Alors qu’il faudra encore attendre un peu avant de savoir s’il peut participer à l’épreuve de Road To Le Mans aux commandes d’un prototype LMP3, Ugo de Wilde a saisi, sans hésiter une seconde, la superbe opportunité de continuer à rouler en sprint au sein du Herrero Racing.

Ainsi, dans un peu plus de deux semaines, Ugo prendra son premier départ 2021 dans le cadre de l’Alpine Elf Europa Cup dont le premier rendez-vous aura lieu lors des Coupes de Pâques à Nogaro.

« J’ai toujours bien aimé l’Alpine et j’ai déjà eu l’occasion de visionner quelques courses de l’Europa Cup, » confie le pilote qui a signé quatre podiums dont une victoire lors de ses deux saisons en Eurocup Formula Renault. « Pour des questions essentiellement budgétaires, nous voudrions nous tourner vers l’endurance et Le Mans. Mais je suis ravi au final d’avoir encore l’occasion de rouler en sprint, au volant d’une propulsion, lors de courses souvent très disputées. Je connais bien la famille Herrero et je ne pouvais pas refuser leur très belle offre pour laquelle je les remercie encore. Matéo était à l’école FFSA Academy avec moi. Nous avons roulé ensemble en F4 et j’essayerai de le remplacer au mieux puisqu’après deux années en Alpine Cup il va se concentrer sur le GT4, toujours en Alpine. Je suis content aussi de retrouver mon ancien coach Benoît Rousset qui travaille dans l’équipe. L’objectif du team est clair. Le mien n’est pas différent. J’essaierai de me montrer à la hauteur de leurs attentes et d’empocher un maximum de primes. »

Avec en plus un calendrier européen qui passera par trois circuits français (Nogaro, Magny-Cours et Le Castellet), mais aussi Barcelone (Espagne), Portimao (Portugal) et surtout Spa-Francorchamps mi-juin dans le cadre du GT Open.

« Je suis impatient de pouvoir retrouver quelques anciens comme moi issus de la F4 française. Ce sera notamment le cas, normalement, du champion en titre Jean-Baptiste Mela, un bon pote qui sera un sérieux client pour le titre. Je n’ai pas encore vu de liste d’engagés dont il est difficile pour moi d’encore émettre un pronostic. Je vais découvrir l’auto dotée du nouveau moteur 300 chevaux lors d’un test ce mercredi à Nogaro, le circuit où j’ai remporté ma première victoire européenne en F4 il y a déjà trois ans face à Caio Collet, Théo Pourchaire, Adam Eteki ou Arthur Leclerc. J’en saurai sans doute plus à l’issue de cette unique journée. Il est clair que la manche belge de Spa est une belle cerise sur le gâteau : Je ne pourrai qu’y viser la victoire. Les autres marches du podium spadois, je les connais déjà ! »

Si ce programme a pu rapidement se mettre en place c’est essentiellement grâce à Herrero Racing, mais aussi Alpine Centre Brussels, principal partenaire de l’opération.

« Nous sommes ravis de pouvoir aider un jeune très prometteur à disputer l’Alpine Elf Europa Cup, » confie Frank De Tant de chez Alpine Centre Brussels. «Il sera apparemment le seul Belge au sein d’un peloton d’une vingtaine d’autos. De plus, il est comme nous de Zaventem. Nous espérons pouvoir venir le soutenir à Francorchamps mi-juin et lui souhaitons de remporter de nombreuses succès sous nos couleurs. » 

On terminera par un dernier clin d’oeil à Jean-Luc Vanuf (Artdesign@vanuf.com) pour cette magnifique déco. Maintenant, comme on dit, il n’y a plus qu’à…

Source: Com