GR YARIS : C’EST PARTI ! (09.09.2020)

Le 26 août dernier, la première GR Yaris produite de série a quitté la ligne de production de l’usine de Motomachi, à Toyota City (Japon). (Marc Lacroix)

Basée sur une nouvelle plateforme, la version GR de la nouvelle Yaris embarque un nouveau moteur turbo 3 cylindres 1.6-261 ch et 360 Nm ; 4 roues motrices GR-FOUR directement inspiré de la course ; 1.280 kg.

Attention particulière accordée à l’aérodynamique, la légèreté et la rigidité.

Trois modèles distinctifs : « RZ » (base), « RS » et « RC » (modèle de compétition).

Livraisons prévues en priorité aux premiers clients fin 2020/début 2021.

 

NB : Prix en Yen japonais (équivalent entre 21.000€ et 36.000€ environ, ce qui ne signifie certainement pas que cela correspondra aux prix européens !).

 

 


Nouvelle Toyota Yaris 4 (19.02.2020)

Pour la 4e génération de sa Yaris, Toyota a décidé de repartir d’une feuille blanche. Première présentation. (Marc Lacroix : images constructeurs)

 

DESIGN

Uniquement prévue en 5 portes, la nouvelle Yaris mêle un look en rondeurs qui demeure relativement classique et conserve des traits de la génération sortante (bouclier avant), à quelques détails plus inédits (ailes très marquées, dessin des feux arrière en relief façon C-HR…).

 

A 3,95 m, la Yaris 4 « perd 5 mm sur sa devancière, tout en gagnant respectivement 5 cm et 4 cm en largeur et hauteur (1,75 m et 1,47 m) ; des voies sensiblement élargies de 5,7 cm) devraient permettre d’optimiser le comportement.

 

HABITACLE

Pour l’habitacle, entièrement redessiné, Toyota annonce un espace de vie sensiblement plus généreux, notamment grâce à un empattement rallongé à 2,56 m (+5 cm). Restera à voir comme les portes arrondies rendront l’accès aux places arrière. A noter l’airbag central qui se déploie entre les passagers avant ; une première mondiale !

 

Un écran multimédia tactile apparaît sur le haut de la console, en complément d’un tableau de bord désormais numérique ; un affichage tête haute de 10” est également prévu.

 

Le coffre est annoncé pour 286 litres de capacité.

 

TECHNIQUE

La Yaris « 4 » inaugure la plate-forme GA-B, caractérisée par rigidité accrue, abaissement du centre de gravité et meilleure répartition du poids ; le cas échant, elle pourra servir de base à un éventuel futur SUV.

 

Toyota espère que la toute nouvelle motorisation hybride (avec 3 cylindres 1.5 d’environ 115 ch et batterie Lithium-ion plutôt que Nickel-hydrure métallique) représentera 80 % des ventes de la nouvelle Yaris 4. L’offre « thermique » se fera au travers de 3 cylindres essence 1000 et 1500cc, en attendant l’hyper-sportive GRMN (2021 ?).

 

COMMERCIALISATION

Attendue en concessions pour le 3e trimestre 2020.


Story Toyota Yaris (18.02.2020)

En 1999, la Yaris a pris la relève de la Starlet pour représenter Toyota sur le marché des citadines. Au fil du temps, la petite japonaise s’est faite sportive, ludospace, hybride, voiture de rallye… Aujourd’hui, en voici la 4e génération. (Marc Lacroix)

 

 

1999 : Yaris (1ère génération) ;

 

03/2000 :  Voiture européenne de l’Année.

 

03/2000 : Yaris Cabrio Concept (Genève) ;

 

03/2000 : Yaris Verso (ludospace) ;

 

2001 : Yaris T Sport (1.5-106 ch) ;

 

2003 :Facelift (nouvelle forme pour les phares avant, nouveau bouclier…) ;

 

2005 : Yaris 2e génération ;

 

2006 : Yaris TS Concept ;

2007 : Commercialisation Yaris TS Concept ;

 

 

2009 : Facelift (nouveaux boucliers, nouveaux feux arrière, planche de bord revue…) ;

 

03/2011 : Yaris HSD (Hybrid Synergy Drive) Concept (Genève) ; annonce la future Yaris III ;

 

2011 : Yaris 3ème génération ;

 

2013 : Nouvelle Yaris hybride ;

 

