Toyota Gazoo Racing a profité du Tokyo Auto Salon (version nippone de notre défunt Racing Show mais sans les boulets liégeois) pour présenter celle qui défendra les intérêts du géant japonais en Super GT dès 2020.

Sans surprise, la future GT500 reprendra les traits de la Supra qui s’apprête à débouler sur nos routes. C’est la première depuis 2005 qu’une machine arborant le logo Toyota sera engagée dans la catégorie-reine d’un des championnat les plus relevés. De 2006 à 2019 inclus, l’intérim aura été assuré par les Lexus de tous poils, qu’elles s’appellent SC430, RC-F ou encore LC500.

Côté caractéristiques techniques, la Supra répond évidemment à la réglementation « Class One » : moteur 4 cylindres 2.0L turbo avoisinant les 600 chevaux, châssis monocoque en fibre de carbone, cellule de survie et on en passe.

Bref, vivement 2020 pour voir cette belle nippone semer la terreur au Japon… et en Europe !