Essai Volvo V60 D4 190 ch Geartronic (28.11.2018)

 

Particulièrement prolifique depuis 3 ans, après le renouvellement de ses SUV (XC 90, 60 et 40) et celui de ses hautes de gamme S90/ V90, Volvo vient lancer son nouveau moyen de gamme. Preuve de l’intérêt de ce type d’architecture, c’est d’abord le break V60 qui entre en scène, avant la berline “sœur” S60 pour sa part attendue pour début 2019. Nous avons découvert cette nouveauté dans une version qui devrait être l’une des plus prisées. (Marc Lacroix)

MODELE D’ESSAI

D4 190 ch Geartronic 8 ;

Prix : 70. 290€ (dont env. 21.000€ PACKS/ options) ;

Prix de base : 41.200€ (+ pack Inscription à 7100€ TVAC).

 

Présentée en détails en ces colonnes voici peu (voir ci-dessous), la nouvelle Volvo V60 se présente réellement comme une V90 de dimensions réduites.

 

Constat similaire à l’intérieur, dont présentation et qualité de finition sont pour ainsi dire au niveau des allemandes qui font références sur ce segment. On se sent rapidement à l’aise et l’on apprécie rapidement le confort feutré de l’habitacle. L’environnement pêche toutefois par des plastiques de console de qualité discutable, notamment au niveau genoux/ console. La contenance de la boîte à gants et du bac de console restent moyennes, voire mince, avec pour la première un compartimentage qui permet d’y glisser le manuel ou les papiers de bord et pour le second le partage du faible espace avec le lecteur DVD.

Gros hic de cet habitacle, selon nous, comme nous l’avons déjà constaté sur les autres nouveautés récentes de la marque de Göteborg, la tablette tactile multimédia : pas toujours simple à comprendre. En matière de logique et d’intuitivité, on a déjà vu mieux… Même si l’on n’atteint pas un score de référence, le niveau acoustique est bien maîtrisé. (62.2 dB/ 70.4 sur béton).

 

Le 2 litres 4 cylindre D4 qui équipait notre voiture d’essai est bien connu chez Volvo, puisqu’il équipe déjà d’autres modèles de la famille. Avec 190 ch et un couple de 400 Nm à 1750 t/ min, il incite plutôt à une conduite coulée, en bon père de famille. Voilà qui colle finalement assez avec la philosophie de Volvo. 0-100 km/h en 7”9 tout de même et rela.nces correctes sans être vives. La consommation est en revanche dans la bonne moyenne. La boîte Geartronic 8 rapports (Ainsi) confirme sa douceur ; seul regret en ce qui nous concerne, l’absence de palettes au volant.

 

Equipée de la suspension pilotée FOUR-C (910 €), la V60 offre un “toucher de route” davantage feutré que communicatif ; sans être réellement dynamiques, le comportement peut se targuer d’être sain, avec des mouvements de caisse bien contenus malgré un poids tout de même conséquent (plus de 1700 kg). Une fois n’est pas coutume, le mode Dynamic ne nous a pas semblé apporter une réelle différence. Nous avons aussi trouvé que les imperfections de la route remontaient peut-être un peu trop facilement dans l’habitacle.

 

Heureusement, le confort des sièges est royal, a fortiori lorsque les avants sont équipés comme dans notre cas des réglages de l’inclinaison et de l’allonge du coussin d’assise ainsi que du support lombaire à commande électrique en 4 positions. Le tout offre un maintien optimal et une fermeté soigneusement calibrée.

 

Si l’espace est géant à l’arrière, il faudra toutefois composer avec une place centrale entravée par l’imposant tunnel de transmission (destiné à recevoir les batteries sur les versions hybrides). Les forme du coffre le rendent d’autant plus pratique que l’espce de charge est plat une fois la banquette rabattue.

