Pour la deuxième année consécutive, Ugo de Wilde, 18 ans, sera au départ, ces jeudi soir et samedi midi, des deux courses de Road To Le Mans disputées en lever de rideau des plus grandes 24 Heures.

Une opération qui a pu être montée grâce à Berhnard Mühlner, mais aussi au concours sympathique de Inter Europol Compétition, Tecpro Barriers, quelques amis partenaires de longue date et du Club 300 créé en début d’année.

Après deux Crowdfunding réussis les saisons précédentes, Ugo a pu réunir autour de lui plus de cent supporters actifs et participatifs afin de pouvoir boucler le budget pour sa campagne 2021.

«L’un des avantages proposés était de pouvoir avoir leur nom sur mon proto lors des courses disputées au Mans, » explique Ugo. « En plus de celui de mon équipier Moritz Kranz et du mien, on pourra lire les noms des 108 membres de mon club privé de part et d’autre de mon proto Duqueine LMP3. Je les remercie chacun personnellement. C’est génial de pouvoir se dire que l’on réalise son rêve grâce à une communauté d’amis ou simples connaissances motivés. Il y a parmi cette liste des gens issus de tous horizons : de la famille, des amis de mes parents, des voisins, des pilotes, des teams managers, des potes qui se sont cotisés pour m’aider et même des gens que je ne connaissais pas à la base mais ont trouvé mon projet sympa. Il y a des Belges, francophones et néerlandophones, des Français et même un Canadien. »

Pour tous ceux qui l’aident ainsi, de près ou de loin, Ugo de Wilde aura à coeur de bien faire cette semaine dans la Sarthe au volant de sa Duqueine #21.

« Le proto LMP3 est identique à celui de l’an dernier, sauf que j’ai changé de team belge en passant de DKR à Mühlner, » poursuit le jeune Bruxellois. « Après avoir partagé le volant l’an dernier pour ma première expérience avec un « rookie » (P6), je ferai équipe cette année avec l’un des meilleurs pilotes Bronze. Je crois qu’avec Moritz, on forme un des meilleurs équipages du plateau de 45 voitures. Mes ambitions sont d’autant plus revues à la hausse que j’ai eu l’occasion de disputer quatre autres courses en LMP3 depuis septembre dernier. J’adore le tracé mythique du Mans et je rêve bien sûr de disputer un jour les 24 heures. J’ai habité et été scolarisé ici durant un an et demi. J’ai aussi déjà signé deux poles et un podium lors des championnats du monde et de l’Académie Trophy CIK FIA de karting. J’aimerais maintenant cette fois pouvoir monter sur le podium du grand circuit de 13 km. J’aurai deux occasions de le faire, jeudi soir à partir de 19h30 et samedi à 12h15, quelques heures avant le départ des 24 heures. »

Les premiers essais libres se dérouleront ce mercredi de 10h30 à 11h30 et de 20h30 à 21h30, les qualifications étant programmées jeudi matin. Les courses pourront être suivies en live streaming et timing via la page Facebook de la Michelin Le Mans Endurance Cup ou, samedi seulement, sur Eurosport.

Source: Com