À l’issue de cette 36e édition du Rallye de Wallonie, la déception était manifeste pour Vincent Verschueren, Stéphane Prévot et toute l’équipe GoDrive. Cette septième place finale lors de la quatrième épreuve du Jobfixers Belgian Rally Championship n’était clairement pas l’ambition du Champion de Belgique 2017.

Vincent Verschueren avait pourtant pris un départ assez correct avec une cinquième place provisoire après le double passage sur la Citadelle de Namur vendredi soir. Mais dès la première spéciale disputée samedi matin, Natoye, Vincent Verschueren était rattrapé par la malchance. La Skoda Fabia R5 ralliait l’arrivée sur la jante. « Après un kilomètre seulement, nous avons crevé. Je n’arrive pas à y croire. Nous avons fait trois saisons sans la moindre crevaison et cette saison, nous n’arrêtons pas de crever. Nous perdons directement 1’05 ». Tout espoir de bon résultat a disparu », soupirait Vincent.

En raison des nombreuses averses s’abattant sur la région namuroise, le reste de la journée se résumait à une loterie au niveau des choix de pneumatiques. Vincent disputait la plus grosse partie de la première étape avec des « 01 », un pneu disposant d’une gomme « pluie » mais avec un dessin de slick. Les chronos ne suivaient malheureusement pas. Samedi soir, l’équipage GoDrive rentrait à Jambes à la 7eplace avec un retard de 1’48 » sur le leader. « Nos réglages étaient beaucoup trop durs pour un parcours aussi humide. Pour la dernière boucle, nous avons assoupli le set-up, mais je n’arrive pas à égaler les temps d’Adrian Fernémont et Cédric Cherain. Pourtant, je peux vous assurer que j’ai attaqué fort. Nous avons même roulé comme des « malades » en prenant des risques, mais les temps ne suivent pas. Depuis Ypres l’an dernier, quand nous avons changé de voiture, je n’ai plus signé le moindre meilleur temps. Ce n’est pas normal. Notre choix de pneus n’était peut-être pas toujours optimal, mais cela ne peut pas expliquer la différence. Il y a quelque chose qui ne va pas sur la voiture, mais si j’avais une explication, le problème serait déjà réglé… »

Dimanche, Vincent Verschueren ralliait l’arrivée à la 7e place à 2’12 » du vainqueur, Adrian Fernémont. Sans le temps perdu dans la crevaison, le podium était à la portée de l’équipage GoDrive : « Mais à plus d’une minute, et je ne peux pas me satisfaire d’un tel résultat. J’espère que nous trouverons rapidement une solution car je peux vous garantir que nous donnons tout pour nous battre pour la victoire… »

Source : Com