Des larmes de joie étaient présentes sur de nombreux visages chez DRM Motorsport dimanche soir à Assen. En décrochant la victoire dans la catégorie Biplaces lors de la finale de l’European VW Fun Cup aux Pays-Bas, la #365 aux couleurs de Car Pass a offert à l’écurie bruxelloise le tout premier titre de sa jeune histoire ! « Quand j’ai créé DRM en 2013, jamais je n’aurais pensé que nous serions champions en VW Fun Cup avec Car Pass six ans plus tard », commente son patron Matthieu de Robiano. « Quand ils nous ont demandé de nous occuper de leur célèbre Biplace #365, nous savions que la responsabilité serait énorme et le défi de taille car ils sortaient de deux titres consécutifs avec le Delahaye Racing. Autant dire que je suis très fier de tout le monde au sein de l’équipe car nous sommes champions dès notre première année de collaboration avec Car Pass, qui plus est en parachevant le travail par une victoire. Après notre 5ème place aux 24H2CV lors du week-end précédent, toute l’équipe DRM a vécu sa ‘best week at the office’ comme diraient les Anglais ! »

Cette fin de saison triomphale n’aurait pourtant jamais pu avoir lieu puisque l’équipe a vécu un véritable ascenceur émotionnel avec une grosse frayeur lors de la journée d’essais. « A la sortie du premier virage, une voiture en perdition ne m’a pas vu et m’a coupé la route pour venir me percuter », indique Alexis Van de Poele. « J’ai été bien secoué et je pensais que la voiture était complètement détruite. Heureusement, les dégâts portaient essentiellement sur la carrosserie et la suspension. Les mécaniciens ont fait un travail exemplaire en remettant la #365 en état de rouler en moins d’une heure. Après un rapide check-up en piste réalisé par Stéphane, ils ont travaillé jusqu’à une heure très avancée dans la nuit pour qu’elle soit parfaite. J’ai été bluffé par leur efficacité. »

Vu que le résultat des 25 Heures tarde à se faire connaître, Alexis et ses équipiers Stéphane Lémeret, Philippe Reynens et Miguel Coppieters devaient absolument tout donner pour offrir le titre à la « Car Pass by DRM » joyeusement redécorée par les mécanos. « Nous n’avions pas le choix: nous devions faire un sans-faute », souligne Philippe Reynens. « Pour mettre toutes les chances de notre côté et ce peu importe le résultat final des 25 Heures où nous pourrions encore être déclarés vainqueurs, nous devions gagner mais aussi pointer en tête au cap de la mi-course et faire le plein de passagers ».

La #365 connaîtra heureusement une course parfaite. Dans le froid, la nuit et sous la pluie, la délivrance arrivait à 17h20 pour le bolide blanc qui cueillait le drapeau à damier dans sa catégorie. « Les dernières minutes furent particulièrement stressantes tant les conditions étaient très difficiles », indique Stéphane Lémeret. « De plus, mon épouse Régine était ma passagère lors du dernier relais, ce qui rendait ce final encore plus particulier et émouvant. Ce titre est très spécial car c’est le premier avec DRM et qui plus est face à une concurrence mieux armée que jamais. Nous le dédions à Alain Vercammen qui fut l’instigateur du projet Car Pass en VW Fun Cup il y a de nombreuses années. »

C’est donc sur une victoire en guise d’apothéose que Car Pass décroche son 5ème titre en 10 saisons de présence en VW Fun Cup. A l’issue d’une campagne riche en émotions, le mot de la fin revient à Miguel Coppieters: « Je peux d’ores et déjà dire que les dirigeants de Car Pass sont ravis de cette nouvelle couronne », commente ce pilote de la première heure sur la #365. « Nous remercions chaudement DRM Motorsport qui a réalisé un excellent travail alors que cette équipe exploitait pour la première fois de son histoire une Biplace sur une saison complète. Que cela soit dans la préparation de la voiture ou dans l’accueil de nos clients et passagers, ils ont été brillants de professionnalisme. La sérénité dont ses mécanos ont fait preuve quand ils ont dû réparer notre #365 meurtrie est un exemple parmi d’autres. Bravo également à nos concurrents avec qui la rivalité est toujours restée saine et intense. Pour conclure, j’aimerais saluer Gautier Engisch, Edouard De Braekeleer, Jean-Luc Heymans, Matthieu de Robiano, Gilles Smits et Wolfgang Reip qui sont venus nous prêter main forte avec brio au fil de la saison. »

Place désormais au champagne et à l’année prochaine pour de nouvelles aventures!

Source: Com