09/2013 : Yaris Hybride-R Concept (Francfort) ; 1.6T-300 ch et 1 moteur électrique de 60 ch par roue arrière (puissance cumulée de 420 ch) ;

 

2014 : Facelift (nouveaux boucliers et feux avant/arrière ; partie centrale de la planche de bord redéfinie) ;

 

2017 : Facelift (nouveau bouclier et calandre avant, nouveaux bouclier/feux arrière, inserts colorés dans l’habitacle) ;

 

01/2017 : première apparition de la Yaris WRC en Championnat du Monde des Rallyes ;

 

2018 : Yaris GRMN (pour Gazoo Racing Master of Nürburgring) ; 1.8-212 ch ;

 

2018 : Champion du Monde des Rallyes « Constructeurs » ;

 

2019 : Champion du Monde des Rallyes « Pilotes » (Ott Tänak) ;

 

01/2020 : GR Yaris (Tokyo) ; 3 cylindres 1.6T-261 ch pour 1280 kg ;

 

02/2020 : Yaris 4e génération ;

Habitacle totalement revu.

 


Toyota GR Yaris : Du WRC à la route (13.01.2019)

Concrétisation à la route de son implication en WRC (Championnat du Monde des Rallyes), la Toyota GR Yaris vient d’être présentée au Tokyo Auto Salon 2020. Une petite bombe que nous vous présentons en grandes lignes. (Marc Lacroix)

 

Deuxième produit GR mondial et modèle d’homologation de la prochaine Yaris WRC, la nouvelle GR Yaris reçoit un nouveau moteur turbo 3 cylindres 1.6-261 ch et 360 Nm de couple, qui renvoie la puissance à une transmission intégrale GR-FOUR via une boîte 6 rapports.

 

Avec un poids à vide de 1 280 kg (rapport poids/puissance de seulement 4,9 kg/ch), la GR Yaris accélère de 0 à 100 km/h en moins de 5″5 secondes et pointe à 230 km/h (limité électroniquement). Construite avec des matériaux légers (notamment polymère renforcé de fibres de carbone pour le toit et aluminium pour le capot, les portes et le hayon) la nouvelle GR Yaris – trois portes – présente une ligne de toit abaissée de 91 mm. La face avant est largement aéré par le biais d’une imposante calandre et d’ouïes de part et d’autre du bouclier. Les ailes arrière musclées accueillent des roues de 18 pouces.

 

Lancement : second semestre 2020.


Essai Toyota Yaris GRMN (29.08.2018)

    

Pour son retour en WRC l’an dernier, après 17 années d’absence, Toyota a développé une petite Yaris qui se montre des plus redoutables sur les routes des épreuves routières de par le monde. Il était dès lors assez logique d’attendre une version sportive commerciale de cette sage citadine et c’est précisément ce que le géant japonais a fait. Découverte de la Yaris GRMN, une série limitée exclusivement basée sur la carrosserie 3 portes et limitée à 200 exemplaires pour le Japon et 400 pour l’Europe (22 en Belgique). Mais ne vous précipitez pas, tout est déjà réservé ! (Marc Lacroix)

 

Dimensions

A : 3.96m

B : 1.70m

C : 1.51m

D : 1.51 m

 

 

Equivalents

Toyota Yaris GRMN 3.96m 212 ch dès 31.290€
Renault Clio RS Trophy 4.06m 220 ch dès 31.025€
Ford Fiesta ST 4.04m 200 ch dès 23.000€
VW Polo GTi 4.05m 200 ch dès 27.670€

 

Prix

Dès 31.290€ (hors options) ; TOUT EST RESERVE !

 

Design

Rien de bien précis sur la face avant, si ce n’est les Striping rouge/ noir du capot, que l’on retrouve aussi sur les flancs ; jantes alliage de 17 pouces.

 

A l’arrière, l’aileron de toit est imposant et un diffuseur fait son apparition ; sortie échappement centrale.

 

Moteur

Le 1.8-212 ch présente une spécificité inédite puisqu’au contraire de ses rivales, qui recourent au turbocompresseur, le bloc japonais adopte un compresseur ; Traction avant ; Différentiel à glissement limité Torsen.

 

Habitacle

Dans son ensemble repris à la Yaris traditionnelle, avec ses défauts (plastiques durs, présentation moyenne) et qualités (habitabilité arrière étonnamment pour le gabarit).

