Quel final! La Coupe du Monde de Rallye-Raid 2019 s’est terminée en apothéose avec un Rallye du Maroc passionnant et un dénouement qui ne le fut pas moins.

Si le début d’épreuve avait été dominé par Nasser Al-Attiyah, arrivé en leader de la Coupe du Monde, le Qatari a tout perdu à mi-épreuve suite à un souci technique consécutif à un choc. Le leader du team Overdrive n’était dès lors plus maître de son sort…

Quand Stéphane Peterhansel, virtuellement champion, rencontrait à son tour des problèmes – perdant beaucoup de temps après une erreur d’appréciation, il pensait avoir laissé s’échapper l’opportunité d’être couronné.

Mais Stéphane et Andrea Peterhansel pouvaient repartir, ne perdant que deux places au classement général. A l’issue de cette ultime manche de la compétition, la paire franco-allemande du team X-Raid pouvait célébrer le titre.

Décisive pour la victoire au Maroc, la dernière étape fut également passionnante avec un mano a mano entre Giniel de Villiers (Toyota Overdrive) et Carlos Sainz (Buggy MINI X-Raid), séparés par seulement 4 minutes avant ce dernier « sprint » de 168 kilomètres.

Déchaîné, Sainz perdait tout espoir de victoire en fin d’étape quand il voyait toute l’eau de son radiateur s’échapper. Il ne devait qu’à une séance de « remorquage » – remarquez le câble d’ailleurs sur la photo du podium – de son équipier Przygonski sa présence à l’arrivée de l’épreuve. Au final, l’Espagnol de X-Raid termine à un peu plus de 17 minutes du vainqueur.

Ayant parfaitement pris le relais d’Al-Attiyah après les soucis du Qatari, Giniel de Villiers n’a pas laissé passer sa chance de l’emporter. Le Sud-Africain du team Toyota Overdrive reste une valeur sûre du Rallye-Raid. Et il sera à n’en pas douter l’un des grands favoris du prochain Dakar.

Classés troisièmes de ce Rallye du Maroc, Mathieu Serradori et Fabian Lurquin étaient malheureusement déclassés après l’arrivée, leur Buggy Century Racing CR6 étant pesé sous le poids minimum… Mais face aux usines, l’équipage franco-belge a signé une grande performance au Maroc.

La troisième place finale revient ainsi au Polonais Jakub Przygonski sur sa MINI. Son ancien copilote, Tom Colsoul, se classe finalement au 25e rang à la droite de Bernhard Ten Brinke, ralenti par un bris de suspension.

Au général, le pilote néerlandais et son copilote belge devancent d’un rang Fernando Alonso, qui a pu découvrir toutes les difficultés d’un vrai rallye-raid… Il reste du travail pour l’Espagnol.

Rallye du Maroc – Final Results

1 Giniel de Villiers/Alex Haro Toyota Hilux 17hr 48min 44sec
2 Carlos Sainz/Lucas Cruz MINI John Cooper Works Buggy 18hr 06min 26sec
3 Jakub Przygoński/Timo Gottschalk MINI John Cooper Works Rally 18hr 47min 11sec
4 Stéphane Peterhansel/Andrea Peterhansel MINI John Cooper Works Buggy 19hr 18min 18sec
5 Yazeed Al Rajhi/Michael Orr Toyota Hilux Overdrive 20hr 17min 54sec
6 Nani Roma/Dani Oliveras Borgward BX7 DKR Evo 20hr 32min 47sec
7 Reinaldo Varela/Gustavo Gugelmin Can-Am Maverick 20hr 39min 35sec
8 Sergei Kariakin/Anton Vlasiuk Snag Proto 20hr 41min 07sec
9 Aleksandr Dorosinskiy/Oleg Uperenko Can-Am Maverick X3 20hr 49min 00sec
10 Austin Jones/Kellon Walch Can-Am Maverick X3 21hr 36min 53sec