En l’absence de la VW Polo de THX Racing, le Spa Rally n’avait accueilli « que » deux exemplaires de la nouvelle arme de Volkswagen en rallye, ce qui n’avait pas empêché la deuxième épreuve du BRC de présenter une superbe affiche et de proposer un déroulement passionnant.

Troisième manche du championnat, le TAC accueillera samedi prochain à nouveau trois exemplaires de la Volkswagen Polo R5. Kris Princen sera de la partie sur une toute nouvelle Polo R5, « sa » voiture du Haspengouw et de Spa ayant été détruite lors de l’incendie dont fut victime Eric Camilli en Corse.

Princen tentera de faire aussi bien qu’à Landen. (c) Joffrey Vincent

Ce sera aussi le cas de la Polo R5 du team THX Racing, que retrouvera comme à Landen Cédric Cherain après un intermède, couronné de succès, sur la Skoda SXM à Spa.

Après son succès à Spa en Skoda, Cédric Cherain veut poursuivre sur sa lancée. (c) Joffrey Vincent

Sur la troisième Polo R5 engagée, Patrick Snijers aura à coeur évidemment de poursuivre sur sa lancée du Spa Rally, où il a montré avoir pris la mesure de sa nouvelle monture en terminant au quatrième rang.

Patrick Snijers à pris la mesure de sa Polo sur les spéciales spadoises. (c) Timothy David

Le TAC Rally peut se targuer de présenter un superbe plateau. A Tielt, on saluera le retour en BRC de Kevin Demaerschalk sur la Citroën C3 R5 de J-Motorsport, mais aussi la présence de la grande majorité des candidats à la victoire et au podium en BRC, et notamment les Skoda Fabia R5 de Vincent Verschueren, Adrian Fernémont, Ghislain de Mevius ou encore Sébastien Bedoret…

Ghislain de Mevius a très bien entamé sa campagne en BRC, jouant placé à Landen et à Spa. (c) Joffrey Vincent

La catégorie R5 sera aussi animée par Niels Reynvoet (Skoda), qui progresse très rapidement,  Bert Cornelis (Skoda), mais aussi PJM et Philipp Cracco (Fiesta), ainsi que le Néerlandais Martin Van Iersel sur sa Hyundai i20 R5.

Une WRC sera aussi de la partie grâce à David Bonjean, qui a porté son choix sur une Skoda Fabia WRC.