L’histoire est d’autant plus belle qu’elle est hautement improbable ! Elle concerne deux dames qui ne se connaissaient pas à la mi-septembre, avant que le hasard ne les rapproche. Indépendantes, fonceuses, Viviane Königs et Dorothée Langlois s’apprêtent à relever un défi majeur : briguer la victoire dans la catégorie SSV lors du prochain Rallye Aïcha des Gazelles, dont la 30ème édition aura lieu du 14 au 28 mars 2020 ! Rien que ça…

Viviane, originaire de Waimes, est une ode à l’enthousiasme communicatif… Coach conseillère en image personnelle et professionnelle, elle a depuis toujours la passion des défis et la volonté d’aller au bout de ses rêves. Un tour d’Europe seule à moto ? Même pas peur ! D’où cette volonté de prendre un jour part, en compagnie de son mari, au Gazelles & Men Rally, qui rassemble des couples. Le destin en a hélas décidé autrement il y a un peu plus de deux ans. De quoi inciter Viviane à concrétiser ce projet seule en prenant part au Rallye Aïcha des Gazelles, exclusivement réservé aux filles. Son idée de base : avaler cette semaine de compétition dans les grandes étendues du sud du Maroc sans GPS et sans téléphone, mais avec cartes et boussole, à moto !

En septembre dernier, notre ‘relookeuse’ fonce à Paris pour une réunion d’information au sujet du Rallye Aïcha des Gazelles, avec la volonté d’entériner son inscription. Même si 218 véhicules sont acceptés au départ, les places sont chères… Et là, mauvaise nouvelle, la catégorie moto n’a pas le vent en poupe, au point que Viviane est… la seule candidate ! La piste quad assez rapidement écartée, la formule SSV, ces petits engins tout-terrain spectaculaires, se profile à l’horizon. Souci : à bord d’un SSV, il y a une pilote… et une copilote ! C’est là qu’apparaît – comme par magie – Dorothée Langlois, Française résidant depuis longtemps en Belgique, passée par Bruxelles avant d’atterrir à Anthisnes, qui a déjà remporté la catégorie SSV au Rallye Aïcha des Gazelles en 2012 ! Graphiste, imprimeur, mais aussi… magicienne professionnelle, cette autre fonceuse découvre la personnalité de Viviane Königs, les raisons de son projet… et décide de s’embarquer ! Le dossard #36 est attribué au team RAG’ to live, qui signifie ‘rage de vivre’, RAG étant en outre l’abréviation de Rallye Aïcha des Gazelles ! L’aventure pouvait commencer…

« Pour prendre part à cette épreuve qui s’élancera de Nice le 13 mars 2020 et qui se déroulera sportivement dans le sud marocain entre le 17 et le 25 mars, nous avons jeté notre dévolu sur un Polaris General 1000, expliquent les deux aventurières. D’autant que Thierry Gerome, qui a plusieurs Dakar à son actif, a accepté de nous servir de coach. Au menu des prochaines semaines : stages de pilotage de l’engin et apprentissage de la navigation à l’ancienne ! On se réjouit… »

Précisons que le Rallye Aïcha des Gazelles n’est définitivement pas un rallye comme les autres. La vitesse n’y est nullement le facteur le plus important. En fait, pour chaque étape, l’objectif est de rejoindre un point A à un point B le plus en ligne droite possible, les lauréates étant celles qui, au bout de la semaine, auront effectué le moins de kilomètres ! Chaque jour, des ‘Way Points’, ou points de passage obligatoires, figurent au menu. Sans le moindre ustensile électronique pour se guider, on en revient d’une certaine manière à l’essence des premiers rallyes-raids, tels que les avait imaginés un certain Thierry Sabine…

« Le choix du Rallye Aïcha des Gazelles ne doit rien au hasard, poursuivent Viviane et Dorothée. Il s’agit bien sûr d’une des seules épreuves exclusivement réservées aux femmes. D’où son attrait. L’événement se double en outre d’une opération intitulée ‘Cœur de Gazelles’, qui consiste en une caravane médicale itinérante accompagnant le rallye et prodiguant des soins aux populations situées sur le parcours. Cette épreuve est également certifiée ISO 14001, se distinguant par un management environnemental pointu. Bref, on peut parler d’un rallye bien différent des autres, ce qui explique d’ailleurs son succès depuis trois décennies… »

Précisons pour être complet que l’équipage RAG’ to live #36 soutient le projet de Françoise Hanoul, une Belge, maman d’un enfant autiste, partie vivre dans le sud de l’Europe, en Espagne puis au Portugal, afin d’ouvrir un centre de vacances et de formation à l’attention des parents d’enfants différents, et leur apprendre à mieux cuisiner pour leurs garçons et filles. Tout un programme…

Vous l’avez compris, Viviane Königs et Dorothée Langlois entendent pratiquer les sports mécaniques de façon différente. Il leur reste quelques semaines pour boucler le budget de 40.000 euros nécessaire à leur participation au 30ème Rallye Aïcha des Gazelles. Et vous pouvez être sûrs qu’elles réussiront. Sur toute la ligne… Bon cap, les filles !

Source: Com