Vincent Verschueren et Véronique Hostens n’ont pas éprouvé beaucoup de plaisir dans la 45ème édition du TAC Rally à Tielt. Avec sa Skoda Fabia R5, le Champion de Belgique en titre s’est avéré impuissant dans cette 3ème manche du JobFIXers Belgian Rally Championship, face à la monture, en apparence identique, de Kris Princen, le leader du championnat. La nouvelle évolution moteur dont disposait Princen est apparue plus importante qu’on le pensait.

Vincent Verschueren l’avait clairement annoncé: il comptait attaquer fort dès la première boucle du TAC Rally car la course se joue souvent dans la matinée dans les environs de Tielt. La règle n’a pas été contredite, mais c’est Kris Princen qui a fait tourner les débats à son avantage en prenant d’emblée 25″ d’avance sur la Skoda GoDrive.

« Kris roule ici pour la première fois avec la nouvelle évolution moteur et celle-ci offre manifestement un gros avantage, » constatait Vincent. « On nous avait dit que cette évolution ne procurait que quelques chevaux de plus mais la différence est apparemment énorme. Nous concédons 25″ en quatre spéciales. J’ai peut-être perdu 5 secondes, notamment à cause d’une barre stabilisatrice cassée, mais certainement pas 25! »

Après cette première boucle, la course était en fait jouée. Kris Princen pouvait ensuite contrôler son avance, tandis que Vincent et Véronique se battaient tant et plus pour tenter d’égaler les chronos du Limbourgeois. En vain.

« Habituellement, quelle que soit l’épreuve, nous nous battons à la seconde et chaque fois, je peux signer des meilleurs temps. Cette fois, il est clair que sa voiture est plus puissante car je ne peux pas égaler ses chronos. Mes réglages sont parfaits, les pneus sont bons et je ne laisse rien au niveau pilotage. J’ai comparé mes temps avec ceux de l’an dernier; je suis partout clairement plus rapide. Sur la spéciale de Schuiferskapelle, j’améliore de 7″. C’est 0″5 de moins au km. Mais Princen est encore nettement plus rapide. Il est clair que nous devons trouver une solution pour la prochaine épreuve car, dans ce contexte, nous ne luttons pas à armes égales… »

Vincent Verschueren et Véronique Hostens ont quand même bien limité les dégâts avec une 2ème place à l’arrivée à Tielt, plus de 2 minutes devant Sébastien Bedoret, qui n’a logiquement pas pu suivre le rythme des deux ténors pour sa découverte de la Skoda Fabia.

(Photos Bart Vanpoucke, Davy Naert et Karel Leeuwerck)