Le principe de base d’une intersaison, c’est que c’est toujours… trop long ! Dans les rangs des inconditionnels du circuit, l’interminable attente est en passe de prendre fin, puisque ce samedi 30 mars, la Hundred Series by BGDC reprendra ses droits, avec une première joute 2019 organisée sur le Circuit de Zolder. 200 minutes durant, la compétition battra son plein, et les surprises risquent d’être nombreuses…

Réglementairement parlant, la Hundred Series by BGDC 2019 se distingue par un statu quo de bon aloi. La grande nouveauté de l’année se situe en fait au niveau de l’équipement pneumatique, avec un partenariat renforcé avec Hankook… quand bien même les concurrents restent libres de chausser leurs bolides avec les enveloppes de leur choix ! Qu’ils sachent néanmoins qu’au terme de chaque course, un Podium Hankook sera organisé pour les teams ayant choisi la marque prônée par Kronos Tyres. Ce podium récompensera donc les meilleurs utilisateurs de Hankook, toutes divisions confondues. Le manufacturier coréen sera également présent sur le pare-brise des bolides… mais sans la moindre obligation d’achat.

Signalons par ailleurs qu’au terme de chacune des manches de la Hundred Series by BGDC 2019, la cérémonie protocolaire consistera désormais en un scratch général et les podiums de Classes, ceux réservés aux Divisions disparaissant. Enfin, afin d’assurer la meilleure promotion possible de leur compétition, les maîtres à penser de la Hundred Series by BGDC ont décidé de renouer avec les vidéos officielles après chaque meeting, avec un commentaire en français et en néerlandais.

Place au sport !

C’est sur une seule journée, ce samedi 30 mars, que les Terlaemen 200 seront donc disputés, avec une qualification de 45 minutes entre 09h45 et 10h30, et une épreuve programmée entre 13h50 et 17h10.

A l’avant du peloton, on ne manquera pas de retrouver les meilleurs bolides des Divisions 3 et 4. A commencer par les… deux MARC Focus V8 australiennes issues des ateliers de VDS Racing Adventures, respectivement confiées à Raphaël van der Straten et Harry Putz (#57), ainsi que Thierry et Alexandre de Latre du Bosqueau (#58). Deux bolides engagés dans la Classe S+, tandis que la bien connue – et toujours superbe – Renault Mégane Trophy #10 évoluera toujours en Classe S-, avec à son volant Patrick Asnong, Gaël Frère et Olivier Grevesse. Retour annoncé de la RXC Domec en Division 4 (Classe G+), avec Patrick Engelen, Philippe Daniels et Alain Berg. C’est dans cette Division qu’on retrouvera également la superbe Ford Mustang d’Olivier et Nicolas Hermans, la BMW M235i Racing Cup de la famille Buffet, avec Denys, Emilien et Julien, et la BMW 130d de Jurgen Vermeulen et Diederik Ceyssens.

Comme le veut la tradition, les meilleurs bolides de la Division 2 ne seront pas très loin des ‘gros cubes’, prêts à profiter de la moindre défaillance. On pense bien sûr ici aux concurrents de la Classe F, emmenés par la Peugeot 308 Racing Cup #308 de Benoît Altruy et Charles Deknudt, la Peugeot RCZ Cup #288 de Laurent Tricoche, Philippe Hortulanus et Damien Dussoul, la Seat Cup #444 de Manfred Verbeke et Denis Smets, mais aussi les Seat Leon Supercopa #84 (Bailly-Dewalheyns-Scamardi) et #27 (Peigneur-De Boeck), la Ford Focus RS #79 (Ronchail-Ronchail), la BMW Z4 #94 (Patzé-Aillaud-Patzé), la Honda Civic 2.0 T #99 (Comber-Gannon-Simmons), ou encore les BMW 120d #101 (Maes-Rutten-Deketele) et #120 (Bradt-Van den Hove).

Reste le cas de la Division 1, toujours aussi populaire, avec une Classe B (2 litres) qui fait de nouveau le plein, se présentant sous la forme d’un bras de fer Renault-Honda-Vauxhall plutôt déséquilibré. Dans le clan des françaises, on pourra en effet compter sur les Clio #13 (Deridder-Maquignon-Dupont), #28 (Charlier-Zahnen), #37 (Deger-Debroux-Jeukenne) et #510 (Vernaillen-X) pour tenter de prendre la mesure des Civic #5 (Van Billoen-De Laet) et #53 (Franken-Libbrechts), mais surtout de l’Astra #777 (Katsers-Ménage). L’immense expérience de ces derniers fera-t-elle une nouvelle fois la différence ? Quant à l’emblématique Suzuki Baleno #88, elle sera toujours confiée à des jeunes loups, en l’occurrence Dauw, Petralia et Leleu.

La Classe D (2,5 litres) sera la chasse gardée des BMW 325i de différents types dans la pinède du Limbourg, avec la #34 de Werckx-Werckx, la #70 de Lammens-Pullinckx-Cooreman et la #90 de Duville-Devleeschouwer. Des bavaroises qui tenteront assurément de trouver place dans le top 10 final. Quant à la Classe A (1600cc), elle proposera un nouvel affrontement ‘à la nipponne’ entre les Honda Civic #3 (Van Belle-X), #38 (Niclot-Lannaux), les deux montures du EG Racing, la #118 (Ronveau-Pons-Faucon), le tout face à la ‘petite’ Renault Clio #69 de Van Kuyk-Leten.

Vous l’avez compris, la lutte fera rage à tous les étages ce prochain samedi lors des Terlaemen 200…

Source : Com