 

BILAN

Avec son volume généreux et son bon niveau d’équipements, en plus de son style atypique et ses ambiances feutrées, la nouvelle Volvo V60 est plus que jamais une alternative intéressante aux familiales « Premiums », notamment allemandes. Grande routière avant tout, elle peut recevoir tout l’arsenal dernier-cri d’assistances à la conduite. Mais ceci  : à titre de comparaison, la nouvelle D4 s’affiche dès 41.200€, contre 38.810€ à l’ancienne génération…


Présentation Volvo V60 (24.11.2018)


Si la Volvo S60 est née en 2000, la variante break de cette berline n’est pour sa part apparue qu’avec la 2e génération, en 2010. Aujourd’hui, c’est le nouveau break V60 qui nous arrive avant le berline S60, attendue pour début 2019 ; voilà qui reflète l’importance de ce type de carrosserie sur ce segment. Présentation de cette nouvelle concurrente avouée des allemandes Audi A4 Avant, BMW 3 Touring et Mercedes Classe C. (Marc Lacroix)



STORY

2000 : S60 (1ère génération) ;

2010 : S60 (2e gén.)/ V60 (1ère gén.) ;

2018 : V60 (2e gén.).


DIMENSIONS
A. 4.76m

B. 1.85m

C. 1.43m

D. 2.87m

PRIX

De 34.950€ à 58.700€ (hors options).


EQUIVALENT

Volvo V60 D4 Geartronic 8 4.76m 190 ch dès 38.900€
Audi A4 Avant 40 TDI 4.73m 190 ch dès 43.900€
BMW Série 320d touring 4.63m 190 ch dès 40.450€
Mercedes Classe C 220 d break 4.70m 194 ch dès 44.286€
Ford Mondeo TDCI 2.0 4.87m 180 ch dès 36.885€
Mazda 6 SW 4.86m 184 ch dès 37.990€
Opel Insignia 2.0 CDTI 4.99m 170 ch dès 34.450€
Škoda Superb TDI 2.0 DSG7 4.96m 190 ch dès 39.305€

 

 

DESIGN
A l’instar du XC60 vis-à-vis du grand frère XC90, la V60 se présente comme une V90 en réduction (photo V90 à gauche et V60 à droite). Le nouveau style maison développé depuis 2014 est repris, ainsi que la base SPA (Scalable Product Architecture), qui sert à toutes les nouveautés depuis l’arrivée du nouveau XC90 en 2015.

 


Plus basse de 5 cm et plus longue de 13 cm, la nouvelle Volvo V60 se fait ainsi clairement plus dynamique que sa devancière (photo de gauche).


HABITACLE
Tout comme pour l’extérieur, l’intérieur s’impose comme une copie conforme de celui de la grande sœur V90. Agréable à l’œil, très épuré et certainement moins austère que chez les Allemands. Très différent en tous cas de la v60 sortante (photo de gauche).

Tout comme la longueur hors-tout, l’empattement s’étire (+9 cm), ce devrait notamment profiter aux passagers arrière (espace aux jambes des plus vastes).

 


En gagnant presque 100 litres par rapport à sa devancière (529 litres), la nouvelle V60 propose un espace de chargement généreux, qui peut même s’étendre jusqu’à 1364 litres, une fois la banquette rabattue.

FINITIONS
V60, Momentum, Inscription, R-Design et l’aventurière Cross Country (uniquement en D3 et D4).

SECURITE

On sait à quel point ce chapitre a toujours tenu à cœur chez Volvo et la nouvelle V60 n’échappe pas à la règle. Dans le cadre de son objectif “zéro mort en Volvoprévu à l’horizon 2020, voici quelques exemples de ce qu’il propose déjà sur une V60 bardée d’électronique : Contrôle de la stabilité, de traction et de descente, assistant de sortie de voie (actif entre 65 et 200 km/ h) avec protection anti-sortie de route avec assistance de direction et intervention du freinage (actif entre 65 et 140 km/h), aide le conducteur à éviter les collisions avec des véhicules arrivant en sens inverse, système de freinage automatique pour atténuer l’impact d’une collision frontale, système de détection et d’avertissement de fatigue, affichage des informations des panneaux de signalisation routière avec avertissement d’excès de vitesse et limiteur automatique de vitesse, protection anti-sortie de route avec correction de trajectoire (Run-off Road Mitigation), incluant les coussins des sièges avant à absorption d’énergie…


