
35. J. Delmoitiez-A. Vanschepdael (Citroën AX Sport-1er 2/4) +14’07
(42 classés)

Prov’Historic Classic :
1. M. McCormack-D. Moynihan (Ford Escort-1er PH/17) en 56’09
2. D. Moon-J. Connor (Ford Escort-PH/17) +2’01
3. Chr. Jacob-I. Regnier (Ford Escort-PH/17) +2’18
4. P. Philips-S. Van Der Perre (Audi 50-1er PH/16) +8’27
5. J-N. De Pauw-J-Cl. Legros (Opel Kadett-PH/17) +9’15
7. P. Hugla-D. Baudour (Lancer Turbo-1er PH/18) +10’57
(9 classés)

Prov’Historic S/R:
1. M. Smets-H. De Bock (Opel Kadett-1er PH/SR) en 1h04’06
2. D. Hugla-J. Baudour (Opel Ascona-PH/SR) +44”
3. Fr. Levecq-C. Michaux (Opel Kadett-PH/SR) +5’16
(3 classés)