 

La GRMN s’en distingue à des éléments de personnalisation liés à son caractère sportif : volant de la GT86 (avec point milieu), bouton de démarrage siglé GRMN, compteurs, sièges baquets assez efficaces, pédalier et pommeau de levier de vitesses alu.

 

Coffre

286-768 lit.

 

Sur la route

Premier constat en s’installant à bord, la position n’est pas évidente. Le siège (un bon baquet) est un rien haut et, surtout, la direction n’est pas suffisamment ajustable longitudinalement (il manque un bon 5 cm mais c’est une récurrence chez Toyota en ce moment… Allez savoir pourquoi !)

Bouton poussoir. Start ! La sonorité est sympa sans en faire trop. Par contre, le moteur affiche une fâcheuse propension à prendre de l’inertie ; extrêmement désagréable… 1ère, c’est parti. D’abord, la boîte accroche un peu et, surtout, manque de consistance ; pas très en phase avec le typage de l’engin… Dommage. Pour le reste, bon étagement.

 

Plus on monte dans les tours, plus c’est chouette mais les reprises sont parfois un peu décevantes, « lourdes ».

 

Rapidement, on ressent la dureté de la suspension ; pas anormal pour une sportive. Les amateurs du genre apprécieront même ! Assez bizarrement, plus on la bouscule, plus la suspension paraît… souple, ce qui entraine un manque de rigueur dans le comportement.

 

A noter aussi le manque de sensibilité au touché pour écran central. Agaçant…

Ce que nous retiendrons de cette Toyota Yaris GRMN, que nous avions hâte de tester, c’est qu’il s’agit d’un petit joujou sympa, qui ne manque pas d’attirer les regards et attiser la curiosité. Malheureusement, elle pêche un peu par quelques lacunes (boîte, position de conduite, suspension en usage « viril »…). La faute sans doute à un budget développement serré, serré. Mais cela ne devrait pas trop tracasser Toyota, puisque tout est vendu…


210 ch pour la Toyota GRMN (13.09.2017)

Toyota profite du Salon de Francfort pour présenter sa nouvelle version sportive de la petite Yaris. Présentation de la Yaris GRMN, pour « Gazoo Racing Masters of Nürburgring »… N’y avait-il pas plus simple et plus mélodieux ? (Marc Lacroix)

Développement : notamment sur le Nürburgring.

 

 

Look : bandes spécifiques rouges et noires façon Yaris WRC ; calandre nid-d’abeilles ; phares LED.

 

Bouclier arrière spécifique, diffuseur, échappement central ovale, antenne de toit « requin ».

 

Habitacle : sièges baquets, volant de la GT86 ; pédalier alu.

 

Moteur : 1.8-212 ch (moteur de la Lotus Elise S) ; 250 Nm de couple ; système de suralimentation par compresseur Magnusson Eaton (unique dans la catégorie).

 

1.135 kg ; 0-100 km/h 6″3 ; vitesse de pointe bridée à 230 km/h.

 

Transmission : traction avant ; boîte 6 manuelle ; différentiel à glissement limité Torsen.

 

Production : 400 exemplaires pour l’Europe ; 30.700€. Mais tout est déjà vendu !

 


Une Yaris Sportive (12.01.2017)

Dans la foulée de son retour en rallye dès le Monte-Carlo avec sa Yaris WRC, Toyota vient d’annoncer une version sportive pour sa citadine. Cette dernière sera exposée au prochain Salon de Genève, qui se tiendra du 9 au 19 mars 2017. Sur ce coup-là, le numéro 1 japonais  n’a clairement pas perdu de temps ! (Marc Lacroix)

La Toyota Yaris WRC signera le retour de la marque japonaise en rallye lors de ses premiers tours de roue en course lors du Monte-Carlo, dès ce 19 janvier.

Cette nouvelle version est basée sur la carrosserie 3 portes et est mue par un bloc qui fournit la coquette puissance de 210 ch.

Dans le même temps, l’ensemble de la gamme Yaris bénéficiera d’une réévaluation générale, tant esthétique (nouvelle proue, nouveau style arrière, avec par exemple des feux désormais horizontaux, intérieur modernisé…) que techniques.

Petit coup de fouet pour cette gamme au sein de laquelle la version Hybrid, qui reste une offre unique du segment B, représente 40% des ventes de Yaris en Europe.