Après leur victoire au Rallye de Wallonie, Vincent Verschueren et Veronique Hostens aborderont en confiance le Sezoensrally, qui se dispute ce samedi dans le nord du Limbourg du côté de Bocholt. Sur les 15 spéciales au programme de ce rallye et constituées de 20% de terre, la bagarre sera à nouveau totale pour la victoire. En effet, Kris Princen et Adrian Fernémont revendiquent aussi la première place à l’issue de cette cinquième manche du Jobfixers Belgian Rally Championship.

Ces dernières semaines, Vincent Verschueren a pu savourer sa victoire à Jambes, mais aussi et surtout le Moto GP à Jerez, auquel il a assisté en spectateur. « C’était la première course de la saison en Europe et Jerez faisait partie des courses que je voulais voir depuis longtemps. Ce fut une fois encore un spectacle formidable », explique l’ancien pilote moto.

Le spectacle sera aussi au rendez-vous ce week-end dans la région de Bocholt. Vincent Verschueren prendra le départ en confiance après sa victoire à Namur : « Vous savez, je ne pensais pas pouvoir être le plus rapide lors de ce Rallye de Wallonie, où je misais plutôt sur Cédric Cherain. Mais je m’étais bien préparé pour cette nouvelle longue spéciale où j’ai pu faire la différence. Hélas, ce ne sera pas possible d’en faire de même au Sezoensrally puisque tout le monde connaît parfaitement les spéciales. Chaque année, il est difficile de faire la différence à Bocholt. Nous nous valons et nous disposons du même matériel. L’an dernier, je ne comptais qu’une poignée de secondes d’avance sur Kris Princen quand j’ai heurté cette fameuse pierre dans une corde en fin de journée… » 

Vincent Verschueren donne en tout cas tort aux absents : « Le Sezoensrally propose un superbe parcours. Avant, c’était différent. Mais ces dernières années, deux très belles spéciales ont été ajoutées, celle de Steenberg et le show de De Hees. La proportion de terre s’est un peu réduite, mais l’avantage est qu’on ne fait plus de partie en show sur la terre. Le tracé reste donc en bon état. En dernière boucle, il se passe toujours des choses, mais c’est logique. Après deux passages, les cordes sont creusées et il y a énormément de graviers sur la route. Au fil de la journée, le parcours devient de plus en plus délicat. »

Vincent et Veronique débarquent à Bocholt avec un retard de 4 points sur Kris Princen. La lutte pour le titre est de nouveau totalement ouverte. « A ce moment du championnat, il n’est pas encore question de stratégie. Nous devons simplement attaquer, de la première à la dernière spéciale. Kris en fera de même. Et je suis curieux de voir les temps d’Adrian Fernémont. Mais il y a aussi d’autres pilotes à surveiller. Nous n’aurons pas beaucoup le temps de réfléchir. C’est une épreuve compacte et la moindre faute se payera cash. Attaquer fort et ne pas commettre de faute, ce sera l’objectif ce samedi. »

La grande inconnue, c’est la météo. Vincent Verschueren n’a encore jamais roulé sur la terre limbourgeoise sous la pluie…

Photos Timothy David