Au Rallye du Condroz, la grande classique de fin de saison qui constitue aussi la dernière manche du Belgian Rally Championship, Vincent Verschueren entamera un nouveau chapitre dans sa carrière rallystique. Avec toujours Stéphane Prévot à sa droite, Vincent Verschueren prendra le départ sur une Volkswagen Polo GTI R5. Une prise de contact avec la nouvelle arme de Volkswagen en vue de l’avenir.

« Que les choses soient claires : j’ai toujours été très content de la Skoda Fabia R5, qui m’a permis de remporter le titre en 2017 », explique Vincent. « Mais l’heure est venue de relever un nouveau défi. Pour la saison prochaine, GoDrive a passé commande d’une nouvelle Volkswagen Polo GTI R5. Lors des discussions avec les différentes parties concernées, le Belgian VW Club nous a fait une proposition intéressante pour disputer le Rallye du Condroz au volant de la VW Polo GTI R5 de THX Racing. Tout le monde, y compris Gaby Goudezeune et mes sponsors, était enthousiaste à cette idée. Je me réjouis vraiment de collaborer avec THX Racing, l’équipe de la famille Jupsin, que je connais depuis des années, à l’époque où je pratiquais la compétition à moto. »

Le Rallye du Condroz sera pour Vincent Verschueren avant tout un test en vue de la saison prochaine. « Nous ne recevrons notre nouvelle VW Polo GTI R5 qu’en février. Nous n’aurons donc pas beaucoup de temps pour apprendre à connaître la voiture avant le début de la saison au Haspengouw. Pour nos mécanos aussi, ce sera un nouveau défi. Ce week-end, ils pourront découvrir la VW en compagnie des mécanos de THX Racing. Ils sont également impatients car l’équipe GoDrive a des liens particuliers avec la marque Volkswagen. Tout a en effet commencé avec la Volkswagen Polo Super2000 développée par Hans Goudezeune. Cette relation reste présente dans tous les esprits, » explique Vincent, qui n’a pas choisi avec le Condroz le rallye le plus facile pour découvrir une nouvelle monture.   « C’est exact. On annonce de la pluie et nous aurons donc sans doute pas mal de boue sur les spéciales. Ce ne sont pas des conditions idéales pour prendre en main une nouvelle voiture. Et au Condroz, tout le monde est à fond dès le premier mètre. Cette année, l’affiche est en plus vraiment exceptionnelle. Si la voiture, ou le pilote, n’est qu’à 90%, il sera impossible de rentrer dans le Top 5. Tout doit être parfait pour jouer aux avant-postes. »

Pour ce qui est de ses ambitions sur ce rallye, Vincent préfère rester prudent : « Mercredi, nous allons mener des essais, en compagnie de Cédric Cherain, qui sera ce week-end mon équipier chez THX Racing. J’espère trouver rapidement un bon set-up pour la Polo. Si je parviens à définir les réglages qui me conviennent, tout est possible. Je pense que la VW a vraiment beaucoup de potentiel. J’espère avoir après le Condroz un bon feeling en vue de la saison prochaine. »

Source: Com