Après avoir été élu « Revelation of the Year » il y a quelques semaines, lors de la traditionnelle remise des prix de la European VW Fun Cup, le Clubsport Racing n’avait d’autre choix que de dévoiler des plans ambitieux pour la saison prochaine. Ainsi, outre la n°114, neuvième du classement final l’année passée, l’équipe flamande alignera une deuxième voiture pour l’ex-champion du monde de cyclisme, Tom Boonen. « Après une première année d’apprentissage réussie, nous voulons confirmer pour notre deuxième saison. Notre objectif est de continuer à montrer que la Flandre a sa place en VW Fun Cup », affirme le patron-pilote Philip Vandewalle.

Une chose est sûre : Clubsport Racing voudra jouer les premiers rôles dans le championnat organisé par Kronos Events comme en témoigne son équipage 100% flamand. Tom Boonen partagera en effet l’habitacle de l’Evo 3 #415 avec Johan Huygens, troisième de la compétition en 2018, et le jeune espoir Marnik Battryn. A l’exception de la manche d’ouverture où il sera remplacé par Kris Cools, le champion du monde cycliste 2005 disputera sa première saison complète en European VW Fun Cup et aura la volonté de bien faire.

Si le trio de la #415 tentera de faire taire les ténors de la discipline et du classement « Fun » (classement reprenant les équipes sans pilote Top Gun), l’équipage de l’Evo 3 #114, lui, se prépare à défier les concurrents de la catégorie « Pure », réservée aux pilotes n’ayant que la Fun Cup comme expérience en sport automobile. Les habituels pensionnaires de chez Clubsport Racing Philip Vandewalle, Bram Vanhengel et Olivier Aerts seront rejoints pour l’occasion par le Gantois Charly De Munter, bien connu dans la classe « Biplace ».

« Je suis très heureux de pouvoir annoncer un tel line-up pour notre deuxième campagne dans le cadre de la VW Fun Cup », sourit Philipp Vandewalle. « Les deux équipages doivent pouvoir viser le titre dans le classement respectif. Avec l’aide d’une nouvelle équipe d’assistance, cette ambition devrait être réalisable. La concurrence sera féroce, mais nous sommes prêts ! »

Source : Com