Le moins que l’on puisse dire, c’est que la #277 Bollen Motorsport (Cédric Bollen-Gilles Debrus-Sébastien Kluyskens) n’aura pas attendu longtemps pour retrouver le chemin du succès dans la VW Fun Cup powered by Hankook ! Pour son retour dans la compétition organisée par Kronos Events, la triple championne s’est en effet imposée dès le deuxième meeting de la saison, disputé, pour la première fois depuis 15 ans, sur le célèbre tracé de Magny-Cours.

Comme à son habitude, la #277 a fait preuve de patience et de régularité pour l’emporter. Après un départ mouvementé, marqué par un orage dès le troisième tour et une seconde averse deux heures plus tard, un trio redoutable s’échappait en tête de la course. La #277, pourtant partie à la faute en début d’épreuve à l’épingle d’Adélaïde, tout comme la #426 Acome Racing de Martin Leburton et la #219 CG Racing d’Anthony Lambert, menait la danse devant deux voitures de la formation Socardenne by Milo, la #289 des polemen Lorenzo Donniacuo, Logan Jadot et Tom Rensonnet, et la #149 emmenée par Kevin Caprasse, Matteo Raspatelli et Christophe Nivarlet.

Pendant plus de cinq heures, ces trois équipages se sont partagé le leadership de la course… avant que la #277 ne commence à prendre doucement le dessus sur une piste devenue totalement sèche. Mais à deux heures du but, la seule neutralisation de la journée redistribuait toutes les cartes et donnait lieu à un final à suspense. Au terme des 8 heures de course, Cédric Bollen franchissait la ligne d’arrivée en nocturne avec… 7 secondes d’avance sur Lorenzo Donniacuo (#289) et 10 sur Kevin Caprasse (#149) ! Une belle victoire donc qui permet à la #277 de prendre les rênes du championnat.

Après un week-end d’ouverture catastrophique, le clan Socardenne by Milo avait à cœur de redresser la barre dans la Nièvre. Et même si l’équipe championne en titre n’a pas réussi à grimper sur la plus haute marche du podium, elle pouvait se réjouir d’un résultat d’ensemble de bonne facture, avec la #289 et la #149 qui clôturaient donc le Top 3.

De son côté, la #269 Jac Motors a rendu une copie similaire à celle de Mettet : une course régulière et limpide qui permettait à Mathieu Detry, David De Saeger et Sébastien Incardona de s’adjuger une belle quatrième position. Ils devançaient la #2 DRM Autographe (Edouard Mondron-Gilles Smits-Wolfgang Reip), cinquième, et la #44 Jac Motors (Laurent Jaspers-Hubert Bauthier-Michaël Leenders). Malgré un rendez-vous français un peu plus compliqué dans son ensemble, les lauréats des Kronos 8 Hours of Mettet ont pu limiter les dégâts, chose que certains ne sont pas parvenus à faire. On pense en priorité à la #426 Acome Racing de Martin Leburton, Pierre et Gilles Piron, victime d’abord d’un collecteur d’échappement défectueux, puis d’un bris de boite de vitesses, et à la #499 DRM Art Blanc Tourneur (Guillaume Mondron-Emile De Dryver-Simon Tourneur), contrainte à l’abandon après avoir glissé sur l’huile laissée par la casse moteur de la #888 AC Motorsport – Arwac Racing.


Le nouveau classement Fun, réservé aux équipages sans Top Guns, a été dominé par la #406 8Ks Corse Warner Experience (Federico Sordini-le revenant Claudio Cappelli), laquelle réalisait une belle remontée de la 19e à la 7e position du classement général. Comme à Mettet, Manu Nava, David Doutrepont et Stéphane Charlier sont montés sur la plus haute marche du podium dans le classement « Pure », tout en terminant au 8e rang final avec la #278 Acome Racing. Juste derrière, on retrouvait les champions « Pure » en titre Amine Zeghouani, Sébastien Dorkel, Jean-Luc Vandormael et Hakim Ouassini, deuxième de la classe. Ces deux équipages terminaient par la même occasion respectivement deuxième et troisième du classement « Fun ».

Notons enfin que la victoire au sein de la catégorie Evo2 est revenue à la #227 Jusi Racing de Jurgen Vermeulen, Kurt Heirman, Diederik Ceyssens et Linus Christiaens. Une première place qui leur permet désormais de mener le classement dédié aux moteurs diesel.

Biplace : Monster Trendy by Milo confirme

En l’absence de Francis Plunus, Eric Jardon et Christian Houbben, vainqueurs en Biplace à Mettet avec la #342 Monster Trendy by Milo, Kevin Balthazar, Kevin Caprasse, Lorenzo Donniacuo, David Nevers, Romain Degeer, Tom Rensonnet et Christophe Nivarlet ont parfaitement assuré l’intérim en s’imposant ce week-end. De quoi accroître leur avance au championnat. Derrière, la #375 Mazuin Sport (Camille Mazuin-Michaël Mazuin-Louis Mazuin-Damien Dupont-Antoine Potty) s’est montrée menaçante jusqu’au bout. Et sa très belle performance d’ensemble a été récompensée par une très encourageante médaille d’argent. L’équipage de la famille Mazuin a devancé Corentin Gilson et Maxime Musin, lesquels ont permis à la #364 CG Racing de décrocher un deuxième podium consécutif cette saison.

Le Top 5 de la catégorie était complété par la #360 CBRS by Milo (Alain Dupont-Philippe Fisette-Michel Koning) et la #365 Carpass LRE by DRM (Wolfgang Reip-Miguel Coppieters-Matthieu De Robiano-Philippe Reynens-Edouard De Braekeleer-Gilles Smits). Les champions 2018 n’ont pas pu revendiquer mieux à cause d’un accrochage survenu 30 minutes seulement après le départ.

Après ce premier rendez-vous hors des frontières ô combien passionnant, la VW Fun Cup by Hankook s’apprête à revenir sur les terres belges avec un premier déplacement sur le Circuit de Spa-Francorchamps, le week-end des 25 et 26 mai. Une grande répétition générale avant les 25 Hours VW Fun Cup qui promet encore du grand spectacle !

Source : Com