La 46e édition du TAC Rally sera un rendez-vous important pour Vincent Verschueren. Après sa cinquième place au Rally van Haspengouw, où il avait été fortement retardé par deux crevaisons, et son absence à Spa, le pilote de la Skoda Fabia R5 du team GoDrive entend se battre pour la victoire à domicile. Voilà qui promet une bagarre particulièrement intense sur les 14 spéciales tracées autour de Tielt pour une épreuve qui accueillera tous les candidats au titre.

Vincent Verschueren, qui sera secondé ce week-end par Stéphane Prévot, remis de sa blessure au dos subie au Dakar, n’avait pas pris part au Spa Rally. Mais la semaine dernière, le Champion de Belgique 2017 a effectué des tests en participant au Rallye de Trois-Ponts, épreuve qu’il a remportée. « Cette année, nous avons choisi de rouler en Pirelli, d’une part parce que nous avons reçu une très belle proposition de Pirelli Belgique, mais aussi parce que nous sommes les seuls du groupe de tête en R5 à pouvoir utiliser la nouvelle gamme du manufacturier italien », explique Vincent. « Cela nous aidera peut-être à rivaliser avec les R5 de nouvelle génération. Afin d’appendre à mieux connaître ces nouveaux pneus, nous avons fait des essais à Trois-Ponts. Les spéciales étant encore humides au matin, nous avons pu essayer tous les types de pneus. Mes sensations après ce test sont bonnes, mais c’est à Tielt que nous aurons vraiment des références. »

Sur les quatre spéciales classiques du TAC Rally, les écarts sont traditionnellement très réduits. Faire passer la puissance au sol, sur un asphalte très glissant, est la clé de la réussite. « Je m’attends à une course plus compliquée qu’à Landen », reconnaît honnêtement Vincent. « Pour aller vite à Tielt, il faut avoir beaucoup de grip et trouver la motricité. C’est précisément le point fort de la nouvelle génération de R5, comme les Polo de Kris Princen et Cédric Cherain. Elles vont être très rapides. Mais nous parlons de différences limitées et je ne pars donc pas vaincu d’avance. Notre atout, c’est évidemment la fiabilité de la Skoda Fabia R5, qui est incroyablement solide. Nous en saurons déjà beaucoup plus après la première boucle. Souvent, c’est en matinée que le TAC se joue… »

Afin d’être parfaitement préparés, Vincent Verschueren et Stéphane Prévot disputeront le Shakedown mercredi soir : « Le week-end dernier, nous avons fait une centaine de kilomètres, mais les spéciales de Trois-Ponts ne sont évidemment pas comparables avec les petites routes étroites du TAC. Je veux me réhabituer à nos réglages traditionnels et retrouver mes sensations sur ces routes très glissantes. Cela devrait être suffisant pour pouvoir attaquer dès le premier mètre samedi matin. »

Avec une douzaine de R5 au départ, chaque seconde perdue coûtera cher. La bataille promet d’être intense : « Comme nous n’étions pas au départ à Spa, je suis vraiment impatient d’être dans la première spéciale du TAC. Nous allons devoir attaquer fort puisque le plateau est vraiment très relevé avec Princen, Cherain, Fernémont, Snijers, Bedoret, Demaerschalk… »

Rendez-vous samedi 13 avril dès 8h au Europahal de Tielt pour le départ du TAC Rally, la troisième manche du Jobfixers Belgian Rally Championship.

Source : Com