MOTEURS/ TRANSMISSION

Essence (T5-250 ch et T6-310 ch), diesel (D3-150 ch, D4-190 ch et D5 225 ch) et hybride (T8-390 ch et, plus tard, T6-340 ch, la seconde étant une version dégonflée de la première), toutes avec boîte Geartronic 8 rapports (boîte 6 manuelle aussi possible pour D3 et D4) ; AWD (4 roues motrices) d’office pour T6 et Cross Country & optionnelles pour D3 et D4.

 

PRIX

De 34.950 à 58.700€.


La nouvelle Volvo V60 est assurément un top-modèle. Mais cette évolution s’accompagne d’une augmentation substantielle des tarifs. Quoi qu’il en soit, plus que jamais, voilà une belle alternative aux allemandes, certes rigoureuses, mais souvent tellement austères…


V60 Cross Country (17.10.2016)

Le concept du break baroudeur, chez Volvo, on connait. En lançant sa V70 XC à la fin des années 90 photo de droite), le constructeur suédois fut l’un des tout premiers à  y adhérer, dans la foulée de Subaru, véritable initiateur de la chose avec sa Legacy Outback quelques années plus tôt sur son marché local (photo de gauche). Aujourd’hui, c’est la paire S60/ V60 qui se propose sous ce style. Nous avons roulé quelques jours durant avec la version break. (Marc Lacroix)

 

volvo-v70xc-subaru-outback-japon

Après V70 XC, l’appellation s’est faite XC70, pour à nouveau changer en CC (Cross Country) lorsque le « XC » a commencé à désigner les vrais SUV de la marque, à commencer par le XC90 (2002).

 

volvo-xc70

Aujourd’hui, la V60 CC rejoint la petite sœur V40 CC. Comme toujours, la recette appliquée comprend une caisse surélevée (65 mm) et des protections de carrosserie.

 

volvo-v60cc-in

A l’intérieur, rien ne distingue en revanche les S60/ V60 « traditionnelles » des CC, avec un habitacle qui, même s’il reste « cool », commence doucement à accuser le poids des ans. On apprécie toujours autant la console centrale « flottante ».

 

volvo-v60cc-boot

Le style a été favorisé au détriment de la capacité de charge. N’attendez donc pas de miracle de ce côté : 430/ 1.241 litres.

 

volvo-v60cc-seats

Les sièges de la V60 CC procurent un excellent maintien et s’avèrent très confortables.

 

volvo-v60cc-act

Sous le capot, Volvo propose des blocs à essence (T5 245 ch) et au diesel (D3 150 ch et D4 190 ch). La transmission intégrale se réserve aux T5 et D4 (traction avant pour les autres) ; elle génère des aptitudes intéressantes en off-road.

 

volvo-v60cc-road

Sur route, la V60 CC s’avère plutôt confortable et bien insonorisée. De quoi envisager sans crainte des déplacements en toute sérénité.

 

volvo-v60cc-sky

Le ressenti un peu flou de la direction pourrait sans doute être plus agréable.

 

volvo-v60cc-det-rrbumpFinitions : Kinetic, Momentum, Summum et Designers Choice ; moyenne du surplus entre finitions : environ 2.500 € (3.000€ entre les deux plus hautes)

 

volvo-v60cc-aides

On sait à quel point Volvo accorde la priorité à la sécurité ; la panoplie des aides à la conduite est intégrale avec entre autres, et selon les cas en série ou sur option, assistance démarrage en côte, freinage d’urgence automatique jusqu’à 50 km/h, régulateur adaptatif, alertes vigilance, franchissement de ligne, angles morts, changement de file…

 

volvo-v60cc-rr

Reste que sous sa ligne qui demeure séduisante, la V60 CC AWD fait preuve de qualités routières indéniables et, en version AWD, de réelles capacités off-road. Au final, une offre intéressante sur le segment auquel elle s’attaque. A partir de 35.390€