Quelle finale ! Pour le clap de fin de sa première saison, la VW e-Fun Cup avait lieu mercredi dernier sur la terrible Nordschleife du Nürburgring. Grâce aux prodigieuses performances de son pilote Julien Schein lors des trois meetings précédents, DRM Motorsport n’avait besoin que de marquer quelques points pour décrocher le titre. Mais Julien a fait une nouvelle fois preuve d’une maestria magistrale pour être sacré champion avec panache.

L’homme de la #2 « DRM-Autographe » a mis à profit sa connaissance parfaite du circuit qu’on surnomme l’Enfer Vert pour achever cette ultime manche de la saison comme il a conclu les précédentes : par deux premières places ! Dès la première course, Julien s’assurait du titre en signant le doublé pole-victoire. Il s’imposait in extremis devant l’Italien Luca Vernole qui ne lui a laissé aucun répit jusque dans les derniers hectomètres. En devenant le premier champion de la VW e-Fun Cup, Julien vient peut-être de signer la plus belle ligne de son palmarès déjà bien rempli de simracer. « Je suis très fier de ce titre », souffle le Doischien. « Même si j’ai gagné toutes les courses de la saison, j’ai dû me battre comme un diable à chaque fois. Nous étions au moins six à pouvoir gagner à chaque manche. Être champion de VW e-Fun Cup a une saveur particulière car c’est mon premier pour le compte d’une vraie écurie de course, DRM Motorsport en l’occurrence, dont je suis un membre à part entière. Grâce à ce titre, je pense avoir gagné en notoriété dans le paddock de l’European VW Fun Cup, et j’ai pu aider Kronos Events à tisser des liens avec le milieu du simracing. Je remercie toute l’équipe DRM, les organisateurs mais aussi mes rivaux avec qui ce fut toujours fair-play. »

Julien concluait la saison en beauté avec une dernière victoire. Qualifié troisième, il a parfaitement profité d’un accrochage entre les leaders pour prendre la tête. Avec huit succès sur huit, six poles position sur huit et 180 points inscrits sur un maximum de 184, il a affolé les statistiques lors de cette première saison et ce sera assurément pour lui un sacré challenge de faire mieux dans le futur. Il a désormais une idée sur ce que sera son prochain objectif. « En plus de rempiler dans la VW e-Fun Cup, j’ambitionne de prendre part à ma première vraie course en VW Fun Cup cette année », sourit-il. « Évidemment, je veux le faire chez DRM Motorsport car c’est une écurie très professionnelle et avec laquelle je me sens en famille. Comme l’appétit vient en mangeant, j’espère ensuite pouvoir disputer plus de courses réelles en 2021 ! »

Désireux de conclure sa participation sur une note positive après un passage à vide à Zandvoort et Zolder, Quentin Denis affrontait lui aussi la Nordschleife sur la #299 « DRM-Credeco ». En dépit de l’un ou l’autre tête-à-queue en essais et en course, le Nivellois est parvenu à se maintenir dans la première partie du classement. Deux onzièmes places venaient récompenser ses efforts. « Ce fut un réel plaisir de courir sur le Nürburgring et j’espère qu’une vraie course de VW Fun Cup s’y tiendra dans le futur », commente Quentin. « Je suis très satisfait de mon résultat. Les bagarres furent très propres et j’ai pris beaucoup de plaisir. Je reviendrai en VW e-Fun Cup, vous pouvez en être certain ! Cette fois, j’essaierai de troquer mon joystick contre un vrai volant et un pédalier ! »

Martin Businaro était le troisième mousquetaire de DRM Motorsport sur la Nordschleife. Retrouvant le volant de la #50 « Flower Power » du Belgian VW Club, le pilote-journaliste a confirmé sa montée en puissance. En lice pour la place de meilleur « non-Top Gun de la VW e-Fun Cup », il achevait les deux courses à la 10ème et à la 13ème place et ce malgré deux accrochages qui l’ont contraint à chaque fois à une folle remontée. « Sans ces deux contre-temps, je pouvais viser une place dans le Top 8, juste derrière les candidats à la victoire », commente Martin. « Mais je ne suis pas déçu : j’étais avant tout là pour m’amuser et je suis parvenu à en étonner plus d’un. Même Julien était agréablement surpris ! Ces deux piges en VW e-Fun Cup ne m’ont pas converti au simracing pour autant mais je disputerai avec grand plaisir la prochaine édition du championnat, toujours en collaboration avec le DRM Motorshop et Home Racer. »

Le mot de la fin revient à Matthieu de Robiano, le directeur de DRM Motorsport qui a suivi avec attention les performances de ses pilotes pendant toute la durée de la compétition. « Tout d’abord, je tiens à adresser mes plus sincères félicitations à Julien pour avoir permis à DRM de ramener le trophée de champion dans nos ateliers », commente-t-il. « Même si cela reste de la course virtuelle, c’est un titre qui a une valeur importante à mes yeux. Je me suis également pris au jeu en collaborant étroitement avec Julien pour trouver les meilleurs réglages qui ont été ensuite appliqués à toutes les voitures de l’équipe. J’espère réellement qu’une opportunité pour qu’il puisse courir sur une de nos voitures en European VW Fun Cup se présentera un jour. Je n’oublie évidemment pas Quentin et Martin qui ont également réalisé des performances brillantes malgré leur manque d’expérience en simracing. Enfin, merci à Philippe Denis d’avoir également porté les couleurs de DRM à Spa-Francorchamps et à Zolder ».

Qu’on se le dise, DRM Motorsport répondra présent pour l’acte 2 de la VW e-Fun Cup. Rendez-vous dans quelques mois pour une nouvelle aventure pixelisée !

Source: DRM