Cette victoire qui s’était refusée à lui voici trois semaines à l’Omloop van Vlaanderen, Adrian Fernémont l’a décrochée avec brio ce samedi à l’East Belgian Rally. Dans les Cantons de l’Est, le pilote Skoda a dominé l’épreuve du départ à l’arrivée. Adrian Fernémont confirme ainsi ses prétentions en vue du titre, se rapprochant à seulement 8 points de Kris Princen, le Champion en titre.

Adrian Fernémont avait entamé sur les chapeaux de roue cet East Belgian Rally, signant un temps canon sous la pluie lors de la première spéciale. Il parvenait à devancer d’emblée de 7″ Ghislain de Mevius, reléguant au passage Kris Princen à 12″ et Sébastien Bedoret à 19″. Ce retard, ses adversaires n’allaient jamais pouvoir le combler. « Cette victoire fait vraiment du bien après notre déception à Roulers. Ce fut une course parfaite. Je sais ce qu’il me reste à faire au Condroz : gagner ! », savourait Adrian Fernémont, qui s’imposait au final avec 15″5 d’avance sur Ghislain de Mevius. Ghislain de Mevius était également très heureux de sa deuxième place : « Nous avons joué quasiment toute la journée avec Adrian, qui est actuellement en très grande forme. Cette deuxième place sur un parcours très beau et très rapide, mais aussi très compliqué, est un vrai soulagement. Le rythme était très élevé. »

En fin de course, la bagarre a fait rage pour le gain de la troisième place. Dans un premier temps, Sébastien Bedoret perdait cette place suite à une pénalité pour avoir court-circuité une chicane, même si c’était involontaire. Malgré cette pénalité et une petite erreur dans l’ultime chrono, le pilote officiel Skoda décrochait la troisième place. Un beau résultat après un départ prudent. Leader du championnat, Kris Princen partait lui aussi à la faute dans la dernière spéciale, terminant au 4erang. Il abordera le Rallye du Condroz avec 8 points d’avance : « Je préfèrerais pouvoir me donner à fond pour essayer de décrocher la victoire au Condroz plutôt que de penser au titre. Ici, nous n’avons pas pris tous les risques et nous terminons finalement seulement quatrièmes. Je devais absolument être à l’arrivée. J’ai cependant le sentiment d’avoir maintenant compris le mode d’emploi de la nouvelle Fabia. Ce matin, j’en étais encore à chercher les limites. »

Cédric De Cecco concluait une belle course à la cinquième place finale. Un beau résultat puisque le pilote Skoda a peu roulé cette année au niveau national. Déjà couronné en Junior, Grégoire Munster était victime d’un bris de direction dans la dernière spéciale sur sa Skoda Fabia R5, ce qui lui coûtait 45″ et la cinquième spéciale : « Dommage. Nous avons touché un petit piquet là où beaucoup d‘autres sont partis tout-droit. Je pense malgré tout m’être montré. C’était ma première course en Belgique sur une R5 et j’ai déjà pu me battre pour le Top 5 sur un parcours très rapide et très difficile. »

Hans Weijs, ancien pilote officiel VW, terminait à une petite minute du champion Junior sur sa VW Polo R5. Pour le Néerlandais, le rallye aura été riche en enseignements. Niels Reynvoet terminait quant à lui à la 8eplace, juste devant Patrick Snijers, qui remportait avec brio le duel des Porsche face à Romain Delhez, victime d’une sortie dans l’ES8. Pieter-Jan Michiel Cracco devant renoncer suite à des soucis techniques, la 10eplace finale revenait à Jean-Luc Berleur, qui débutait au volant d’une Citroën C3 R5, devant les frères Kevin et Marco Hommes sur leur VW Polo R5. Encore en lice pour le titre avant le départ, Cédric Cherain devait renoncer prématurément suite à des soucis électroniques sur sa Ford Fiesta R5 MkII.

En R2, le titre national est revenu au Néerlandais Timo Van der Marel. En Junior, Tobias Brüls s’est imposé à domicile pour la deuxième année de rang. En M-Cup, Gunther Monnens a signé le doublé, remportant l’épreuve mais aussi le titre. Quant au classement du Historic BRC, il a couronné un trio d’Escort avec la victoire d’Arthur Kerkhove, qui renforce sa position de leader au championnat, devant Patrick Deblauwe et Sascha Oosterlinck.

Source: Com