« Ne jamais abandonner » : Cédric Bollen, Sébastien Kluyskens et Maxime Soulet ont parfaitement illustré la devise sur le Circuit de l’Anneau du Rhin, théâtre de la cinquième manche de la VW Fun Cup powered by Hankook. A l’occasion du Trophée Nostalgie, les vainqueurs des Hankook 25 Hours VW Fun Cup ont ​​écopé d’un tour de pénalité avant de redresser la barre de la plus belle des manières. Le trio s’est finalement imposé de justesse devant la #280 Milo Socardenne (Lorenzo Donniacuo-Kevin Caprasse-Benoit Visnovsky). Milo Racing, qui garde néanmoins la tête au classement Cup, a pu se consoler avec les victoires en Fun, Pure et Biplace. 

Comme prévu, le public était au rendez-vous ce week-end, sous le soleil de l’Anneau du Rhin. Et pour cause ! La cinquième épreuve de la VW Fun Cup a mis cette année en avant les 25 ans du tracé alsacien avec un concert et un feu d’artifice. Mais ce n’est pas tout : invité de prestige, le régional de l’étape Yann Ehrlacher a assisté avant le départ à l’inauguration d’un virage qui porte désormais son nom. Un moment qui lui a visiblement donné des ailes en piste, le champion en titre WTCR prenant le meilleur des envols avec la #421 Mega by DDK Racing (Yann Ehrlacher-Pierre-Yves Corthals-Claude Pirson).

Pour l’équipe de Philippe Demuytere, le début de course était plus que prometteur. Outre la #421, la #999 Knauf by DDK (Aurélien Comte-Grégory Servais-Xavier Knauf-Marc Lognard) se retrouvaient longtemps aux avant-postes du Trophée Nostalgie. Par la suite, les deux équipages devaient toutefois déchanter : la #421 a dû jeter l’éponge à cause de problèmes de moteur (un caillou ayant percé le radiateur), tandis que la #999 ne pouvait plus suivre le rythme des leaders.


C’était alors au tour des deux prétendants au titre de prendre la tête. La #477 DRM Autographe Cup devant la #280 Milo Socardenne. L’équipe de Matthieu de Robiano semblait donc bien partie pour dominer, mais un dépassement trop précipité après une neutralisation lui coûtait un tour de pénalité. Conséquence : la #477 chutait à la troisième place derrière Milo et la #426 AP by Acome (Martin Leburton-Pierre Piron-Stéphane Perrin).

On pensait alors que la victoire n’était plus à la portée de la #477. Mais c’était sans compter sur la pointe de vitesse des leaders de la Super Saison ! A moins de dix minutes de l’arrivée, Cédric Bollen parvenait à prendre le meilleur sur Kevin Caprasse. « Après la pénalité, cela a été difficile de rester motivé », avoue Cédric Bollen, le recordman de victoires aux 25 Heures. « Matthieu de Robiano nous a ensuite donné carte blanche. On a pu prendre tous les risques pour remonter. Sébastien et Maxime ont tous les deux accompli un excellent boulot. Sans eux, l’écart aurait été trop grand dans le dernier relais. Les mécaniciens ont aussi fait de l’excellent travail. La voiture s’est très bien comportée et cela a payé. »


Podium identique en Fun et Pure

Derrière les trois premiers du classement général et de la Cup (pour les équipes avec au moins un pilote Top Gun), on retrouvait les équipages des classes Fun (équipes sans Top Gun) et Pure (pour les pilotes avec principalement le VW Fun Cup comme expérience). Et pour la première fois depuis la création de ces deux catégories, les podiums étaient identiques.

En finissant 4ème du classement général, Matteo Raspatelli et Timo Van Impe (#404 Milo Grafiko) remportaient ainsi une double victoire. De quoi conforter leur leadership dans la catégorie Pure et prendre la tête en Fun. La #2 DRM Autographe Fun des anciens leaders (Ulysse De Pauw, Matthieu de Robiano et Stéphane Lémeret) a quant à elle perdu neuf tours dans la première heure de course (roue cassée) et ne terminait que 14ème.


De son côté, la #422 Michaël Mazuin Sport de Michaël, Camille et Louis Mazuin s’en sortait particulièrement bien, malgré un accident lors des essais libres vendredi soir. Le trio familial décrochait la deuxième place en Fun et Pure devant la #199 DRM Materne Credeco de Martin Businaro, Jean-Luc Heymans, Philippe et Quentin Denis.

Signalons aussi la présence d’une VW Fun Cup Vintage au départ du Trophée Nostalgie. Simon Duterme, Mathieu Simone et Didier Lecloux (#174 VFC – 4 Race) concluaient à une belle 19ème place sur plus de trente participants.


Biplace : contrat rempli pour Milo Monster Trendy

Avec pas moins de huit voitures au départ, la catégorie Biplace a aussi vécu une belle épreuve ce week-end. D’une part, elle a permis à une plus d’une cinquantaine de passagers de venir goûter à la VW Fun Cup. Un moment toujours impressionnant rendu possible grâce à l’enthousiasme des équipes et à l’aide du Circuit de l’Anneau du Rhin. D’autre part, la bagarre pour la victoire a été passionnante. Si la #365 Car-Pass LRE by DRM (Stéphane Lémeret-Gautier Engisch-Philippe Reynens-Jean Pierre Vanderfeesten-Miguel Coppieters) prenait les commandes en première partie de course, ce sont finalement les leaders du championnat qui tiraient les marrons du feu. La #342 Milo Monster Trendy (Francis Plunus-François Plunus-Eric Jardon) devançait à l’arrivée la #361 Leader Racing (Tristan Földesi-Antoine Morlet-Jacques Morlet-Philippe Willems), deuxième in extremis grâce à une stratégie bien ficelée.


Après l’Alsace, le paddock de la VW Fun Cup n’aura que très peu de temps de répit avant le prochain meeting. La sixième manche de la saison est en effet prévue dans deux semaines (2-3 octobre) au Zolder Fun Festival. Le rendez-vous est pris !

Source: Com