En première mondiale, le Salon de Genève lève le voile sur le GR Supra Racing Concept, qui ressuscite le nom et l’esprit de la plus illustre sportive de l’histoire de la marque, tout en attestant sa volonté de relancer la Supra. Il se veut également une vitrine du potentiel d’un modèle capable de hautes performances sur route comme sur circuit.

L’HERITAGE DE LA TOYOTA SUPRA

Le GR Supra Racing Concept réveille le passé prestigieux de l’une des voitures de sport les plus célèbres de Toyota.

Le nom de Supra évoque la puissance, les performances et la maniabilité qui ont caractérisé durant un quart de siècle une succession de modèles connus dans le monde entier. Authentique sportive pur-sang, la Toyota Supra doit sa réputation à ses formidables performances sur route ainsi qu’à sa suprématie sur circuit : au Japon notamment, elle a dominé la catégorie reine des courses de GT et s’est acquis des légions de fans.
Quinze ans après l’arrêt de sa production, ce modèle reste un véritable symbole chez les passionnés de voitures de sport. Sa popularité s’est aussi pérennisée grâce au succès rencontré par sa version virtuelle dans le jeu vidéo de simulation de pilotage Gran Turismo, ainsi qu’à son rôle vedette dans le premier opus de Fast and Furious, célèbre saga de films d’action.

Le badge Supra est apparu initialement en 1978 sur une version plus grosse et plus puissante de la Celica de deuxième génération, avant de devenir un modèle à part entière très prisé.

GR SUPRA RACING CONCEPT

Le retour de la légende

Un concept de voiture de course annonce le retour de la plus emblématique des sportives.
Dénommée A40, la première Supra a engendré trois générations : l’A60 en 1981, l’A70 en 1986 et l’A80 en 1993.

La production de cette GT propulsion à moteur avant s’est poursuivie jusqu’en 2002 et la dernière génération a été le modèle de série le plus puissant de l’histoire de Toyota.
La Supra doit une bonne part de son succès à son palmarès sportif. En particulier, la quatrième génération lancée en 1993 s’est imposée en championnat japonais de GT – devenu aujourd’hui la Super GT Series –, où elle a gagné à quatre reprises la catégorie GT500.

La voiture a aussi participé aux courses américaines IMSA dans les années 1980 et a fait deux apparitions aux 24 Heures du Mans dans les années 1990.

GR SUPRA RACING CONCEPT

Modèle compact à deux portes, le GR Supra Racing Concept reste fidèle à la configuration moteur avant/propulsion, tout en employant des matériaux allégés de pointe.
Ce concept-car créé par TOYOTA GAZOO Racing exprime parfaitement le facteur « fun » inhérent à l’amélioration constante des voitures voulue par Toyota. S’il rappelle le nom de code historique de la Supra, le gros numéro de course « 90 » des portes affiche aussi clairement le message de ce concept-car : le retour de la Supra sous forme d’une cinquième génération.

Son développement s’inscrit dans le droit fil des préceptes de Kiichiro Toyoda, fondateur de l’entreprise de construction automobile : la course offre l’occasion de mettre à l’épreuve les performances et la solidité des voitures, ce qui profite ensuite aux modèles de série tout en suscitant l’intérêt et la passion chez les adeptes de sport automobile.

Une philosophie cultivée par Akio Toyoda, président de Toyota Motor Corporation, et par TOYOTA GAZOO Racing qui visent les lauriers au plus haut niveau du sport international, à commencer par le Championnat du monde des rallyes (WRC), le Championnat du monde d’endurance (WEC) et les 24 Heures du Mans. La participation à ces épreuves et à d’autres championnats dans le monde livre des enseignements techniques qui pourront être transposés plus tard des circuits d’asphalte ou des pistes de rallye à de nouvelles générations de sportives siglées GR, ainsi qu’à l’ensemble des modèles Toyota conduits par des dizaines de millions d’automobilistes dans le monde.

Le GR Supra Racing Concept apparaîtra dans une nouvelle édition du jeu vidéo Gran Turismo Sport créé par Polyphony Digital Inc., dont la sortie est prévue en avril 2018.

DESIGN, CHASSIS et EQUIPEMENTS

Le concept sport présente une carrosserie spectaculaire dotée d’un grand aileron arrière. Elle privilégie les matériaux composites robustes mais légers pour des éléments tels que les larges boucliers avant et arrière, le séparateur avant et le diffuseur arrière, les jupes latérales, les coques de rétroviseur et l’aileron. Fabriqué dans le même matériau, le capot est percé d’écopes d’aération. Le pare-brise et les vitres latérales sont en matière plastique.

Le châssis du concept-car se distingue par des suspensions avant et arrière surbaissées
constituées de pièces d’origine. Les jantes de compétition BBS fixées par un écrou central sont chaussées de pneus de course Michelin. Le système de freinage fait appel à des disques et des étriers Brembo Racing, et la ligne d’échappement est également conçue pour la course.

Dédié à la compétition, l’habitacle est équipé d’un tableau de bord course ainsi que d’un siège conducteur et d’un harnais de sécurité OMP. C’est également OMP qui a fourni le volant à palettes et moyeu escamotable, monté sur une colonne de direction spéciale compétition. Les portes sont doublées de panneaux en fibre de carbone et le tableau de bord dispose d’un affichage course.

La présence d’un arceau intégral et d’extincteurs répond aux critères de sécurité exigés en compétition. Enfin, les circuits d’alimentation et de freinage, le pédalier, la batterie et le faisceau électrique sont tous conformes aux normes sportives.

Source : Com